• SGA RPG •

RPG sur la Série Stargate Atlantis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 TITRE SOON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: TITRE SOON   Lun 25 Mai - 14:36

Kal'h. Voilà bien des années maintenant que Celean n'avait pas foulé le sol du monde de sa naissance. Par un des larges hublots, la kal'hienne observait la lente descente du Nogos IV dans l'atmosphère de Kal'h. Le paysage était plus ou moins conforme au souvenir que la jeune femme avait gardé de sa planète. La manœuvre était parfaitement exécutée et au fur et à mesure que le sol se rapprochait, la pilote sentit un certain stress s'emparer d'elle, elle avait la sensation d'étouffer dans son uniforme de simple soldat. Elle vit que sur la plateforme d’atterrissage, un comité d'accueil attendait le vaisseau de pied ferme. Celean savait que parmi tout ce monde il y avait des hommes et des femmes qui étaient là pour elle, d'autres pour Hogan et d'autres pour Lev. Le moins qu'il était possible de décrire était que rarement le Nogos IV n'avait été aussi attendu. Derrière elle, la kal'hienne sentit la présence du mercenaire. Durant les plusieurs semaines de voyages, Celean avait passé le plus clair de son temps en sa présence. La raison première était que la jeune femme s'était faite garante du comportement du natif de Peixata et qu'elle s'était aussi assuré qu'il ne s'échappe pas. Bien qu'ils ne soient tous deux pas de très grands bavards, ils avaient pourtant trouvé le temps de discuter et après plusieurs jours, Hogan avait fini par cracher le morceau à propos d'Ellyn. Le croyait-elle fou ? Pas le moins du monde. Bien qu'elle eut recouvré la mémoire, Celean n'était pas toujours certaine de ces souvenirs. Il lui arrivait encore parfois d'avoir à demander à Aleon de confirmer l'exactitude de ce qu'elle se remémorait parfois. En somme, la kal'hienne était bien la dernière personne à pouvoir juger son ami. Néanmoins, Celean était parvenue à ne pas révéler à Hogan ce que Sethos lui avait glissé à l'oreille sur Atlantis. Il valait mieux que ce dernier n'en sache rien. La pilote ne l'avait jamais mentionné non plus à sa soeur. Un fois le vaisseau enfin posé, cette dernière vînt dans la cabine où se trouvaient Hogan et Celean. Celean croisa le regard du mercenaire et les deux suivirent la commandante. Le cortège descendit l'une des rampes d'accès au vaisseau. D'en bas, le nombre de militaires présents paraissait encore plus impressionnant. Nul doute qu'en plus des unités à terre, les kal'hiens avaient du déployer des snipers pour assurer la protection des deux représentants du Grand Conseil. L'un deux, un ancien instructeur des jumelles qui avait gravi les échelons de la hiérarchie, cacha difficilement sa surprise de voir que les rapports d'Aleon étaient vrais. Il tourna légèrement la tête vers une équipe composée d'un médecin militaire et de deux autres soldats et leur fit un signe tout juste perceptible. Le trio s'avança vers Celean et le médecin activa une sorte de scanner portatif. Le silence ambiant était pesant et la pilote parvenait difficilement à cacher son appréhension face aux résultats, au fil des secondes qui passaient la brunette commença à se sentir mal. Le médecin confirma l'identité de Celean et l'instant d'après les deux soldats empoignèrent la jeune femme alors que celle-ci perdait connaissance. Le scanner n'était effectivement pas qu'un simple appareil de mesure. Sans plus attendre, le trio emmena leur compatriote hors du champ de vision de l'assemblée.  Le conseiller militaire fit signe à Aleon de rester où elle était alors que l'autre conseiller s'approchait de quelques pas des deux autres invités de marque.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 24
Localisation : Nogos IV
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Lun 25 Mai - 16:31

Occupée avec le voyage retour, Aleon n’avait pas vraiment eu de temps à consacrer à sa sœur. Elle ne lui avait même pas demandé de veiller sur Hogan. Celean semblait en faire une affaire personnelle. Bien que finalement réveillé à plusieurs heures d’Atlantis, le mercenaire n’avait pourtant pas l’air au meilleur de sa forme. Il parlait peu, avait les yeux cernés et donnait l’impression d’être totalement vidé. Lui, qu’elle avait toujours vu puissant et musclé, avait perdu de sa prestance et de sa masse, même s’il restait toutefois imposant. Et à ne surtout pas prendre à la légère. L’autre alien, le dénommé Lev, en revanche, était d’un calme olympien, si calme qu’il en était presque effrayant. A vrai dire, le simple fait de savoir ce dont il était capable effrayait littéralement la commandante kal’hienne, et elle faisait le maximum pour ne jamais être trop prêt de lui. Bien qu’elle n’ait guère le choix la plupart du temps. Et c’était précisément ce qu’elle allait faire, voir cet être qui n’aurait plus du exister depuis des siècles. A ses côtés, Sethos et le médecin chef du Nogos IV. Lorsque la cellule s’ouvrit, ils trouvèrent Lev assis paisiblement sur sa couchette, les mains jointes, une expression souriante sur le visage. Aleon se sentit encore plus terrorisée. Il préparait quelque chose, c’était évident. Alors que les deux hommes restaient en arrière, elle fit un pas vers leur ‘invité’. La jeune femme pouvait presque sentir l’appréhension de son second. Il voulait parler en son nom à l’alien mais elle avait décrété, à regret, qu’elle était le commandant et qu’elle devait faire cela elle-même. D’une voix ferme, ses yeux brun chocolat fixés sur Lev, elle lui annonça la couleur. En résumé, s’il faisait le moindre geste menaçant à l’encontre de quiconque, y compris (et spécialement, songea t’elle sans le dire) Hogan, les ordres étaient de tirer à vue et sans sommation. Elle doutait que de quelconques armes puissent être d’une réelle efficacité sur l’alien mais, une fois encore, elle garda son avis pour elle-même. « Est-ce clair ? » Il hocha la tête, et elle enchaina sur le déroulement des événements à leur arrivé sur Kal’h, en ce qui le concernait. Car le reste ne le regardait pas, rajouta t’elle sèchement. Mais il n’en avait cure, clairement. Les trois Kal’hiens tournèrent les talons et la cellule fut hermétiquement refermée. Le médecin salua sa supérieure et disparut rapidement, laissant Aleon et Sethos en tête à tête. Elle se blottit un bref instant contre lui, avant de se reprendre. Habituellement, c’était suffisant pour la soulager, mais pas cette fois ci. Outre les deux nids à problème qu’elle ramenait sur Kal’h, avec la bénédiction du Grand Conseil, c’était la première fois que Celean retournait sur leur planète. « Tout ira bien. » « J’ai à peine eu le temps de prévenir mes parents. Ils ne savent pas à quoi s’attendre, et je n’ai pas été spécialement explicite sur la question. De toute façon, il est trop tard pour t’angoisser, nous avons déjà entamé la descente. » Aleon écarquilla les yeux et, s’approchant du premier hublot qu’elle trouva, elle constata qu’il ne se moquait pas d’elle. Non pas que ce fut le genre de Sethos. Effectivement, moins d’une heure plus tard, le Nogos IV ouvrait ses portes. Et, suivie de son équipage plus leurs deux invités, Aleon foula le pied de sa planète et en respira l’air. Elle s’attendait à un tel accueil, néanmoins, la foule à perte de vue lui donna quelque peu le tournis. Parmi les deux membres du Grand Conseil présents dans le comité d’accueil, l’un d’eux était en quelque sorte leur mentor. Avait été. Aleon nota le discret signe, avant de voir trois hommes s’approcher de sa sœur. Elle s’apprêtait à tous les insulter, mais une pression de la main de Sethos sur son bras la stoppa dans son élan. Elle comprit alors qu’il savait. Avait toujours su, et l’avait gardé pour lui. Elle le repoussa discrètement, la haïssant pour les prochains jours. Avec anxiété, elle les regarda scanner sa sœur. C’était la procédure, mais ça ne la rassurait pas pour autant. Spécialement lorsque Celean perdit connaissance. Mais leur ancien formateur lui fit signe de ne pas bouger. Elle rongea son frein et regarda le second conseiller s’approcher de Hogan et Lev. Elle avait vu le mercenaire tenter de faire un pas vers son amie, mais il avait été retenu par les membres de son équipage qu’elle avait assigné à sa ‘protection’. Droite, digne mais surtout furieuse, elle se tourna roidement vers les deux aliens qui éveillaient tant l’intérêt des dirigeants de sa planète.

_________________

C. HARRIS & E. GOULDING I NEED YOUR LOVE I take a deep breath every time I pass your door I know you're there but I can't see you anymore And that's the reason You're in the dark I've been a stranger ever since we fell apart And I feel so helpless here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Lun 25 Mai - 16:32

La lumière était tamisée, mais ce ne fut pas cela qui lui fit réaliser qu’il n’était plus sur Atlantis. Ce fut le très léger, discret, quasiment imperceptible bourdonnement des moteurs du Nogos IV. Son ouïe était fine et ultra développée, grâce à des années de pratique, et cela lui avait sauvé la vie un nombre incalculable de fois. Mais pas cette fois ci. Il ouvrit péniblement les yeux, et peu à peu, il reprit ses esprits et se souvint. Ellyn qui avait ordonné son enfermement, les hommes de Sheppard qui avaient eu le dessus sur lui, son réveil puis l’injection. Tout ça pour gentiment le livrer aux Kal’hiens. Malgré tout cela, il n’arrivait pas à lui en vouloir. Il aurait du la haïr, mais le fait était qu’il l’aimait, et le fait qu’elle soit une Ancienne ne changeait rien à ses sentiments pour elle. Celean était là, et elle le fixait avec un air triste. Mais Celean avait toujours eu un air triste sur son beau visage, et le fait de n’être plus amnésique n’y avait pas changé grand-chose. Il fit l’erreur de lui demander combien de temps il avait été inconscient. Et il accusa le coup lorsqu’elle avoua plusieurs semaines. Ils seraient sur Kal’h d’ici une dizaine de jours. Tous s’attendaient à ce qu’il revienne à lui plus tôt. Clairement, ils avaient craint qu’il ne se réveille jamais. C’était mal le connaître. Ce Lev l’avait presque tué, cet artéfact lantien l’avait quasiment ressuscité, ce qui signifiait que son corps avait besoin de récupérer. De plus, il n’encaissait pas très bien les drogues terriennes. Il appréciait Celean mais il aurait voulu rester seul pour broyer du noir. Mais ce n’était clairement pas une option, aussi finit il par lui faire la conversation. « Ellyn est une Ancienne. » lâcha t’il un jour, sans vraiment savoir s’il avait voulu le dire ou si c’était sorti tout seul. Celean n’avait rien répondu. Qu’aurait elle pu répondre, de toutes les façons ? « Toi aussi tu me prends pour un fou. » murmura t’il. Mais elle l’avait rapidement détrompé. Elle ne savait sans doute pas quoi penser. Quelle importance, songea t’il. C’était terminé. Ancienne ou pas, Ellyn s’était débarrassée de lui comme d’une épine dans le pied. Qu’elle l’ait réellement aimé ou non, il était un trop gros problème pour elle. Hogan s’efforçait d’être en colère, mais il se sentait juste brisé. Il était un battant, et c’était précisément et uniquement pour cette raison qu’il ne laisserait pas les Kal’hiens faire… Ce qu’ils planifiaient de lui faire, même s’il n’avait aucune idée de quoi. Lorsqu’Aleon les enjoignit de la suivre, Hogan regarda Celean. Elle avait peur, mais pas pour lui. Pour elle-même. Tous deux se levèrent et, après plusieurs minutes, quittèrent le vaisseau. Il ne savait pas que Lev était là aussi, et il cacha difficilement sa surprise. Toutefois, contrairement au mercenaire qui, bien qu’escorté, était libre de ses mouvements, Lev était solidement enchaîné et entouré de deux douzaines de soldats. Et pas du petit militaire de base, constata Hogan. Mais son attention fut rapidement attirée par le scanner sur Celean. Lorsque son amie s’effondra, il voulut la rejoindre mais sentit qu’on le retenait. Hogan se reprit. S’il voulait fuir, il avait besoin de plus d’éléments. Et de plus de force. Il les regarda emmener Celean, tandis que ceux qui étaient en charge, l’un d’entre eux, tout du moins, s’approchait de lui. Il le regarda froidement, et il ne put s’empêcher de remarquer le léger sourire en coin d’Aleon. Elle était folle de rage et tout ce qu’il pourrait infliger à ses dirigeants la mettraient en joie. Aussi décida t’il de ne pas être des plus aimables. Il se devait d’être coopératif pour la suite de son plan. L’homme fit un signe de la main et, non sans anxiété, Hogan regarda Lev disparaître de sa vue. Ça ne présageait rien de bon. « Je suis le Conseiller Imar Kal’Rany. Bienvenue sur Kal’h, seigneur Hogan. » L’éclat de rire du mercenaire sembla encore plus intense dans le silence qui régnait. « Seigneur ! On ne me l’avait jamais faite, celle là ! » répondit il en frappant rudement le dos du conseiller. Ce dernier toussa sous l’effet combiné de la surprise et de la douleur. « Veuillez me pardonner, mais c’est ainsi que les vôtres vous surnomment. » Hogan le regarda soudain froidement. Les siens ? De quoi ce type parlait il donc ? Il ne savait donc pas qu’il était le dernier et unique survivant de sa planète ? Il regarda Aleon, mais elle n’avait pas l’air de comprendre non plus. Il en allait de même pour Sethos. Ce qui l’inquiéta. Avant que quiconque n’ait pu le stopper, il empoigna Imar par le col de sa tunique richement parée. Qu’ils le tuent, si ça leur faisait plaisir. Il aurait largement le temps de briser la nuque du conseiller avant que les hommes d’Aleon ne lui trouent la peau. Mais le conseiller leur fit signe de baisser leurs armes. « Vous n’êtes plus seul. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Lun 25 Mai - 19:22

