• SGA RPG •

RPG sur la Série Stargate Atlantis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Sam 18 Jan - 23:59

Hogan regarda toutes les jeunes femmes passer devant lui. Il leur fit son sourire habituel. Pourquoi changer les bonnes habitudes, après tout ? Et puis un sourire n’engageait à rien, de toutes les façons. Quand bien même, personne n’aurait jamais cru qu’il s’était rangé. Du côté des hommes sages, amoureux et fidèles. Lui-même parfois n’arrivait pas à y croire. Qu’Ellyn ait fini par croire en lui, en eux. Cela lui semblait immensément improbable, irréel même, quand on y pensait bien. Mais il n’aimait pas bien y penser. Parce qu’il aurait pu se dire qu’elle en faisait de même et, éventuellement, pouvait se demander si elle n’avait pas fait une grossière erreur. Clairement, il n’avait pas envie de voir cela arriver. Cependant, il aimait bien la taquiner, faire naitre une petite jalousie mal placée en elle. La jeune femme pouvait ardemment prétendre qu’elle n’en avait rien à faire, et elle l’affichait relativement bien, elle ne parvenait toutefois pas à faire disparaître la petite étincelle de rage au fond de ses yeux. C’était cruel et bas, mais il adorait ça. Parce qu’au fond, cela signifiait qu’elle tenait à lui et qu’elle n’avait nullement envie qu’une autre femme ne s’approche trop près de lui. En cet instant précis, il sentait son regard, brûlant d’une colère sourde, posé sur son dos et le lardant de milliers de coups de couteau. Hogan ne put s’empêcher de sourire, puis se retourna, levant la tête et voyant Ellyn qui se rasseyait prestement à son bureau. Comme si rien de tout cela n’était réellement arrivé. Il devait se retenir pour ne pas éclater de rire. Au loin, Sheppard l’observait, en compagnie d’autres militaires dont il connaissait vaguement les noms. Aucun militaire n’était vraiment fan du mercenaire, beaucoup semblaient le craindre. Il pouvait comprendre à vrai dire. Son coup d’éclat, de folie pour être précis, avait bien évidemment marqué les mémoires. Mais il aurait pensé qu’il serait plus haï que craint. Visiblement, son caractère imprévisible y était pour beaucoup dans cela. Faisant une petite révérence à Sheppard, se réjouissant en sachant pertinemment que le colonel devait fulminer intérieurement, il tourna les talons et monta nonchalamment les marches qui conduisaient au bureau d’Ellyn. Elle devait bouillonner quelque peu et elle ne pourrait même pas se défouler sur lui avant qu’ils ne soient dans l’intimité de l’une de leurs chambres. Arrivant dans le couloir de son bureau, il constata, à travers les baies vitrées, qu’elle était étrangement concentrée sur un travail quelconque. Qu’elle le prétendait, en réalité, car il savait qu’elle n’était pas réellement concentrée, pas autant que ça. Il ne prit même pas la peine de toquer à la porte et pénétra dans le bureau, refermant la porte derrière lui. Ellyn daigna enfin le regarder et elle ne semblait pas bien disposée à son égard. Il s’assit sur le fauteuil ‘invité’ et posa les pieds sur la table. « Salut, beauté. » lâcha t’il en haussant un sourcil, un sourire en coin.

_________________



Dernière édition par Hogan le Mer 10 Déc - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 19 Jan - 22:52