Lev ne témoigna d'aucune forme d'hostilité. Tout comme dans sa cellule sur Atlantis puis lors de son transfert à bord du Nogos IV il se fit docile et se laissa conduire dans un véhicule sous haute escorte. Les véhisols s'élevèrent légèrement puis les réacteurs des engins gagnèrent en puissance et et le cortège s'éloigna rapidement. Ils emmenèrent le prisonnier là où d'ici quelques jours ou quelques heures devrait avoir lieu l'expérience pour laquelle il avait été désigné comme sujet test. Ne restèrent donc sur les lieux plus que le leadership du vaisseau Kal'hien et Hogan. Les kal'hiens s'étant montrés particulièrement efficaces pour traiter les deux autres affaires de manière un peu expéditive.

Malgré sa délicate position le Conseiller ne perdit pas son sang froid. Les rapports d'Aleon et les échos que les habitants de Peixata tendaient à confirmer ce qu'on lui avait dit sur le mercenaire. Le second conseiller prit la relève et fit de nouveau un signe de tête. Il s'adressait à un groupe de militaire derrière lui. Les hommes en uniforme s'effacèrent pour laisser un homme approcher. Il avait a peu près la carrure du mercenaire bien qu'un peu plus petit, ses cheveux couleur ébène n'étaient pas sans rappeler l'implantation capillaire de Hogan et ses yeux semblaient teintés du même bleu. Au fur et à mesure qu'il approchait, on put apercevoir dans ses traits comme un air de famille. « Hogan » finit-il par dire pour attirer l'attention de l'alien. Le jeune homme semblait à la fois surpris et heureux, il semblait avoir du mal à cacher son émotion. Lui qui avait toujours cru son frère mort malgré certains récits qu'on avait pu lui faire, voilà qu'on le lui ramenait à bord d'un des vaisseaux Kal'hiens. Ce peuple paraissait être doté de ressources infinies.

De son côté, Celean fut transférée dans une section de haute sécurité du quartier général du département militaire aérospatial de Kal'h. Elle reprit connaissance moins d'une heure après son transfert sur les lieux dans une position moyennement confortable. Assise sur une chaise ou plus exactement, attachée sur celle-ci elle constata en ayant reprit un peu ses esprits que la suite des évènements n'allaient pas être une partie de plaisir.  « Début de l'interrogatoire du Lieutenant Celean Kal'Sherah, Entretien N°.....  » La pilote Kal'hienne déglutit difficilement. La voix féminine qui venait de prononcer cette phrase était éraillée et grave, comme celle d'une personne ayant un peu trop tiré sur la cigarette. Elle mit en garde Celean sur ce qu'il risquait de se passer si elle ne disait pas la vérité. Les kal'hiens avaient en effet un niveau technologique suffisamment élevé pour avoir mis au point une sonde pouvant permettre de savoir quand un sujet répondait un mensonge ou son contraire. Celean avait déjà été confronté à ce genre d'interrogatoire notamment pendant ses classes pour devenir pilote, elle avait une certaine idée de ce qui l'attendait si en effet, elle se permettait de mentir. Dans tous les cas, Celean n'en avait pas l'intention. Ce n'était pas dans son intérêt et elle voulait retrouver sa soeur rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Mar 26 Mai - 16:30

Les mains croisées sur ses jambes, Lev resta calme et courtois. Aucun de ces êtres ne l’intéressait. A part Hogan. Mais le mercenaire était hors de portée et il ne comptait pas s’en prendre à nouveau à lui de la sorte. Le jeune homme était, quelque part, une victime de cette traîtresse, tout comme lui-même. Regrettait-il de l’avoir presque tué ? Ce serait présomptueux de dire cela, en tous les cas, il n’aurait pas du le blesser ainsi. C’était un fait. Il ne savait pas ce que les Kal’hiens allaient lui faire, et aucun de ces hommes ne le lui diraient. Cependant, Lev n’avait pas peur. Il était un Ancien, après tout. En disgrâce, selon les critères des humains, mais toujours, un Ancien, et il était peu probable qu’ils aient quoi que ce soit en mesure de lui faire du mal. Il esquissa un léger sourire à l’idée. Il était impatient, en réalité, de voir ce qui l’attendait. Il en connaissait une qui apprécierait la chose. Ou peut être pas…

Hogan ne parvenait pas à lâcher Imar. Il aurait dû. Cet homme n’avait pas peur de lui, ne pensait même pas qu’il allait le tuer. Sa réputation se perdait, songea t’il. Il s’adoucissait et ce n’était vraiment pas bon pour ses affaires. Spécialement s’il voulait se remettre à tuer sur commande, histoire de se refaire monétairement une santé. Il ne vit pas le très léger mouvement de la masse de soldats, mais il le perçut. Et ne s’en inquiéta pas outre mesure. Aleon et Sethos, quant à eux, semblèrent surpris. Et lorsqu’il entendit son nom, le mercenaire crut qu’il avait eu une hallucination. « C’est impossible… » murmura t’il en lâchant le conseiller. Imar fit quelques pas en arrière, relativement rassuré de ne plus être à la portée du mercenaire. « J’ai vu le temple. Il ne restait plus rien. Tu es mort, tout le monde est mort. » Hogan ne paraissait pas le croire. Il secoua la tête, s’approchant de ce jeune homme qui lui ressemblait comme un frère. Car c’était bel et bien son jeune frère, Leiros, qui se tenait face à lui. Il prit le visage entre ses mains, comme pour s’assurer qu’il était réel. Et il l’était. Leiros avait toujours été chétif et à la santé fragile, et enfants, personne n’avait pensé qu’il atteindrait l’âge adulte, spécialement face à Hogan que, déjà, rien ne semblait pouvoir atteindre. Contre toute attente, il avait survécu et, comme tout troisième fils des familles aisées, avait rejoint le clergé. Mais la vie d’exilé n’était pas pour Leiros et en le regardant plus attentivement, Hogan constata que son jeune frère n’était pas au meilleur de sa forme. « Je pourrais dire la même chose de toi. » répondit ce dernier avec un sourire. Hogan faillit lui dire qu’il n’existait pas vraiment, mais s’en abstint. Moins Leiros en savait, mieux il se porterait. Il releva la tête et vit qu’ils étaient presque seuls, uniquement entourés d’une escorte de soldats. La sienne. Evidemment. Il n’était pas spécialement du genre à être laissé sans surveillance. Son cadet lui prit le bras et ils commencèrent à marcher. Hogan se laissai guider, en silence, ne sachant que dire face à ce frère qu’il ne connaissait que très peu, au demeurant. « Il y en d’autres ? » « Oui. Nous sommes une centaine. Majoritairement du clergé. Quelques malades que nous soignions. Nous étions cachés dans les catacombes, et les Wraiths ne nous ont jamais trouvés. Nous sommes restés plusieurs semaines avant que les Kal’hiens ne nous trouvent. » Hogan songea aux rumeurs qu’il avait entendues. Aucune ne mentionnait des moines ou des prêtres. Mais pouvait il traiter son frère de menteur ? « Je vois. » Même s’il ne voyait pas. « Est-ce que tu sais ce qu’ils vont faire à l’autre prisonnier ? » Leiros s’arrêta et regarda Hogan. « Tu n’es pas prisonnier. Tu es un réfugié. Et si Imar t’a appelé seigneur, c’est parce que tu es le plus capable de nous diriger. » Hogan ne put s’empêcher de rire. « Je suis un espion et un tueur à gages devenu un mercenaire nomade. Tu me vois guider une bande de prêtres et de gueux sur une planète qui n’est pas la nôtre ? » Il songea à des paroles qu’il avait entendues, adolescent, entre ses parents. « Leiros aurait du être mon premier né. Anathar va ruiner cette famille. » Puis ses pensées dérivèrent vers Ellyn. Elle ne saurait jamais qu’elle l’avait mis dans une situation pire que celle dans laquelle il était sur Atlantis. « J’ai entendu dire que tu vivais sur la légendaire Atlantis ? » Il hocha la tête, et Leiros comprit qu’il n’était pas prêt à parler de son expérience. « Qu’est ce qui va arriver à Lev ? »

Aleon et Sethos se regardèrent. Aucun doute à avoir, et même s’ils en avaient eu, la réaction de Hogan les auraient évaporés. Ce jeune homme était bel et bien son frère. Mais le mercenaire n’avait il pas toujours prétendu être le seul survivant de sa planète ? Au vu de sa surprise, il l’avait pensé pendant des années. Les deux conseillers leur firent un signe et elle leur emboita le pas. Mais seulement après avoir envoyé Sethos s’occuper de son vaisseau. Il n’apprécia pas qu’elle l’éloigne ainsi mais fit contre mauvaise fortune bon cœur et, après un salut raide, disparut avec la majorité de l’équipage, l’escorte de Hogan restant avec lui. « Je veux voir ma sœur. » exigea t’elle, oubliant fort opportunément le protocole. Mais aucun des deux ne lui en tint rigueur. « Le lieutenant Kal’Sherah est en interrogatoire. » « C’est une héroïne de guerre ! » protesta t’elle. Qui avait disparu durant cinq longues années, et le fait qu’elle ne soit pas un clone ne signifiait pas qu’elle ne représentait pas un danger. Aleon prit sur elle et les suivit dans à travers le département militaire, pour se retrouver dans la partie aérospatiale. Elle savait où était sa sœur et s’y dirigea sans un seul regard pour les deux conseillers. Ils la suivirent et tous trois regardèrent le début du débriefing. Avant que son ancien formateur ne l’entraine quelques pas en arrière. « La requête en ce qui concerne Hogan a été refusée. » Aleon craignait une telle réponse. « Il ne peut être mis en danger. Je sais que c’était un grand service qu’Atlantis attendait de notre part, mais vous devrez leur transmettre notre refus. » Il ne peut être mis en danger. Elle se demanda ce que cela pouvait signifier. Peu importait pour l’heure. Elle reporta son attention sur sa sœur et eut du mal à garder son calme lorsqu’elle entendit les questions stupides et insultantes qui lui étaient posées.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Mar 26 Mai - 21:29

L'interrogatoire de Celean se poursuivit pendant plusieurs jours d'affilée sans que le moindre repos ne soit accordé à la jeune femme. Si les interrogateurs se relayèrent, les rares pauses accordées au pilote n'étaient là que pour subvenir à certains besoins naturels voire d'hygiène. Toutes les indiscrétions furent permises et la mémoire défaillante de Celean n'apporta pas toujours des réponses aussi satisfaisantes qu'espérées. Il était vrai qu'une fois le mouchard avait été retiré par les soins du Docteur Keller, la kal'hienne avait recouvré une grande partie de sa mémoire mais tout n'était pas encore remonté à la surface. Le scanner sembla corroborer les dires de Celean car tout au long du processus pas une fois elle ne reçut de sanction punitive. Au terme de sept jours et bien que cet interrogatoire ne permit pas de répondre à toutes les questions que se posaient l'état-major, Celean pu tout de même enfin quitter la salle. A la sortie, la kal'hienne retrouva sa soeur qui l'attendait. La jeune femme ne doutait pas de la présence de sa soeur derrière une des parois permettant la visibilité depuis l'extérieur. Voir enfin un vrai visage familier lui fit chaud au cœur et elle vînt serrer Aleon dans ses bras. Elle se garda bien de lui dire qu'elle avait songé un temps ne jamais quitter cette pièce. « Je ne sais pas toi, mais moi je meurs de faim » lui glissa-t-elle non sans une certaine malice qui lui était propre. Les compléments et vitamines qui avaient maintenus sa condition physique tout au long de la semaine ne valaient cependant pas un bon repas. Et puis non, elle ne voulait pas parler de ce que sa sœur avait pu entendre de l'interrogatoire au beau milieu d'un quelconque couloir. Les deux sœurs trouvèrent aisément leur chemin jusqu'à une sorte de réfectoire. Sur le trajet, nombre de subalternes saluèrent respectueusement la commandante du Nogos IV. Les deux sœurs s'assirent à une table avec une sorte de boite à trois étages dont l'apparence aurait pu faire penser à un bento japonais. Mais alors que les deux achevaient le premier étage qui faisait office d'entrée, un officier en uniforme vînt à leur table. « Commandant Kal'Sherah, Lieutenant Kal'Sherah, votre présence est requise immédiatement au département des sciences expérimentales. » fit l'homme aussi rigide que sa fonction l'exigeait de lui. Celean échangea un regard avec sa jumelle et les deux n'eurent pas besoin d'en savoir davantage pour savoir ce qui les attendaient là-bas. La pilote observa sa boite-repas avec une certaine tristesse elle qui avait caressé l'espoir de pouvoir déjeuner avec Aleon tranquillement, pouvoir discuter un peu de ce qu'il s'était passé au cours de la semaine écoulée, prendre que nouvelle de Hogan pour ensuite aller voir ses parents, le devoir en avait jugé autrement. Qu'à cela ne tienne, alors qu'elle se relevait, elle ôta le deuxième étage de la petite tour pour accéder au rez-de-chaussé à savoir le dessert. Elle enveloppa l'espèce de pâtisserie dans l'équivalent kal'hien d'une serviette et picora le met sucré en chemin.  