Ellyn observa Hogan faire et arqua un sourcil avant de lever les yeux au ciel. Par-dessus l'épaule du mercenaire, elle vit les regards tantôt effarés, tantôt indifférents vis-à-vis du comportement de l'alien. Il se permettait la petite provocation de poser ses pieds sur le bureau de leur leader. D'un signe de tête et d'un regard sévère elle leur fit comprendre qu'ils avaient sans doute mieux à faire qu'à les observer tous deux. La blonde vit certains d'eux chuchoter. Nul besoin d'être devin pour imaginer ce que ces techniciens et scientifiques pouvaient se dire. Jamais aucun d'eux n'aurait eu ne serait-ce que l'audace d'essayer d'imiter l'alien. L'amércaine n'était pas réputée pour être la plus tendre des leaders. Elle avait déjà entendu en laissant trainer ses oreilles que l'un de ses petits surnoms était l'"iceberg". Entre nous, cela faisait pas mal rire l'intéressée. Après tout, elle n'était pas là pour être populaire et faire l'unanimité, mais pour diriger une expédition militaire et scientifique. Au fil des semaines, les Terriens avaient commencé à se faire à l'idée que Hogan était un adepte de la provocation et que plus ils répondaient, plus celui-ci en rajoutait. Les mines exaspérées par son comportement ne manquaient pas et nombreux étaient ceux qui rongeaient leur frein pour ne rien dire. D'un autre côté, le passé du mercenaire aidait pas mal les moins courageux d'entre eux à se taire. Ellyn l'avait toujours su depuis leur première rencontre et ses tentatives ne l'impressionnaient guère. "Salut" répondit-elle finalement avec un ton peu chaleureux en reportant son regard sur son invité. Inutile de demander gentiment au mercenaire de bien vouloir ôter ses pieds de son bureau. Il y avait très peu de chance pour qu'il coopère donc autant économiser sa salive. Le téléphone portable de la belle vibra et émit une petite sonnerie de clochette. La blonde fronça les sourcils et tendit le bras vers l'appareil pour voir de quoi il s'agissait. Elle avait un rendez-vous un peu plus tard avec un binôme de scientifique dans un laboratoire de recherche des anciens. Ellyn soupira. "Je les avais presque oublié ces deux-là" lâcha-t-elle avant de reprogrammer la notification pour sonner à nouveau dix minutes avant l'heure prévue. Même si cela allait beaucoup mieux depuis qu'elle traînait avec Hogan, Ellyn connaissait encore quelques difficultés avec les interminables couloirs de la Cité. La jeune femme n'avait d'ailleurs comme à son habitude guère envie d'aller voir ce que ces deux scientifiques bricolaient dans leur coin en sachant pertinemment que toute découverte sur la Cité peut se révéler aussi bénéfique que dangereuse. Mais bon cela faisait malheureusement partie des exigences du poste. Non ce qui n'allait pas lui plaire outre le déplacement c'est qu'ils risquaient de chercher à l'embrouiller avec des termes techniques dont elle ne comprendrait rien pour essayer uniquement d'obtenir le feu vert de la dirigeante pour continuer leurs expériences. "J'ai un peu de temps avant d'y aller, tu es venu pour une raison en particulier ?"  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 26 Jan - 11:47

Il avait vu juste. Elle était clairement de mauvais poil, mal lunée même, et il semblait être le principal responsable de cet état de fait, peut être même l’unique. Son sourire s’élargit à cette idée. Même désormais qu’ils n’étaient plus à couteaux tendus l’un envers l’autre, Hogan prenait toujours un malin plaisir à chercher des poux à sa dulcinée. Même si Ellyn parvenait à se maîtriser, tout du moins jusqu’à une certaine mesure, il voyait dans ses yeux combien, parfois, elle avait envie de lui arracher les yeux, le cœur, de l’écorcher vif et de l’émasculer. Enfin, l’émasculer, peut être pas, ou elle finirait bien vite par le regretter. « Bonjour, lumière de mes jours. » lâcha t’il d’un ton théâtral. Mais une petite cloche le coupa bien vite dans son élan, lui retirant le peu d’attention qu’il avait pu glaner de sa compagne. Il soupira sans même essayer de le cacher, mais trop préoccupée par quelque chose sur l’appareil qu’elle appelait téléphone portable, elle ne s’en rendit même pas compte. Ce fut presque avec ennui et une légère agressivité qu’elle s’intéressa à nouveau à lui. « Suis-je venu pour une raison en particulier… » marmonna t’il en retirant ses pieds du bureau. C’était une excellente question. Il se tapota le menton. Ellyn n’allait pas se contenter d’une simple réponse du genre ‘tu m’as manqué’. Ces trois derniers jours. Parfois, elle se noyait dans son travail qu’elle en perdait toute notion du temps. Et cela faisait trois jours, quatre si l’on comptait la journée déjà bien entamée, qu’elle le rejoignait si tard qu’il dormait déjà. Cependant, son passé de mercenaire faisait que son sommeil restait léger et il entendait immédiatement lorsqu’elle ouvrait la porte. Elle se changeait en quelques minutes et se blottissait contre lui, s’endormant instantanément. Il passait ses bras autour d’elle et se rendormait également, se demandant ce qu’elle pouvait bien faire pour le rejoindre si tard. Non pas qu’il ait eu le moindre doute quant à sa fidélité, mais il craignait qu’elle ne s’épuise pour protéger Atlantis. Ou pire. « Tu me manques, c’est tout. Je t’ai à peine vue ces derniers jours… » murmura t’il comme s’il était un enfant, coupable d’une quelconque bêtise qu’il n’avait d’autre chose que de confesser à sa mère. Hogan voulut tendre le bras pour poser sa main sur celle de la jeune femme, mais il se souvint que n’importe qui pouvait les voir et qu’il avait promis, des semaines auparavant, que leur relation resterait secrète. Il détourna la tête un instant, comme si avoir fait un tel aveu était douloureux pour lui. Quelque part, cela l’était quelque peu. « Mais tu travailles, je n’aurais pas du déranger comme ça au milieu de la journée. » D’autant qu’il savait très bien que son petit jeu avait été une excellente distraction, très efficace et pas très fair play. Le fait était qu’il voulait attirer son attention et qu’il n’était pas très fin de ce côté-là. En tous cas, pour elle qui le connaissait bien, car personne d’autre aux alentours n’y aurait vu autre chose que le comportement habituel du mercenaire. « Je voulais simplement savoir si ce soir, tu pensais que tu pourras passer la soirée avec moi. » lâcha t’il sincèrement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mar 28 Jan - 22:13