Le département des sciences expérimentales n'était pas très loin du département militaire mais le soldat avait fait remarqué qu'un véhisol avait été apprêté pour le transfert et les attendaient. En une dizaine de minutes, les sœurs Kal'Sherah furent sur les lieux. Le soldat les mena jusqu'à la salle de la Machine. Elles purent voir quelques membres du Grand Conseil dont comme à leur arrivée leur mentor, Caswyn Kal'Ulon, et Imar Kal'Rany. Peu après, ce fut à Lev de faire son apparition en contrebas. Accompagné par des soldats d'élite, l'ancien prisonnier des Terriens fut conduit près d'une espèce de fauteuil aux courbes pouvant faire penser à un de ces transats design à la mode sur Terre. Deux scientifiques de part et d'autres de Lev lièrent ses poignets et ses chevilles au fauteuil puis commandèrent à distance deux petites sphères qui lévitèrent jusqu'à être à proximité du patient. « Nous sommes prêts » fit l'un d'eux à l'attention de leur hiérarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Mer 27 Mai - 19:13

L’interrogatoire de Celean dura plusieurs jours. Plus ou moins une semaine. Aleon perdit le compte à la fin du troisième jour. Les questions se succédaient, plus stupides les unes que les autres, et la commandante du Nogos IV ne se gênait pas pour manifester son agacement. Etrangement, personne, et certainement pas les conseillers qui se succédaient, ne se risqua à la moindre réflexion. Sethos tenta de la contacter à plusieurs reprises, mais elle l’ignora allègrement, se contentant de laisser vibrer son radiorécepteur jusqu’à ce qu’il se lasse. Ce n’était pas très gentil, mais il aurait du comprendre que sa sœur était, à l’heure actuelle, son principal souci. Peut être y avait il un problème sur le Nogos IV ? Mais jamais puisque personne ne vint jamais la chercher en urgence, Aleon en déduisit qu’il s’inquiétait simplement pour elle et s’en voulut de le traiter ainsi. Et, finalement, après une semaine qui leur en avait paru une dizaine à toutes les deux, Aleon fut enfin autorisée à ‘récupérer’ sa jumelle. Qui confessa être affamée. « Pour être honnête, je meurs de faim également. » répondit elle avec un sourire timide. Tandis qu’elles marchaient en silence, Aleon se demanda si elle retrouverait jamais sa complicité d’antan avec Celean. Les rôles étaient inversés désormais : Celean la leader, l’intrépide, était à présent la sérieuse, la timide, voire même peureuse de leur duo. Malgré sa mémoire retrouvée, le traumatisme semblait trop grand pour être dépassé. En tous les cas, au moins une chose n’avait pas changé, et cela arracha un sourire à Aleon : la taille de son appétit. Hélas pour les jumelles, leur tranquillité fut interrompue par un jeune soldat leur annonçant que leur présence était requise immédiatement au département des sciences expérimentales. Elles échangèrent un regard, sachant très bien ce que cela signifiait. Autant l’une que l’autre se désolèrent, en silence toutefois, de n’avoir même pas pu manger. Ce ne fut qu’une fois dans leu ‘taxi’ qu’Aleon constata que sa gourmande de sœur avait emporté le dessert. Elles étaient assises côte à côte et elle lui donna un coup d’épaule, moqueuse, avant qu’elles ne se mettent tous les deux à rire.

De son côté, Hogan avait passé ces quelques jours avec Leiros et le reste des réfugiés de Peixata. Ce qu’il avait ainsi eu l’occasion de constater ne le réjouissait pas. Que des hommes et, pour l’immense majorité, vieux ou malades, voire les deux. Rien qui ne ferait d’eux une civilisation à nouveau. « Tu n’as pas l’air convaincu. » Le mercenaire s’était contenté de sourire à l’évidence énoncée par Leiros. Hogan n’avait jamais été proche de ses frères, n’était même pas sûr de pouvoir dire qu’il avait jamais eu de l’affection pour aucun d’entre eux. Cependant, il appréciait de discuter avec son cadet. « Parle moi d’Atlantis. » lâcha un jour ce dernier, que la curiosité, clairement, rongeait depuis l’arrivée du Nogos IV. « C’est magnifique. » répondit simplement Hogan. Il ne voyait pas quoi dire d’autre, à vrai dire. « Seulement la Cité ? » Hogan songea à la couleur dorée que le climat chaud et l’ensoleillement de la planète Atlante donnait à ses longs cheveux blonds. Oui, seulement la Cité, eut il envie de répondre, mais il savait qu’il ne se convaincrait même pas lui même. Aussi resta t’il silencieux. « Quel était son nom ? » Cette fois ci, mentir vint plus aisément. « Parce que tu penses qu’il n’y en a eu qu’une ? » rétorqua le mercenaire avec un sourire malicieux. « Si j’en crois ce que j’ai entendu sur le bandit que tu es devenu, il n’y a qu’une raison pour laquelle tu serais resté sur Atlantis : l’appât du gain. Quelque artéfact caché, que tu n’as pas eu assez de temps pour trouver. » Hogan croisa les bras en souriant. Leiros aurait été un partenaire parfait, et ils auraient pu être le meilleur tandem d’espions que Peixata eut jamais connus. « Cela dit, je te connais mieux que tu ne le penses, mon frère. Je sais que la patience n’a jamais été ton fort. » Hogan perdit quelque peu de son assurance. Leiros était on ne peut plus sérieux. « Tu as beau être un homme fait et plus un adolescent volage, tu agis exactement comme lorsque tu as rencontré Liliah. » Il n’avait pas plus envie de parler de Liliah que d’Ellyn. « Je suis ton frère, tu peux me parler. » « Je peux te dire la même chose. Tu sais ce qu’ils vont faire à Lev. Pourquoi gardes tu le silence ? Il a essayé de tuer la femme que j’aime, par tous les dieux ! » s’emporta Hogan. « Tu le sauras bien assez tôt. Je n’ai nulle envie de donner de la matière à tes cauchemars. »

Effectivement, deux jours plus tard, il se retrouva dans un immense laboratoire kal’hien, du genre qui montrait à quel point ils étaient très avancés, à tous les points de vue. Les vêtements que les prêtres peixatiens lui avaient confectionnés lui donnaient effectivement l’apparence d’un haut seigneur. Rien qui ne l’aidait à se sentir à l’aise dans cet environnement aseptisé, au milieu de tous ces Kal’hiens de haut rang, quand toute sa vie il avait été un champion dans l’art de se cacher aux yeux de tous. Il aperçut Sethos et, lorsque leurs regards se croisèrent, le militaire inclina respectueusement la tête. Décidément, l’univers tournait à l’envers ces temps ci, songea t’il. Leiros, à ses côtés, était paisible et silencieux. Un réel soutien, pensa t’il avec amertume. Apercevoir les jumelles Kal’Sherah ne l’aida guère plus. Celean évitait soigneusement de regarder dans sa direction. Contrairement à Aleon. Cette dernière se pencha vers sa sœur, lui murmurant quelques mots à l’oreille. Celean parut surprise, puis soulagée. Ils ne vont pas l’utiliser sur lui ? déchiffra t’il sur les lèvres de sa vieille amie. Mais de quoi parlait elle ? « Hogan. » La voix de Leiros le sortit de ses pensées. Il suivit le regard de son frère, et vit Lev être placé sur un fauteuil, tandis que les scientifiques mettaient en place l’équipement adéquat et nécessaire au bon fonctionnement de la machine. Le mercenaire déglutit, des sueurs froides lui parcourant l’échine. Quelle que soit cette machine, elle devait être terrible pour que Celean soit si rassurée à l’idée qu’il n’en soit pas l’utilisateur. Ellyn devait sacrément lui en vouloir pour l’envoyer ainsi au casse pipe. Lev, quant à lui, ne manifestait aucune sorte de crainte, ni même d’appréhension. En réalité, réalisa Hogan avec horreur, il était impatient, excité, curieux. Hogan n’était pas un lâche, loin s’en fallait, mais il n’avait aucune envie d’être présent lorsque tout allait démarrer. Il prit le bras de Leiros et s’apprêtait à l’entrainer loin de là, lorsque des bruits l’informèrent qu’il était déjà trop tard. Avec crainte, il regarda les lumières oranges, puis bleues, vertes, roses, turquoise, envelopper Lev. Il comprit bien vite que sa réaction n’était pas celle escomptée. L’alien poussait des gémissements d’extase, quand il aurait du crier de douleur. Ou quelque chose du genre. En tous les cas, pas apprécier comme il le faisait. Les scientifiques tentaient, en vain, de désactiver la machine. Mais, rapidement, les six hommes s’effondrèrent, secoués de spasmes, avant que du sang ne s’écoule de leurs yeux, oreilles, nez, bouche, et qu’ils ne s’immobilisent définitivement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Mer 27 Mai - 19:55

Le lendemain de sa peut-être ultime entrevue avec Aleon, Ellyn avait quitté Atlantis par la porte des étoiles direction la terre. A son arrivée elle avait trouvé le Général O'Neill et le Général Landry pour l'accueillir. Après un échange de quelques banalités, le trio quitta la salle d'embarquement pour retrouver la salle de briefing du Stargate Command. Presque tous les sièges étaient occupés par des officiels en complet-cravate et après un salut formel le débriefing débuta. Bien sûr l'IOA avait de nombreuses questions et attendaient quantité d'éclaircissements mais ils purent constater, à leur grand regret, que bien qu'ils aient un tout relatif pouvoir sur son avenir, Ellyn ne se laisserait pas pour autant faire. Comme lors de son briefing de mission, elle quitta la table au milieu de l'entretien remettant à sa place au passage l'impotent qui s'était permis d'entamer un récapitulatif du règlement. Alors qu'ils la menacèrent de la limoger de son poste, la belle n'était déjà plus dans la pièce. Elle fut rejointe par le Général O'Neill au mess qui se contenta de hausser les épaules en arrivant à sa table « Moi aussi j'avais faim. » Leur discussion ne fut bien sûr pas que du ton de la légèreté néanmoins, aucune stratégie ne fut abordée. Jack l'informa en effet que le soir même, ils avaient rendez-vous dans un lieu tenu secret (sans doute la maison au bord du lac du haut gradé) pour un dîner avec d'autres huiles.

Ellyn retrouva l'usage de son smartphone qu'elle allait changer dès qu'on lui aurait donné un peu de liberté de mouvement. La première chose qu'elle fit après que son cas soit mis en délibéré fut d'appeler son père et de prendre le premier vol pour aller le rejoindre. Passer du temps avec lui, lui fit beaucoup de bien. Malgré la clause de confidentialité qui la liait avec son travail, cela n'empêcha pas la blonde de raconter à son père par message codé sa vie sur la Cité d'Atlantis et la discussion dévia sur Hogan et la blonde tenta de noyer son chagrin d'amour dans un abus d'alcool fort. A part la charge prise et la gueule de bois qui suivit, la belle n'en tira pas grand chose de plus. Pendant trois ou quatre jours, elle alla voir quelques amis, des gens hauts placé dans plusieurs sphères qui lui permirent d'obtenir de juteuses informations sur certains membres décisionnaires de l'IOA. Grâce à eux, elle savait qu'elle avait moyen de faire pression pour avoir son billet retour pour l'expédition Atlantis. Au lendemain de l'ultime soirée Ellyn avait rendez-vous pour un petit déjeuner avec le secrétaire d'état à la Défense. Autant dire qu'elle était loin d'être fraiche et qu'elle arriva au rendez-vous avec des lunettes de soleil. Même si cela ne se faisait pas elle se contenta de justifier son état par le résultat de négociations musclées.

Dix jours après son arrivée sur Atlantis et en ayant fait un peu de chantage à un des membres de l'IOA, Ellyn reçut l'ordre de poursuivre sa mission à la tête de l'expédition Atlantis. Le pont Intergalactique réduisit considérablement le temps de voyage retour. La blonde reprit ses fonctions et si certains furent ravies de la voir de retour ce ne fut hélas pas le cas de ses détracteurs. Une semaine après son retour, Ellyn s'apprêtait à quitter la salle de briefing. L'équipe du colonel était en effet sur le point de quitter la base pour une mission d'exploration. Quand le moment vînt de vider les lieux, l'américaine fit quelques pas avant de se sentir mal. Une douleur fulgurante pris possession d'elle et elle eut comme une image persistante à l'esprit : « Lev » lâcha-t-elle après être tombée à genoux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Mer 27 Mai - 20:59

En moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire, ce fut la cohue. Les civils essayaient de fuir, les militaires mettaient l’alien en joue. Il vit Sethos, Aleon et quelques autres gradés donner des ordres. Les commandant et commandant en second du Nogos IV avaient été briefés par Ellyn, aussi savaient ils à quoi s’en tenir et ce fut pour cette raison que personne n’approcha Lev. Hogan prit son frère par les épaules. Mais Leiros semblait absent. Il comprit que Lev avait pris le contrôle du jeune homme. Peut être était il déjà trop tard. Il le secoua, mais l’effet ne fut guère flagrant. Il l’entraina néanmoins aussi loin que possible de la machine et, peu à peu, Leiros revint à lui. « Emmenez le en sécurité. » ordonna t’il au premier militaire qu’il vit. Ce dernier fut offusqué qu’il lui donne un ordre, mais plusieurs conseillers étaient là et prirent sur eux de protéger le jeune frère d’Hogan. Il le regarda disparaître avec soulagement, avant de retourner à l’intérieur. Aleon avait attrapé une arme, comme tous ceux encore présents. Il repéra Celean et s’approcha d’elle. « Tu es la seule personne en qui j’ai confiance ici. Je t’en prie, reste avec mon frère. » La Kal’hienne cacha difficilement sa surprise. « C’est une longue histoire. » soupira t’il. Mais elle hocha la tête et disparut à son tour. De la sorte, Celean était hors de danger elle aussi. Il avait dans l’idée qu’elle serait la prochaine cible de Lev. Elle était encore trop fragile mentalement pour prendre un tel risque. Il croisa le regard plein de gratitude d’Aleon. Il venait de faire ce qu’elle-même ne pouvait se permettre. Il rejoignit Sethos, l’air grave. « Il faut verrouiller ce laboratoire. Lev est trop dangereux pour en sortir. » Vivant, ce qu’il s’abstint toutefois d’ajouter. Sethos avait parfaitement saisi le message. « Qu’est ce que tu vas faire ? » lui demanda Aleon en venant près de lui. En contrebas, relié à la machine, Lev paraissait endormi, en méditation. « Parle moi de cette machine. » Elle laissa échapper un long soupir, avouant qu’elle n’en connaissait pas les rouages précis, simplement les bases qui étaient enseignées à tout enfant kal’hien. Tant pis, se dit le mercenaire. Il ferait sans. Enjambant la barrière, il descendit prestement en bondissant contre les murs et parois. Toujours plus rapides que les escaliers, et puis il voulait montrer à ces petits militaires de quel bois il se chauffait. Evidemment, Lev n’en fut pas spécialement impressionné. « Cher Hogan. » Il le prit par le cou et serra. Mais Lev n’avait clairement pas besoin d’oxygène pour survivre. « Pourquoi mon frère ? » « Je ne lui aurais pas fait de mal. Ellyn est la seule que je veux. » Hogan esquissa un sourire. « Malheureusement pour toi, Ellyn n’est pas ici. » « Oh, vraiment ? » Lev savoura la rapide lueur de panique qui traversa les yeux azur du mercenaire. « Quoi qu’il en soit, elle n’a pas besoin d’être présente. » « ATLANTIS ! » hurla t’il, et Aleon comprit ce qu’il voulait. Mais alors qu’elle se dirigeait vers la sortie, Sethos vit le regard de sa compagne devenir vide. Elle s’était immobilisée. « On dirait que tu as choisi la mauvaise jumelle, cher Hogan. La douce Celean est plus forte que tu ne le penses. » Et avant que quiconque ne puisse réagir, Aleon enjamba la rambarde et s’écrasa trois mètres plus bas dans un bruit sourd et mat. Hogan ferma les yeux un bref instant, le cri de désespoir de Sethos perçant les tympans de tous ceux présents. Mais rapidement, il n’eut plus la force de crier et, lorsqu’Hogan le regarda, il sut ce qu’il voulait. Vengeance pour la mort d’Aleon. Mais il ne pouvait pas. Qui savait ce qui arriverait à Ellyn si Lev mourait ? Il était trop tard pour Aleon de toute façon. Le mercenaire se dirigea vers le corps de la jeune femme et le souleva dans ses bras puissants, sachant qu’il ne se pardonnerait jamais d’avoir causé sa mort, bien qu’indirectement et involontairement. Sauf que, lorsqu’il se tourna vers Lev, ses bras étaient vides. Le cadavre avait disparu. Il sourit à l’alien, tandis qu’Aleon, toujours en haut, essayait en vain d’ouvrir la porte de sortie. Lev accusa le coup. « Ton petit manège ne marche pas sur moi. Je sais que tu peux manipuler les esprits, mais tu ne peux pas les forcer à faire quoi que ce soit. » « Hogan ! Nous sommes coincés ! » lui cria t’elle, avant d’être assaillie par Sethos. Il le savait déjà. Il avait bloqué lui-même la sortie. « C’est impossible… » « Tu es déjà rentré dans ma tête, Lev. Tu as oublié ce léger détail. » Sortant un couteau de nulle part, il le plongea dans le cœur de l’alien. « Tu ne peux pas me tuer ainsi. » Hogan le savait. Il attrapa l’une des sphères, sachant que cela pourrait le tuer, et la serra, causant à Lev une douleur pire que la mort. Et s’infligeant à lui-même la même douleur. Mais cette douleur ci n’était rien comparée à celle qu’il avait ressentie lorsqu’il avait failli mourir, quelques semaines plus tôt. Peu à peu, sa main puis son bras prirent la couleur de la sphère, et il réalisa que la machine marchait désormais simultanément sur Lev et sur lui. En hauteur, Aleon, Sethos et leurs compatriotes observaient les deux hommes. « Ils vont mourir tous les deux. La machine n’a jamais marché sur deux personnes à la fois. Il est fou. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Jeu 28 Mai - 8:04

A l'autre bout de la galaxie, sur la Cité, Sheppard crut avoir mal comprit le prénom prononcé par Ellyn. Elle devait faire erreur, leur ancien prisonnier était à des années lumières d'ici s'il était encore en vie. En scrutant son regard, il vit la peur et la panique prendre possession de sa supérieure et comprit qu'elle était sérieuse. « Appelez Kal'h » parvint-elle à dire comme si cela lui avait couté un effort surhumain. Après avoir fait appel à une équipe médicale il essaya de maintenir un contact avec Ellyn, celle-ci semblant lutter contre un mal qui n'avait rien de physique, du moins à première vue. Quand les uniformes aux barrettes jaunes prirent le relai, le colonel ne perdit pas une minutes et en quelques enjambées rejoignit la salle des commandes. « Contactez les kal'hiens » ordonna-t-il aux techniciens sur place qui passé la surprise ne se firent cependant pas prier pour s'exécuter. Les premières tentatives se révélèrent infructueuses mais le colonel ne leur ordonna pas d'abandonner pour autant. « Mettez-moi en ligne dès que vous aurez établi la connexion ».

L'américain ne s'attarda pas en salle des commandes et vit que l'équipe médicale était en train de transférer sa compatriote. Malgré ses questions, le docteur Keller n'avait pas le moindre élément de réponse. La situation dégénéra en quelques minutes à peine. Sans savoir comment, la vue d'Ellyn n'était pas celle qu'elle aurait du avoir. Au lieu de voir l'infirmerie d'Atlantis celle-ci voyait un autre lieu. Elle essaya de décrire cette autre vision impossible. La scène se passait sur Kal'h dans un genre de laboratoire, elle en était certaine. Et puis il y eut Hogan. Lev semblait se délecter de ce qu'il se passait, du moins c'était ce qu'Ellyn ressentait. Tout à coup, elle se sentit foudroyée par une terrible douleur à la poitrine. La blonde hurla et tandis que les médecins et Sheppard tentaient de la maintenir plaquée sur le lit, elle sentit avec horreur quelque chose de liquide et chaud venir imbiber son haut. Quand Jennifer attrapa une paire de ciseaux pour découper le tissu et constata la plaie qui venait d'apparaître mais qui ne saignait pas comme elle l'aurait dû. La belle tenta de balbutier ce qu'elle avait vu. « Hogan... a poignardé... Lev ». Quelques instants plus tard, la leader cria de nouveau, il n'y avait pas une seule parcelle de son corps qui ne la faisait pas souffrir. Le plus étrange étant qu'elle restait consciente alors qu'elle aurait dû sombrer depuis un bon moment. Peu à peu, le corps d'Ellyn fut agité de spasmes qui se muèrent en convulsions.

La connexion avec Kal'h fut enfin établie et c'est Celean qui répondit à Sheppard. « Colonel Sheppard, je suis navrée mais ce n'est vraiment pas le bon moment ».
« Au contraire! ». déclara-t-il avec colère avant de lui exposer la situation sur Atlantis. La conversation se termina sur la promesse de Celean de trouver une solution rapide pour transférer Ellyn sur Kal'h et qu'elle le recontactait quand elle aurait du nouveau.

La réponse n'était pas des plus satisfaisantes pour le pilote terrien mais il n'eut guère d'autre choix. Le transfert d'Ellyn sur Kal'h allait prendre des semaines et sans être médecin, John doutait que la diplomate puisse survivre ainsi si longtemps. Ils allaient devoir trouver un autre moyen en attendant que leurs alliés daignent leur faire signe. Quand il revint pour informer Jennifer des nouveaux éléments qu'il avait à sa disposition il se rendit compte que l'agitation dans laquelle il avait laissé les lieux avait disparue. Sheppard croisa le regard de la responsable de l'infirmerie et il y lut cette expression dont il connaissait la signification.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Jeu 28 Mai - 20:09

L’un des militaires coincés dans le laboratoire, d’un rang équivalent à celui de Sethos, ne put s’empêcher, quelque peu stupidement, de demander ce qu’ils allaient bien pouvoir faire. Aleon leva les yeux au ciel. Elle lui montra son arme. « Si Hogan a effectivement bloqué cette porte, c’est le seul moyen. Ensuite, il faudra les mettrai en quarantaine. » Et, joignant le geste à la parole, elle commença à mitrailler la poignée. Qui céda rapidement. Les alentours du laboratoire avaient été évacués. D’autres scientifiques, formés à l’utilisation de la terrible machine, voulurent retourner à l’intérieur. Mais ils les en empêchèrent. Aleon et Sethos expliquèrent ce qui s’était passé et, en effet, les conseillers approuvèrent la quarantaine. Mais les scientifiques, eux, étrangement, restèrent silencieux. Alors qu’Aleon partait rejoindre Celean et Leiros, une jeune femme blonde qui, en dépit de son jeune âge, semblait la plus compétente des têtes d’ampoules, s’approcha de Sethos et lui demanda de lui décrire précisément la situation. Peu à peu, elle pâlit et il réalisa que c’était encore pire qu’ils ne le pensaient. « Il n’utilise pas la machine. Il devient la machine. » Elle prit Sethos à l’écart et baissa la voix. « C’est ainsi qu’elle fonctionne, elle absorbe un être vivant et, de par son corps et sa conscience, elle y puise l’énergie nécessaire à… » Tout ce qui en faisait une machine si puissante et si dangereuse. « La dernière absorption remonte à plus de trois cents ans. Elle montrait des signes de faiblesse depuis environ quinze ans, et nous savions que ce n’était qu’une question de temps. Le professeur Kal’Avyr espérait que Lev serait assez puissant pour que plus personne n’ait jamais besoin de se sacrifier. » Sethos fronça les sourcils. Visiblement, l’alien était trop puissant pour la machine, spécialement si la conscience l’animant était défaillante. « Se sacrifier ? » Le commandant en second se souvint des mots de Lev. Il avait mentionné la leader d’Atlantis. Evidemment qu’Hogan était prêt à tout pour elle. Et la conscience de la machine l’avait compris également. Il lui était devenu évident, après que Lev eut pris le contrôle, que le mercenaire était le parfait candidat. « Est-ce que l’on peut stopper le processus ? » Elle haussa les épaules. « Le professeur travaillait dessus. » « Où est il maintenant ? » Les yeux de la femme se remplirent de larmes. Sethos comprit qu’il faisait partie des six hommes tués par Lev. Pourquoi n’y avait il pas pensé plus tôt ? Si cet homme était si impliqué, pourquoi n’aurait il pas été là ?