Ellyn ne put cacher sa surprise quand le mercenaire lui confessa la raison véritable de sa venue. Elle aurait pu imaginer des dizaines de raisons mais celle-ci ne lui serait jamais venue à l’esprit dans son top 5 des éventualités. La jeune femme se mordilla légèrement la lèvre en se sentant un peu bête de songer cela. Il était vrai qu’ils ne s’étaient pas vus souvent ces derniers jours mais elle n’aurait pas pensé que Hogan franchirait un jour le seuil de la porte de son bureau et lui dise ceci. Cela ne lui ressemblait pas et pourtant. Depuis qu’ils se fréquentaient en privé, l’américaine avait appris à découvrir une autre facette de la personnalité de l’alien. De son côté, elle faisait des efforts mais restait prudente. La blonde ne voulait pas donner de faux-espoirs au mercenaire et cela lui permettait aussi de se protéger. Les brèves aventures sans prise de tête avait été son nouveau crédo après la mort de James. Elle avait longtemps refusé la compagnie d’un homme et il lui avait fallu du temps avant qu’elle se laisse approcher. Ce soir là, l’alcool avait sans doute bien rempli sa fonction désinhibante… Ellyn n’était pas de ces femmes qui buvaient à l’excès jusqu’à en tomber ivre sur le trottoir mais elle avait été étudiante et avait connu les soirées qui allaient avec cette période de sa vie. Depuis qu’elle avait entamé sa vie professionnelle elle avait toujours mis un point d’honneur à faire attention à ses actes. Sa stratégie diplomatique consistait souvent à sortir un dossier compromettant sur son adversaire pour faire plier celui-ci plus aisément. Le chantage était une manière comme une autre de remporter une négociation, il ne fallait pas se leurrer. Dans les coulisses d’une salle d’une réunion il pouvait se passer beaucoup de choses… Et encore, Ellyn était relativement pacifiste car certains ne se gênaient pas pour employer la force et des méthodes allant à l’encontre de la sacrosainte Convention de Genêve. « Tu as bien fait de venir, cela me permet de faire une pause. » répondit-elle en souriant. La jeune femme se laissa aller dans son fauteuil de bureau et croisa les bras. Il ne lui fallut pas longtemps pour réfléchir à la requête de son compagnon. Elle avait besoin d’une soirée off et Hogan lui en offrait une sur un plateau d’argent alors autant profiter de cette occasion. « Où veux-tu qu’on se retrouve et à quelle heure? » demanda-t-elle finalement. Il ne restait plus qu’à espérer que les deux idiots avec qui elle avait rendez-vous un peu plus tard n’essaieraient pas de la tuer en lui présentant leur prodigieuse découverte. La diplomate avait lu dans les rapports de ses prédécesseurs les mésaventures qui leur étaient arrivés aussi bien à eux qu’aux membres de leur équipe. Jusqu’ici, sous sa gouvernance, elle avait eu la chance de ne pas connaître d’incidents majeurs dans les laboratoires des anciens. Elle touchait du bois pour que cela ne se produise jamais. Dans un endroit pareil c’était inévitable quand on considérait que des personnes (qui malgré leurs hautes qualifications) jouaient avec des technologies qui les dépassaient de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mar 18 Mar - 20:50