« Où est mon frère ? » Leiros avait compris immédiatement que quelque chose n’allait pas lorsqu’il vit l’expression d’Aleon. Il vit que les jumelles se regardaient et Celean ne semblait pas y puiser un quelconque réconfort. « Allez vous me dire ce qu’il se passe ? » « Votre frère est… Coincé dans la machine. » Leiros regarda alternativement Aleon puis Celean. « Dites lui. » Celean s’exécuta et Aleon pâlit. « C’est ce que Sheppard a dit ? » Elle les planta là et, moins de deux heures plus tard, le transfert d’Ellyn était amorcé. Avec angoisse, elle regarda la porte des étoiles s’activer, l’horizon des événements lui paraissant de mauvais augure. Sheppard passa le premier, suivi de plusieurs soldats. Et, à sa suite, apparurent une jeune femme qui était sans doute un médecin. Guidant un brancard sur lequel reposait Ellyn. La commandante kal’hienne dut se forcer à ne pas se précipiter vers son amie. Sethos était resté au laboratoire. Elle avait entendu les rumeurs, et rapidement, il était arrivé à ses oreilles ce qui s’était passé. Que Lev leur avait fait croire qu’elle était morte. La réaction de son amant avait été évidente et il lui était désormais compliqué de prétendre qu’il n’y avait rien entre eux. Pour l’heure, ce n’était clairement pas le principal souci des Kal’hiens. Heureusement, Celean était là. Ainsi que Leiros. Elle aurait cru que ce dernier aurait voulu rester aussi près de son frère que possible. Il avait rétorqué qu’il ne pouvait rien pour Hogan à l’heure actuelle, ce qui n’était pas le cas pour sa compagne. Aleon serra la main de sa sœur. Elle aurait dû dire non à Ellyn, dès le départ. Sans même prendre la peine de consulter le Grand Conseil. « Colonel. » le salua t’elle gravement. Sheppard salua les deux femmes, avant de regarder Leiros en fronçant les sourcils. Avant que quiconque n’ait pu dire quoi que ce soit, ce dernier se présenta. « Le frère de Hogan ? » Sheppard n’était même pas surpris. Le mercenaire était tellement un nid à emmerdes, pourquoi son frère n’aurait il pas été vivant quand Hogan avait toujours prétendu qu’il était le seul survivant. Aleon fit signe à l’équipe médicale d’emmener Ellyn et elle guida Sheppard vers le laboratoire. Elle laissa Celean, qui les accompagnait, tout lui expliquer. « Vous vous foutez de moi ? » fut sa réaction.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Jeu 28 Mai - 20:44

Celean resta proche de sa jumelle, heureuse de constater que celle-ci allait bien quand elle quitta le laboratoire. Elle fit alors son rapport à sa soeur qui était aussi techniquement sa supérieure hiérarchique et après quelques discussions en haut lieu, les terriens furent autorisés à venir sur Kal'h. Durant les deux heures qui suivirent, les discussions allèrent bon train tandis que les scientifiques qui connaissaient un peu le sujet se creusaient les méninges pour trouver une issue à la situation de crise. La pilote eut rapidement vent de ce qu'il s'était passé dans le laboratoire mais elle se garda bien d'en parler à sa soeur. Le moment était plutôt mal choisi et bien qu'elle se sentait impuissante face à toutes ces discussions techniques, elle dut prendre son mal en patience. Quand l'équipe réduite terrienne arriva sur Kal'h, les mines n'étaient clairement pas à la fête. Elle reconnut parmi l'équipe la chirurgienne qui avait ôté son mouchard quelques mois auparavant. Le regard de la pilote glissa vers Ellyn et devînt blême en voyant le corps inanimé. Un groupe de médecins Kal'hiens s'occupa de la prise en charge et le brancard fut conduit dans un véhisol dans lequel Jennifer fut invitée à monter. Le Lieutenant observa le petit groupe s'éloigner en étant relativement pessimiste quand à l'avenir de la blonde inerte mais elle ne fit aucun commentaire. Cela aurait été bien déplacé et puis elle ne voulait pas risquer de blesser les terriens.  Quand on lui demanda de faire son rapport pour briefer les habitants d'Atlantis, Celean fut désignée comme étant celle la plus à même de remplir cette fonction. Elle s'éclaircit légèrement la gorge avant d'entamer son discours. La réplique de Sheppard lui fit baisser la tête et les yeux. « Je suis désolée Colonel » s'empressa d'ajouter Celean en déglutissant difficilement. Elle n'appréciait pas spécialement d'être porteuse de mauvaises nouvelles. Quand ils arrivèrent près du laboratoire, les scientifiques n'arrivèrent pas avec des bonnes nouvelles.

Dans la salle Lev sentit la présence d'Ellyn plus proche qu'elle ne l'était lorsqu'il s'était connecté à son esprit quelques heures plus tôt. La savoir toute proche lui redonna foi et il se délecta de l'information qu'il avait en sa possession.  « Voilà qui est intéressant...  »  fit-il avec un sourire. Il lança un coup d'oeil au mercenaire mal en point alors que la machine poursuivait lentement sa terrible oeuvre. « Etrange notion qu'est le temps n'est-ce pas ? A chaque instant passé la machine s'empare de toi, et à chaque seconde, tu t'effaces de sa mémoire. Je vois votre première rencontre. Torride » qualifia-t-il la scène avant de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Jeu 28 Mai - 21:13

Au centre médical, les médecins kal'hiens prièrent Jennifer de les assister. Les deux peuples avaient beau être humains, ils n'en restaient pas moins différents par bien des aspects. En pressant quelques boutons ils eurent tôt fait d'avoir des données assez précises sur l'état de la blonde et dont les résultats vinrent corroborer les éléments apportés par Jennifer. Mais ce qui inquiéta le médecin furent des traces de filaments à peine visible dans le cerveau d'Ellyn. Ils marmonnèrent entre eux et déclarèrent « Nous avons décelé le même type de fibres chez le sujet test. » Ils montrèrent à Jennifer leur découverte et celle-ci resta perplexe. Elle n'avait rien vu de tel sur Atlantis pourtant les scanners anciens étaient particulièrement précis et avancés. S'ils purent constater une importante concentration de ces fibres sur la zone du cerveau responsable de la mémoire, elles s'étaient étendues à toute la boite crânienne. Les filaments semblaient particulièrement actif sur certaines zones. L'équipe confirma ce qu'ils avaient pu supposer Ellyn et Lev étaient bien connectés, la machine n'ayant fait que jouer le rôle d'amplificateur. Quand aux blessures physiques, ils avaient les moyens de réparer ou plutôt rafistoler le cœur de la leader mais ils ne témoignaient pas d'enthousiasme quand au succès de l'opération. Sheppard contacta Jennifer par radio pour prendre des nouvelles d'Ellyn. Celle-ci qui n'était déjà guère optimiste ne fit qu'un sommaire résumé de ce qu'elle avait appris, oubliant fort opportunément certains détails techniques comme l'état du cerveau de l'américaine. Après avoir coupé le contact radio, elle assista les médecins pendant l'opération qui ne dura pas plus d'une heure et après un léger accident avec quelques drogues locales, la terrienne fut placée en observation. Peu après, Ellyn ouvrit les yeux en se tordant de douleur. Jennifer tenta de rassurer sa patiente en lui expliquant le déroulé des évènements mais la diplomate ne lui en laissa pas l'occasion. Elle lui agrippa en effet l'avant bras et parvint à articuler. « Emmenez-moi au labo ». Il en était bien évidemment hors de question. « Ellyn vous venez de subir une lourde chirurgie, vous ne pouvez pas marcher, vous devez rester ici ». « Je suis la seule à pouvoir stopper ce désastre, emmenez-moi là-bas». Et puis Jennifer se figea comme si elle était en train de rêvasser. Après quelques secondes le médecin chef de l'expédition Atlantis reprit ses esprits et croisa le regard d'Ellyn entre l'étonnement et l'horreur puis elle hocha la tête. « Okay » répondit-elle d'une voix hésitante. Les médecins kal'hiens désapprouvèrent fortement l'entreprise mais pourtant ils n'empêchèrent pas Keller de s'exécuter après qu'ils eurent consulté leurs relevés, comme s'ils avaient compris avec leur technologie ce que la doctoresse venait d'apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Ven 29 Mai - 18:47

« Ce n’est pas votre faute, lieutenant Kal’Sherah. » répondit Sheppard, se sentant quelque peu penaud d’avoir été si rude. Il lui fit un petit sourire, comme pour s’excuser, et même si le cœur n’y était pas vraiment. Aleon resta en arrière, observant Celean et Sheppard. Elle se mordit la lèvre pour ne pas sourire. D’abord Leiros puis le Colonel. Sa sœur, même si elle ne s’en rendait pas encore compte, était de retour dans les affaires. Dommage que cela tombe si mal. « Commandant, j’ai entendu dire que vous étiez à l’intérieur lors de… » Sheppard n’avait pas réellement besoin d’être plus spécifique. Elle savait de quoi il parlait. Elle déglutit péniblement. Elle n’avait pas spécialement envie de tout déballer devant le frère du mercenaire. Mais emmener le colonel à l’écart éveillerait les suspicions du jeune homme. Et Leiros s’avérait aussi perspicace et intelligent que son maudit frère aîné. « Oui, mais je n’ai pas tout vu. Je… J’essayais d’ouvrir la porte… » Comme Hogan me l’avait demandé, songea t’elle. Et Lev en a profité pour prétendre m’avoir tuée. Avec toutes les conséquences qui en découlaient. Aleon prit une grande inspiration. Leiros la fixait de ses yeux si identiques à ceux d’Hogan que cela en était troublant. Il voulait savoir ce qui était arrivé à son frère. « Hogan est vivant. » murmura t’elle. « Ce n’est pas aussi simple. » lâcha Sethos qui les avait rejoints si silencieusement que tous les quatre sursautèrent quelque peu. « Que voulez vous dire ? » demanda Sheppard. Et lorsque le Kal’hien leur eut expliqué ce que la jeune scientifique lui avait décrit, ils restèrent tous silencieux. « Il est perdu. Je l’ai à peine retrouvé et déjà il m’est enlevé. » Leiros n’avait jamais perdu espoir, même pas après la destruction de sa civilisation. Mais perdre son frère une seconde fois était au-delà de ses forces. Il regarda Sethos. « Je vous en prie. Laissez-moi entrer. Je dois le voir. Une dernière fois. » Mais aucun des Kal’hiens ne manifesta une quelconque réaction qui eut pu être assimilée à un accord tacite. « Ellyn ! » Aleon regarda Sheppard, visiblement aussi surprise que lui. C’était impossible qu’elle soit déjà consciente, et plus encore, capable de se déplacer, même si elle avait le soutien de son médecin. En tous les cas, la jeune femme avait meilleure mine, même si elle avait tout de même l’air épuisée. On l’aurait été à moins. Tous deux se dirigèrent vers elle, et Leiros l’observa attentivement. Elle était froide, ne semblait avoir aucune émotion. Rien que son frère n’ait jamais apprécié. Alors qu’avait il donc trouvé chez elle pour en tomber amoureux ? Il eut sa réponse lorsque le colonel et la commandante Kal’hien s’arrêtèrent subitement. Quelque chose n’allait pas. « Il n’était pas fou. Il avait raison depuis le début. » lâcha Sheppard. Hogan l’avait su le premier parce qu’il était son amant et qu’à un certain point, il y avait des choses qu’elle ne pouvait plus lui cacher. Tout du moins était ce qu’il pensait. Il avait tort. « Qui êtes vous ? » demanda Aleon à celle qu’elle pensait être son amie Ellyn. Avant que quiconque n’ait eu le temps de dire un mot, Leiros fonça vers l’Ancienne et lui prit les mains, s’agenouillant devant elle dans un geste inattendu pour tous. « Si vous le pouvez, je vous en supplie, sauvez mon frère. »

Elle était là. Il sentit le désespoir l’envahir. La seule raison pour laquelle il avait accepté son exil sans broncher était parce que Lev était là également. Donc hors de portée d’Ellyn, et vice versa. Elle aurait dû être en sécurité mais elle était sur Kal’h. Lev lui infligea la vision de sa première rencontre avec la jeune femme. Il pensait qu’il souffrirait, mais en réalité, cela lui donna la force de lutter. L’alien semblait contrôler l’esprit du mercenaire, une fois encore, alors qu’il n’aurait pas du pouvoir. Spécialement pas lorsqu’ils étaient tous les deux connectés à la machine. « Elle ne m’oubliera pas. Aussi fort que tu penses l’être, effacer sa mémoire est hors de ta portée. » Le coup de bluff de Lev n’avait pas marché. En revanche, il ne ressentait plus aucune douleur. Quand lui-même… Il n’aurait su décrire la sensation, à vrai dire. C’était comme si son corps n’était plus que… Il réalisa alors les mots de Lev. La machine s’empare de toi. Mais pourquoi lui, et pas Lev ? Plus important encore, pourquoi cela arrivait ? Il aurait du mourir, selon toute vraisemblance. « Le plus magnifique dans tout cela, c’est qu’une fois que le processus sera achevé, contrôler cette machine sera encore plus aisé. » Lev se mit à nouveau à rire, comme le fou à lier qu’il était. Hogan ne pouvait laisser cela arriver. Quand il sentit que quelqu’un lui parler. Un rapide coup d’œil à Lev l’informa qu’il n’avait rien remarqué. Le mercenaire resta de marbre, tandis que la conversation continua. Si l’on pouvait qualifier cela ainsi. Ce n’était pas de la télépathie non plus. C’était littéralement une sensation. La communication s’effectuait par chaque atome de son corps. Son esprit, à aucun moment, ne fit partie de cette communication, et ce fut précisément la raison pour laquelle Lev n’en sut jamais rien. Quelques millièmes de secondes suffirent pour qu’il sache ce qu’il avait à faire. Mais il ne pouvait le faire immédiatement. Le processus n’était pas assez avancé. S’il cessait maintenant, Hogan mourait mais Lev survivrait. Et il n’était pas question qu’il prenne un tel risque quand Ellyn était littéralement derrière la porte. « Toi aussi tu la sens. Tu avais vu juste. Elle est comme moi. Une Ancienne. Elle t’a jeté en pâture à ces Kal’hiens. Savais tu qu’elle leur a demandé que cette machine t’efface de sa mémoire ? Oui, tu as parfaitement entendu. Elle voulait que tu l’oublies. Tu n’étais qu’un poids mort de plus pour elle. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Ven 29 Mai - 20:39

La question d'Aleon et le commentaire de firent tristement sourire Ellyn. Effectivement Hogan n'était pas fou, du moins pas à ce propos là. La question de sa folie pouvait certes être discutable sur d'autres terrains mais là n'était pas le propos. Peu convaincue que cela rassure la commandante du Nogos IV et le chef de la sécurité d'Atlantis, la blonde répondit néanmoins. « Je suis toujours la même personne mais avec une mise à jour » Cette explication serait de toute manière la seule qu'elle leur fournirait. L'heure n'était pas aux grands récits explicatifs mais plus à l'action car il restait encore deux vies enfermées dans ce laboratoire et les dés n'étaient pas encore jetés en ce qui les concernait. « Si cela vous convient, je pense qu'un éclaircissement autour d'un ou plusieurs verres d'alcool fort s'avèrera opportun quand nous en aurons terminé ici. » fit-elle avec une mine malicieuse caractéristique. Elle cacha difficilement sa surprise de voir Leiros s'agenouiller devant elle comme si elle était une sorte d'être supérieure. Ce qu'elle était en réalité, pour autant ce genre de cérémonies l'avait toujours mise extrêmement mal à l'aise. D'un mouvement elle enjoignit Leiros à se relever et à lui faire face comme d'égal à égal. « Je vous promets d'essayer » Ellyn ne voulait pas donner de faux espoirs inutiles à ce jeune homme. L'air de famille ne lui échappa nullement. La diplomate se tourna ensuite vers ceux qui représentaient l'autorité sur cette planète. « Quoi qu'il se passe à l'intérieur, je ne puis assurer la préservation de ce matériel. Je crains qu'il soit trop tard » s'excusa-t-elle presque. Elle lança ensuite un coup d'oeil à la porte devant laquelle étaient postés des gardes armés. L'américaine se tourna alors vers Aleon et John. « Je suis sincèrement navrée de toute cette situation, j'aurais dû être plus ferme dans les mesures prises à l'époque mais je ne peux me résigner à ôter la vie ». Avec l'aide de Jennifer puis de Sheppard, elle fit quelques pas en direction de la porte d'entrée du labo. Celui-ci tenta bien de lui soutirer des informations sur ses intentions une fois à l'intérieur mais l'Ancienne se contenta de répondre qu'il ne préférait pas savoir ce qu'il allait se passer. Cela fut loin de rassurer les terriens mais ils n'eurent guère d'autres alternatives.

La porte fut déverrouillée pour laisser Ellyn entrer seule. Sitôt que celle-ci fut à nouveau fermée la blonde descendit avec bien des difficultés les escaliers en silence tandis que Lev en profitait pour exulter son futur triomphe. « Nous voilà enfin au complet » fit-il tout en essayant d'user de ses capacités pour asservir Ellyn à sa volonté mais il s'aperçut que cela était inefficace. « Tu aurais du en finir avec moi quand tu en avais l'opportunité Lev. » A présent proche des deux hommes, la belle put se rendre compte de la gravité de la situation. « Mais sois patient, ton heure viendra » ajouta-t-elle avant de reporter son attention sur Hogan. « Regarde dans quel état tu t'es mis. » fit-elle en l'observant de bas en haut. Ellyn se saisit de la seconde sphère encore intacte. Elle la fit léviter légèrement avant ce que celle-ci deviennent aussi étincelante que la précédente avant qu'elle commence à se lier au natif de Peixata. « Je suis navrée cela risque d'être peu agréable. ». La matière qui avait recouvert une partie du corps de Hogan commença à être attirée par la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Sam 30 Mai - 11:37

Aleon et Sheppard se regardèrent, ne sachant pas si c’était du lard ou du cochon. En tous les cas, Ellyn l’Ancienne était aussi malicieuse et portée sur la bouteille qu’Ellyn l’humaine. Hélas, l’heure n’était ni au rire ni à la plaisanterie. Ils restèrent tous muets, regardant Leiros qui, avec désespoir, la suppliait de sauver Hogan. Ellyn l’aida à se relever, et sa promesse de faire le maximum sembla lui suffire. Il était bien le seul. Aleon prit la main de sa sœur et la pressa doucement. Hogan et elle étaient proches, d’une amitié qu’elle n’avait jamais vraiment comprise ni appréciée. Sa mort lui briserait le cœur. Les conseillers ne parurent pas apprécier ce qu’Ellyn leur annonça, concernant la destruction plus que probable de la machine, mais elle les effrayait trop, de par sa sage et tranquille autorité, pour qu’ils ne se risquent au moindre commentaire. Le grognement de mépris de Sethos arracha un petit rire au colonel, et elle foudroya le terrien du regard. Clairement, il n’en avait cure. Elle comprit soudain pourquoi Hogan et lui se supportaient si peu. Ils étaient trop semblables. Ils auraient pu être les meilleurs amis du monde s’ils n’avaient pas tant de différents et surtout, si Hogan n’était pas si imprévisible et une telle bombe à retardement. Puis Sheppard et la médecin l’aidèrent à pénétrer dans le laboratoire, tandis que Sethos et elle-même leur tenaient la porte. Il essaya, par tous les moyens, de lui faire cracher le morceau, mais elle resta ferme. Ancienne comme humaine, elle était la même personne, réalisa t’elle. Une simple mise à jour. Rien n’aurait pu être plus vrai. Non sans appréhension, ils verrouillèrent la porte derrière elle. « Elle va réussir… » murmura Aleon, comme pour s’en persuader. « Mais à quel prix ? » répondit le colonel. Elle réalisa qu’il avait toute confiance en Ellyn. Mais il l’avait laissée entrer en étant persuadée qu’il ne reverrait que des corps sans vie. Un regard vers Leiros l’informa qu’il était mort d’angoisse. Il pressait ses mains délicates l’une contre l’autre. Il était si différent de son frère mais, par certains points, lui ressemblait énormément. Il aurait fallu assommer ou attacher Hogan pour l’empêcher de pénétrer là dedans, quand Leiros attendait paisiblement, si ce n’était avec une certaine patience.

Hogan entendit la porte, mais c’était un bruit lointain, étouffé. « Quelle sensation étrange, n’est ce pas ? » ricana Lev. Hélas, lui, il l’entendait parfaitement. Ce qui ne fut pas le cas pour la voix d’Ellyn. Il s’efforça de ne pas laisser, une nouvelle fois, le désespoir l’envahir. Son bras droit et tout son torse étaient recouverts, et déjà cela descendait vers ses jambes et remontait vers son cou. Pour ce qu’il comprit, Ellyn n’en avait pas fini avec Lev et, étrangement, il ne fit aucun mouvement menaçant vers elle. Aucun mouvement du tout, à vrai dire. Aurait il du en être surpris ? Sans doute, mais ils étaient des Anciens et c’était précisément ce qui les rendait incompréhensibles pour de simples humains comme lui. Elle lui parla, le réprimandant comme s’il était un jeune enfant. Elle comprit à son regard ce qu’il lui répondait, et il vit la petite étincelle amusée dans son regard à elle. La fixant plus attentivement, il réalisa que malgré son statut d’Ancienne, il était toujours important pour elle. Qu’elle ne laisserait pas mourir l’homme qu’elle aimait. Il était incapable de parler, et bouger lui était difficile. Néanmoins, il parvint à hocher la tête lorsqu’elle l’informa que ce ne serait pas une partie de plaisir. Elle était loin du compte. S’il avait pu gémir, il l’aurait fait sans retenue. La machine se retirant de lui l’écorchait littéralement. En tous cas, c’était la sensation générale. Si bien que lorsqu’il fut enfin libéré de la machine, il s’effondra inconscient sur le sol. « Il semblerait que tu ne l’aies pas réellement sauvé. » ricana Lev en s’approchant d’Ellyn. « Et tu as utilisé le peu de forces que tu avais. » Mais brusquement, il réalisa qu’il ne sentait plus la machine. Il regarda les sphères, à jamais éteintes. « Comment as-tu osé ! Détruire la meilleure invention que de misérables humains aient réalisée ! » Il jeta un vague regard à Hogan. Le mercenaire respirait paisiblement. Il aurait du être mort après l’interruption du processus d’absorption. Sauf si la conscience de la machine en avait décidé autrement. En sentant Ellyn sauver son amant, la conscience avait choisi de l’aider, au prix de sa propre sauvegarde. Parce qu’elle refusait de se laisser contrôler par lui. Il laissa échapper un gémissement de rage. « Pourquoi une traitresse comme toi doit elle toujours gagner ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Sam 30 Mai - 13:02

Ellyn perçut toute la douleur du mercenaire sans rien pouvoir faire pour s'en protéger ou l'atténuer pour lui. Malheureusement il n'y avait pas d'autre moyen pour le libérer de l'emprise de la machine. L'Ancienne observa Hogan s'effondrer avec quelques instants la crainte que ceci fut plus qu'il ne put jamais en supporter mais quand elle vit les mouvements réguliers de sa poitrine elle fut soulagée. Tout n'était pas encore perdu pour lui. Les choses sérieuses allaient à présent commencer. L'analyse de Lev était juste, elle s'était épuisée à la tâche à vrai dire, elle n'avait pas escompté qu'il en soit autrement. Le premier objectif de sa mission à l'intérieur du laboratoire était accompli avec Hogan à présent sauvé. La blonde ne sentit plus la force de tenir les sphères à bout de bras comme elle l'avait fait jusque là. Lourdes comme du plomb, elles produisirent un bruit sourd et métallique en heurtant le sol tandis qu'Ellyn essoufflée suite à l'effort essayait de reprendre sa respiration. L'avis de la belle différait de celui de Lev concernant la qualité de l'invention des kal'hiens. En son âme et conscience, elle était bien contente qu'un tel appareil soit mis hors d'état nuire car ce genre d'engin ne pouvait rien apporter de bon. En définitif elle détruisait les individus plus qu'elle ne les aidait. Et puis comme cela avait été le cas aujourd'hui, Lev avait pu se servir du dispositif pour en faire une arme, il n'avait pas eu le temps de clairement exploiter tout le potentiel de celle-ci et c'était tant mieux. S'il avait eu conscience des ravages qu'il aurait pu causer nul doute qu'il s'en serait servi. « Parce que tu appelles ça une victoire ? » demanda-t-elle sincèrement en observant les corps des scientifiques et militaires qui avaient été les malheureux dommages collatéraux d'une rancœur vieille de plusieurs millénaires. « Je ne te laisserai pas détruire d'autres vies ». Ellyn rassembla ses dernières forces et se redressa avec difficultés, se préparant à son dernier assaut contre Lev. Elle avait pris sa décision. Aujourd'hui comme la fois précédente elle ne mettrait pas fin aux jours de l'autre ancien. Malgré toute la rancœur dont il pouvait témoigner à son égard, il y avait eu suffisamment de pertes dans ce laboratoire pour en ajouter une autre. Le châtiment qu'elle lui infligerait serait égal au sien, il redeviendrait un simple humain oubliant toute sa vie et sa conscience d'Ancien. L'opération avait des chances d'être un échec mais elle devrait essayer quand même. Elle se concentra et entama sa tâche. Bien sûr Lev s'aperçut bien vite de la manœuvre mais peut-être la machine l'avait-elle suffisamment affaibli pour qu'elle réussisse quitte à ce soit peut-être la dernière chose qu'elle devrait accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Sam 30 Mai - 19:15

« Après tous ces siècles, tu penses sincèrement que le seul moyen de m’arrêter est de me laisser la vie ? Tu l’as pourtant appris de la plus douloureuse des façons, ma chère. » Il sentit ce qu’elle faisait. Tentait de faire. Et Lev n’était pas décidé à se laisser transformer en humain si facilement. Elle était prête à y laisser sa vie. Que dirait elle s’il lui prenait, une nouvelle fois, ce qu’elle avait de plus cher ? Mais lorsqu’il regarda vers lui, Hogan avait disparu. Or, c’était impossible. S’il était une chose qu’elle ne pouvait faire dans son état d’épuisement, c’était lui faire croire qu’il était parti. Il la laissa un long moment s’acharner sur lui. Il sentait ses assauts. Elle était patiente, déterminée, et encore incroyablement puissante, malgré sa lassitude. Même ainsi, elle finirait par avoir raison de lui. S’il lui résistait, car ce serait épuiser ses forces inutilement. La destruction de la machine l’avait quasiment vidé, réalisa t’il. Il se rendit compte qu’ignorer ce qu’elle faisait allait lui compliquer les choses. Parfait. Il aurait donc largement assez de temps pour trouver le mercenaire et lui régler son compte. Il n’était pas Ancien, il n’était pas son traître de frère. Mais sa ressemblance avec lui était troublante. Un lointain descendant ? Cela pouvait être possible, car il avait le gène et savait s’en servir mieux que quiconque. Lev penchait plutôt pour quelque chose ressemblant à une réincarnation. Cependant, son frère était un guerrier, un combattant. Qui respectait les règles et la hiérarchie. Précisément ce qui faisait défaut au mercenaire. Mais ce qu’il avait vu entre Ellyn et lui, c’était troublant. Aussi lui vint il une idée. Puisque la connexion était établie entre eux, pourquoi ne pas lui rafraîchir la mémoire ?

« Aide-moi ! » Mais son frère n’esquissa pas le moindre geste vers lui. Paré de son uniforme de Général, Salandros le fixait durement de ses yeux pâles, ses longs cheveux d’ébène volant au gré du vent qui battait le balcon. « Pourquoi me fais tu ça ? » « Parce que tu es un traître. Un meurtrier. Un menteur. Un monstre. Tu n’avais nul besoin de massacrer ces innocents. » Elle était apparue de nulle part. Comme toujours. « J’ignorais que tu étais son jouet. » lâcha Lev. Et il sut. Il sut que depuis le départ, Salandros était avec elle. Il se moquait intérieurement de la galanterie excessive de son cadet face à la froide ‘princesse’, comme beaucoup la surnommaient dans son dos. Mais cela cachait simplement leur liaison. « Ces innocents nous auraient vendus à nos ennemis sans l’ombre d’une hésitation. » « Ils étaient humains ! Ce qu’ils ne peuvent faire, nous le pouvons. Qu’est ce qui t’est passé par la tête ? » Lev se redressa d’un bond, fonçant vers elle, mais Salandros se plaça entre eux, stoppant son aîné de sa puissante carrure. Grave erreur. Emporté par son élan, Lev le poussa de côté si fort que Salandros bascula dans le vide. Il s’attendait à un bruit sourd, mais le cri d’Ellyn masquait tout. Elle se pencha par-dessus la rambarde, avant de s’en détourner, pâle comme la mort. Lev fit la même chose, et éclata de rire en découvrant son frère empalé sur l’une des aiguilles d’Atlantis.

Un tel souvenir aurait fait lâcher n’importe qui de moins puissant. Mais, malgré sa puissance, elle lâcha, donnant à Lev l’opportunité qu’il attendait. « Je savais que cette petite réminiscence allait te plaire. Ce cher Salandros. Tu l’aimais. Comme tu aimes Hogan. Tu l’as perdu comme tu perdras Hogan. Tu es trop faible. Tu aurais du en finir avec moi pendant que tu en avais l’occasion. » lâcha t’il avec un rire dément, répétant les mots de la jeune femme. « Ta capacité à aimer t’a toujours perdue. En sauvant Hogan, tu as perdu ta seule chance de m’éliminer. Ou de me neutraliser. Car j’imagine que c’est ce que tu veux ? » Caché dans un recoin, Hogan observait la scène, perdu. Il voulait aider Ellyn. A genoux, elle souffrait le martyre. Et Lev ne la touchait même pas. Et s’il bougeait, ce qu’elle aurait fait pour lui aurait été vain. Mais il ne pouvait la laisser mourir. « Je sais que tu répugnes à tuer. Devine quoi ? Ce n’est pas mon cas ! » Hogan ne sut ce qu’il lui fit, mais elle lâcha un long cri de douleur. Il s’empêcha de fermer les yeux, mais la voir allongée ainsi sur le sol lui déchira les entrailles. « Hogan… » chantonna Lev. « Tu ne peux pas te cacher indéfiniment. Je te trouverai, et ce que je vais t’infliger serait la pire chose que tu aies connue. Et elle te regarda mourir. Encore une fois. » Il croisa le regard d’Ellyn. Depuis le début, elle avait su où il était. Chose qu’elle cachait à Lev, et qui dévorait ses dernières forces. Il lut dans son regard qu’elle le suppliait de fuir. Mais il secoua la tête. Il était hors de question qu’il l’abandonne. « Je n’ai plus envie de jouer, Hogan. Je suis lassé. Plus je mets de temps à trouver, plus tu vas souffrir. Est-ce vraiment là ce que tu veux ? Tu vas mourir, de toute façon. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Sam 30 Mai - 20:09

A peine les dernières paroles de Lev furent-elles achevées qu'Ellyn sut le moment était venu pour elle de mettre en terme à cette mascarade qui n'avait que trop durer. Revivre la perte tragique de Salandros fut peut-être ce qui déclencha la défaite de Lev. De minuscules particules blanches lumineuses commencèrent à émaner de l'Ancienne, formant progressivement un halo autour d'elle. Ses prunelles azurs lurent dans les yeux du fou toute la peur qu'elle lui inspira lorsqu'il comprit ce qu'il se passait. « Impossible! » balbutia-t-il en se désintéressant à présent totalement de Hogan. Il voulut s'enfuir mais la laboratoire ne lui offrait aucune issue et lorsqu'il tenta de bouger ses jambes Ellyn projeta vers lui des particules lumineuses qui l'immobilisèrent. Comme ayant retrouvé un peu de force et d'énergie, la blonde se releva avec beaucoup de difficultés. D'un geste de la main elle fit signe à Hogan de rester là où il était. Lev tenta bien d'ultimes assauts désespérés mais il n'obtint plus aucun résultat. Une fois à la hauteur de l'Ancien, Ellyn plaça ses mains de part et d'autres du crâne de l'intéressé et ferma les yeux. Les yeux de Lev se révulsèrent tandis que la diplomate s'activait à la tâche, son visage se déforma en un rictus douloureux. Il ouvrit la bouche pour hurler mais aucun son n'en sortit. Dix secondes plus tard, les traits du jeune homme se détendirent puis il tomba à genoux aux pieds d'Ellyn. Celle-ci se recula de quelques pas en vacillant alors que les particules et le halo qui l'enveloppait s'estompaient néanmoins tout ne s'évapora pas. La main droite de l'américain demeura entourée de particules et quand Hogan fit un mouvement vers elle, sa bien aimée s'empressa de reculer pour garder une certaine distance entre eux. « Ne t'approche pas ! » fit-elle. Par la pensée, elle informa Aleon, Celean, Leiros et Sheppard qu'ils pouvaient entrer et elle leur donna pour instruction d'emmener Lev et Hogan à l'extérieur et de la laisser seule ensuite. La porte d'accès au laboratoire ne tarda pas à s'ouvrir. « Va-t-en ! » lui dit-elle les yeux larmoyants. Elle doutait qu'il l'écoute aussi elle ajouta. « Pour une fois dans ta putain de vie fais-ce que je demande ! Sinon tout ceci aura été vain » Les pas de John et Aleon dévalant les escaliers vinrent rompre le silence. En quelques secondes ils avaient rejoint la plateforme qui avait été le théâtre des derniers évènements. John tenta un approche vers Ellyn mais celle-ci eut la même attitude qu'avec Hogan. Il fronça les sourcils en l'observant de la tête au pied et vit ce qui clochait. « Ellyn » fit-il en ayant peur d'avoir compris ce qu'il allait se passer. La blonde vit dans son esprit qu'il pensait qu'elle allait faire l'ascension mais ce n'était pas le cas. « Partez ! » leur ordonna-t-elle alors que la lumière commençait à remonter le long de son avant-bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Sam 30 Mai - 22:00

Il n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait. Sans doute ne voulait-il pas le savoir. Mais il ne pouvait pas partir, n’en avait aucune envie. Aussi Hogan se contenta t’il de l’observer, alors qu’elle posait les mains sur l’autre Ancien, pour faire quelque chose qui le dépassait totalement. Les deux êtres supérieurs étaient entourés d’un halo aveuglant, et clairement émis par Ellyn. En un battement de paupières, tout fut fini et Lev tomba à genoux, clairement aussi inoffensif qu’au jour de sa naissance. D’un bond, il rejoignit Ellyn mais elle le repoussa rudement, simplement par ses mots. Elle souffrait, aussi était il hors de question qu’il s’en aille. Mais elle fut plus dure encore et il resta muet de surprise. Il entendit vaguement la porte s’ouvrir et ce ne fut que lorsqu’Aleon toucha son bras qu’il réalisa qu’elle était là, ainsi que Sheppard. Ellyn leur ordonna de partir, et il vit aux yeux du colonel qu’il savait pertinemment ce qui se passait. Mais lui-même l’ignorait. Déjà Aleon tournait les talons, autant dans le flou que lui, mais plus amène d’écouter les ordres. « Elle va effectuer l’ascension. Il n’y a rien que nous ne puissions faire, désormais. » lâcha Sheppard pour répondre à sa question muette. Le mercenaire resta sans voix. Il secoua la tête, se sentant entraîné par le militaire, Lev, devant eux, escorté par Aleon. Tout était de sa faute.

« Celean, je vous en prie. Ne me dites pas que ce n’est pas sûr. Vous l’avez entendue ! » Malgré ses suppliques désespérées, ni Celean ni Sethos n’étaient disposés à le laisser pénétrer dans le laboratoire. Trop dangereux, avaient ils décrété, ainsi que Sheppard et Aleon. Leiros devenait fou. Hogan pouvait être mort, pour ce qu’il en savait. Pour sauver cette Ancienne. Qui avait prétendu être l’une des terriens. Le colonel avait pris la peine de tout lui expliquer, secondé par les jumelles Kal’Sherah. Il avait encore du mal à le croire. Sa foi en les Ancêtres disparaissait peu à peu. Ou en de quelconques dieux. Pourquoi avaient ils plus aidé les humains de la Terre que ceux de Pégase, ou du reste de la Voie Lactée ? Cela le dépassait, et il essayait vraiment de mettre sa rancœur de côté. Vainement. Leiros savait qu’il ne le pourrait jamais si cela coutait la vie de son frère. Celean avait vaguement tenté de lui dire que son mercenaire de frère avait vu pire, mais elle-même n’y croyait pas. Il leur fallait attendre.

« Je ne l’abandonne pas. » décréta Hogan avant même qu’ils n’aient atteint les escaliers. John leva les yeux au ciel. Et Teyla osait le traiter de tête de mule. Aleon fit demi tour et revint vers les deux hommes, tenant Lev par le bras. Il avait le regard vide, et semblait n’être rien de plus qu’une marionnette. Mais il respirait, et c’était toujours trop pour Hogan. Lev vivant représentait toujours un danger à ses yeux. Il avait ricané qu’elle se refusait à prendre une quelconque vie. Pas de chance pour lui, ce n’était pas le cas du mercenaire. Il tourna la tête, pour regarder Ellyn être peu à peu entièrement enveloppée de la lumière blanchâtre. Elle disparaitrait bientôt, et avec elle, tout ce qui avait été sa vie ces derniers mois. Il n’avait plus rien à perdre. Sheppard et Aleon ne réalisèrent ce qui se passait que lorsque retentit le sinistre craquement de la nuque brisée. Ils regardèrent avec horreur le corps sans vie du si terrible alien s’effondrer. « Mais qu’est ce qui ne va pas chez toi ! » lâcha Sheppard, oubliant les convenances et tout le tralala. Hogan ne lui accorda pas un regard et grimpa les marches, se retrouvant à l’extérieur. Il croisa le regard de Celean et elle lui sourit, soulagée. Il répondit par un triste sourire, avant que Leiros ne se jette sur lui, le serrant contre lui aussi fort qu’il le pouvait. Autant dire, pas très fort. « Je vais bien. » murmura t’il, mais Leiros n’en crut pas un mot. Sans un regard pour les Kal’hiens, les deux frères se dirigèrent vers la sortie. Hogan prit une longue inspiration, regardant autour de lui. Il n’avait pas vu grand-chose de Kal’h et ce qu’il voyait à présent… Tout cela lui donnait envie de fuir. « Je ne peux pas rester ici. Tu peux venir avec moi si tu le veux. C’est ton choix. Mais dès que l’occasion se présente, je vole un vaisseau et je me tire d’ici. » lâcha t’il en plongeant le regard dans celui de son frère. Ellyn était sans doute déjà partie, et aussi bien sur Kal’h que sur Atlantis, il y avait trop de souvenirs et pas de place pour lui. Reprendre sa vie de mercenaire, brûler la chandelle par les deux bouts était tout ce qui lui restait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Dim 31 Mai - 8:59

Jennifer attendait à l'extérieur comme le lui avait demandé John. Elle se tenait prête à intervenir et elle cacha difficilement sa surprise de voir Hogan sortir le premier sain et sauf. Puis à mesure que les autres quittèrent les lieux elle ne vit ni Lev ni la chef de l'expédition Atlantis. Inquiète elle s'approcha de Sheppard pour savoir ce qu'il s'était passé et le Colonel n'eut pas besoin de beaucoup de mots pour la briefer. Le médecin encaissa la nouvelle et hocha la tête pour lui signifier qu'elle avait compris le message. Elle marcha quelques secondes puis quelque chose attira son attention près des écrans de contrôle où les scientifiques Kal'hiens semblaient captivés par les moniteurs. Sans doute n'avaient-ils jamais assisté à une ascension auparavant. Elle se rapprocha des écrans et ce qu'elle vit l'interloqua tout autant qu'eux. Jennifer appela John pour qu'il vienne lui aussi voir ce qu'il se passait dans le labo. « Je n'ai jamais vu ça » lui glissa-t-elle alors que le pilote paraissait tout aussi perplexe qu'elle.

En effet, à présent seule, Ellyn cessa de résister au processus en cours. A présent ses demain mains irradiaient de lumière et bientôt les particules se changèrent en flammes blanches qui se propagèrent jusqu'au visage de l'Ancienne. Puis l'énergie atteignit son point culminant et ce fut comme s'il elle explosa. L'américaine était devenue une sorte torche vivante, elle hurla alors que son corps se réparait de tous les dommages subis, le processus dura quelques secondes à peine et quand il fut achevé, Ellyn s'effondra.

Au dehors, Jennifer fut la première à réagir. Elle bouscula John et courut vers le laboratoire le pilote sur ses talons. La doctoresse descendit les escaliers. Elle marqua un temps d'arrêt en remarquant le corps sans vie de Lev mais elle ne s'y attarda pas. Elle enjamba le cadavre et accourut après d'Ellyn. Cette dernière allongée sur le sol peinait à se relever. « Ellyn ! » dit-elle avant de venir soutenir la blonde. « Je vais bien » « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » La question du pilote fit sourire l'Ancienne. « Vous avez encore beaucoup de choses à apprendre sur les Anciens » Suite à sa réponse Jennifer et John échangèrent un regard. En les voyant faire, Ellyn se dit qu'elle n'aurait pas du être si mystérieuse mais pour l'heure, ils avaient peut-être mieux à faire que de se lancer dans une longue explication. « Je vous promets de vous expliquer » « Autour d'un ou plusieurs verres d'alcool fort ? » ajouta John avec un sourire se souvenant des paroles de l'Ancienne un peu plus tôt dans la journée. L'intéressée acquiesça avec un sourire. « Vous pouvez marcher ? » « Je veux bien un petit coup de main » Jennifer et John aidèrent Ellyn à se relever et la soutinrent pour faire les premiers pas. Ils commencèrent à monter les escaliers et la diplomate vit le corps sans vie de Lev. « Que s'est-il passé ? » demanda-t-elle à John la gorge serrée. Le pilote ne répondit pas mais il n'eut pas besoin de parler. Ellyn avait déjà compris, il ne pouvait s'agir que de Hogan. Les terriens terminèrent de gravir les marches et quittèrent enfin le laboratoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Dim 31 Mai - 20:12

« Fuir n’est pas la solution. Ce n’est pas ce qu’elle aurait voulu. » répondit calmement Leiros. « Tu ne la connaissais pas ! Tu ne sais pas ce qu’elle aurait voulu ! » Hogan songea qu’il ne le savait pas non plus, parce qu’au final, il ne l’avait jamais vraiment connue. Il se passa une main sur le visage. Il prit une grande inspiration et regarda son frère tristement. « La vie que je mène n’est pas pour toi. Je suis heureux de savoir que tu es toujours vivant, mais… » Sauf que quelque chose n’allait pas avec Leiros. Il le sut immédiatement lorsqu’il vit l’expression de son visage. Leiros n’avait jamais su mentir et la seule raison pour laquelle il lui avait caché aussi efficacement cela, était parce qu’Hogan était obsédé par la vengeance. Qu’il avait eue, et il réalisa qu’il ne se sentait pas mieux. Il se sentait même pire qu’avant car il n’avait plus rien pour le faire avancer. Son jeune frère souleva sa manche et le mercenaire sentit que tout s’écroulait à nouveau. « Depuis quand ? » demanda t’il en regardant les marbrures noirâtres sur son avant bras. « Depuis l’attaque sur Peixata. » Hogan haussa un sourcil. Leiros n’aurait pas du survivre si longtemps. « Les Kal’hiens ont pu ralentir considérablement l’évolution, mais ils ne peuvent ni la stopper ni m’en guérir. Et je n’ai jamais eu une santé comme la tienne. »

Aleon ne put retenir un hoquet de surprise lorsqu’elle vit son amie ressortir du laboratoire, soutenue par John et le docteur Keller. Si Ellyn avait effectué l’ascension, clairement, elle n’aurait pas du être là. Mais elle était pourtant bel et bien présente, et Aleon la serra dans ses bras, se souvenant trop tard qu’elle était sérieusement blessée. Mais elle ne semblait plus réellement souffrir. Tout juste semblait elle épuisée. « Tu es là. » La Kal’hienne et la Terrienne se sourirent. Aleon se rappela soudain que Celean était là, mais un rapide coup d’œil à sa jumelle l’informa qu’elle ne manifestait aucune forme de jalousie. Celean était bien meilleure qu’Aleon ne le serait jamais. S’esquivant avec discrétion, comme à son habitude, Sethos partit à la recherche des deux Peixatiens. Ils n’avaient pas pu aller très loin. Hogan savait il pour l’état de son frère, désormais ? Il songea à sa jeune sœur, dont il était proche et qui avait une santé de fer. Leiros aurait du rester à l’hôpital mais sitôt qu’il avait appris pour son frère, il avait cessé d’être raisonnable. Sethos savait tout cela de source sûre. Son père était un diplomate haut placé qui traitait avec les exilés de Peixata. Connaissant Hogan, il n’avait guère été surpris d’entendre cela. Il trouva finalement les deux frères et Leiros fut le premier à l’apercevoir. Hogan se retourna et Sethos vit à quel point il était tendu. Une vraie bombe à retardement, songea t’il. « Il y a quelqu’un que vous voudriez surement voir, Hogan. » Le mercenaire haussa un sourcil. La seule personne qu’il voulait voir était son frère, et il était à ses côtés. Il y en avait une autre mais… Il croisa le regard de Sethos et dit qu’il était soit le meilleur menteur qu’il ait jamais connu, soit complètement fou. Les plantant là, il courut à l’intérieur. Il lui fallut quelques instants pour retourner au laboratoire. Et il resta muet de surprise lorsqu’il la vit. Sheppard avait affirmé qu’elle faisait l’ascension. Pourquoi diable était elle là ? Mais la façon dont elle le regardait à présent, ce n’était plus l’Ancienne si maternelle. C’était elle. Son Ellyn. Celle qui avait vainement tenté de lui résister pendant des semaines. Celle qui était tout amoureuse de lui qu’il ne l’était d’elle. Il ne réalisa pas que John et Keller avaient fait quelques pas en arrière, pas plus qu’il ne réalisa qu’il s’était avancé vers elle. Il pouvait lire la petite lueur de reproche dans ses yeux. Hogan savait qu’il avait beaucoup à se faire pardonner. Ça lui était parfaitement égal. Parce que tout ça signifiait qu’elle était là. Il caressa doucement son visage, puis ses longs cheveux blonds. Avant de l’attraper quelque peu rudement par la taille pour la serrer contre lui, sa joue râpeuse contre celle, douce et chaude, d’Ellyn. Elle était épuisée, faible, tenait à peine debout. Mais dans ses bras elle ne risquait rien et elle le savait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: TITRE SOON   Lun 1 Juin - 11:13

L'extérieur. En toute franchise, en entrant dans ce laboratoire, Ellyn n'aurait jamais pensé pouvoir en sortir vivante, et pourtant... Elle vit le monde à l'extérieur certains exultant leur soulagement d'autres ayant d'ors-et-déjà conscience que cette journée resterait à jamais tristement marquée dans les esprits. L'américaine se sentait cruellement responsable de ce qu'il s'était passé. En faisant appel aux Kal'hiens, elle avait causé la mort d'une demi-douzaine de personnes et rien que cela ferait qu'elle ne pourrait pas se regarder dans un miroir pendant un bon moment. Elle fut contente de voir Aleon saine et sauve et apprécia le contact avec son amie. Elle vit un peu plus loin la jumelle de la commandante du Nogos IV rester en retrait se contentant d'un sourire poli et d'un signe de tête pour signifier qu'elle était aussi contente que la blonde en soit ressortie en vie.

Ellyn vit Hogan approcher d'elle. Elle eut un moment envie de le repousser, il avait commis bien des erreurs et il fallait voir où cela les avaient menés. Le pic de la crise était passé mais tout était loin d'être terminé et ce n'est pas la mort de Lev qui allait mettre la diplomate dans de meilleures dispositions vis-à-vis du mercenaire. Néanmoins, elle ne fit rien quand vint la prendre dans ses bras. Ellyn lut dans son regard toute la joie et le soulagement qu'il avait eu à la retrouver, elle pouvait bien lui laisser quelques instants de réconfort car malgré la colère et l'indignation, la blonde devait bien reconnaître que cette étreinte était agréable. Après quelques instants et sentant le poids de ses obligations revenir à la charge, la diplomate mit de la distance entre elle et Hogan pour venir s'intéresser à leurs hôtes kal'hiens. Néanmoins, elle murmura à l'oreille du mercenaire « Il faudra que nous ayons une petit discussion ». Elle n'en dit pas plus laissant au Peixatien le loisir de se torturer les méninges. Les quelques membres représentatifs du Grand Conseil de Kal'h vinrent à la rencontre du petit groupe. L'un des deux prit la parole et les informa que le conseil souhaitait que les terriens restent quelques jours. Il s'agissait en effet de la première rencontre sur le sol kal'hien depuis que les deux peuples avaient scellé cette alliance aussi souhaitaient-ils en profiter. Tout le monde attendit la réponse de l'Ancienne qui accepta volontiers l'invitation. L'occasion pour Ellyn d'aller sur une autre planète qu'Atlantis était si rare qu'elle n'allait pas refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: TITRE SOON   

Revenir en haut Aller en bas
 

TITRE SOON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» J'ai pas de titre plus imaginatif que ça.
» Titre de Noblesse et Rang de Werlhoisie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• SGA RPG • :: | Space | :: •Kal'h-