Elle souriait. Tout n’était pas perdu. Clairement, Hogan n’avait pas eu une si mauvaise idée en venant la voir. Il réalisa à quel point elle était en réalité exténuée, bien qu’elle ne s’en rende pas compte elle-même. Au contraire de Sheppard, dont la fatigue se lisait instantanément à travers les cernes qui soulignaient souvent ses yeux, Ellyn n’affichait jamais ‘physiquement’ son épuisement. Mais Hogan la connaissait suffisamment pour voir à ses gestes très légèrement plus lents, plus las qu’à l’accoutumée, qu’elle ne souhaitait qu’une chose : dormir pendant au moins vingt quatre heures. Chose qui hélas, n’était pas prête d’arriver. C’était presque imperceptible, et la seule raison pour laquelle il l’avait remarqué, était probablement parce qu’il avait passé des semaines à l’observer. Au départ, pour trouver son point faible. Ses points faibles. Il ne le lui dirait jamais, mais elle en avait plusieurs. Il savait très bien qu’elle nierait tout en bloc, même à présent qu’elle était un peu moins méfiante à son égard. Toutefois, il savait très bien que tout n’était pas gagné, loin de là. « Tu me vois ravi d’avoir eu une si bonne idée. » ajouta t’il, légèrement moqueur. Il la regarda, quelque peu surpris. Il ne s’attendait pas vraiment à cela. A ce qu’elle dise oui aussi facilement. C’était… Inespéré. Peut être s’était il trompé, depuis le début. Peut être voulait elle que cela marche vraiment, et donc, elle ne faisait pas semblant dans le seul but qu’il lui fiche la paix. Oui, il était quelque peu perdu, à cet instant précis. Il s’était tellement attendu à ce qu’elle l’envoie bouler qu’il ne savait même plus quoi répondre. Puis il se souvint de son plan. L’attirer dans sa chambre et la serrer contre lui jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Ellyn ne l’avouerait jamais, mais elle était épuisée, et même plus encore. Hogan n’avait pas le cœur de lui infliger quoi que ce soit qui aurait pu la fatiguer plus qu’elle ne l’était déjà. « Dès que tu pourras te libérer, j’imagine… » marmonna t’il, pas très sûr de lui. L’idéal aurait été immédiatement mais il se douta bien que ce ne serait pas possible. Spécialement quand le colonel Sheppard frappa à la porte. Hogan se retourna pour découvrir son cher ami, qui attendait plus ou moins patiemment que la jeune femme lui fasse signe d’entrer. « Je vais vraiment finir par croire qu’il se prend pour ton père et fait tout pour me mettre des bâtons dans les pattes. » lâcha t’il, clairement agacé. Il la regarda faire signe au militaire d’entrer, la fixant avec un air malheureux qui ne l’abusa nullement. « Colonel ! Quel plaisir de vous voir ! » lâcha t’il avec son air le plus théâtral avant que ce dernier n’ait pu en placer une. « Puis je vous dire que vous nous dérangez grandement ? » rajouta t’il. A présent, Sheppard était aussi agacé que lui. Tout ce qu’il voulait. Parfait ! Le militaire le foudroya du regard et Hogan lui fit son plus beau sourire. « Puis je vous parler ? En tête à tête ? » Le mercenaire posa à nouveau ses pieds sur le bureau, une façon bien peu subtile, de mâle alpha à mâle alpha, de marquer son territoire. Bien qu’il sut pertinemment que Sheppard n’était pas un candidat très menaçant, au vu de la façon dont il regardait Teyla. « Ah non je ne crois pas, colonel. J’étais là le premier, prenez donc un ticket et attendez dehors. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mer 10 Sep - 20:35

Ellyn observa la scène entre Sheppard et Hogan et ne put cacher son agacement à les voir ainsi. D ‘autant plus quand le mercenaire fit en sorte de marquer son territoire comme un animal l’aurait fait. Hogan ne faisait rien pour arranger les choses mais le pilote avait suffisamment de jugeotte pour ne pas rentrer dans le jeu du mercenaire même s’il n’en pensait pas moins. Il était fort évident que John n’approuvait pas la manière dont l’alien tournait autour de sa boss et lorsqu’il en avait l’occasion il tâchait de manifester sa présence pour interrompre les entrevues de ce genre comme il venait de le faire. Elle les vit échanger divers regards, s’ignorer mutuellement puis la fixer en attendant que la belle rende son verdict et ne déclare l’un des deux vainqueurs en lui accordant la faveur de son attention. C’était mal connaître l’américaine. « Vous me fatiguez tous les deux… » leur lança-t-elle en soupirant avant de se lever. Ellyn se fichait bien de froisser l’un ou l’autre des mâles en présence. La blonde rassembla les affaires dont elle avait besoin pour aller à son prochain rendez-vous avec les deux scientifiques puis elle releva la tête vers les deux bruns : « Allez donc réguler vos montées de testostérone en salle d’entraînement si cela vous chante mais laissez-moi en dehors de cela ». Sur ces mots elle quitta son bureau et laissa les deux hommes en plan et ne leur donna pas l’occasion de pouvoir répliquer. La porte se referma automatiquement sur son passage et la dirigeante fila dans le dédale des couloirs en direction d’un téléporteur qui pourrait la conduire plus rapidement dans le laboratoire récemment découvert. Elle rendit la politesse aux quelques personnes qui la saluèrent puis attendit devant le téléporteur qu’il soit disponible. Cinq secondes après son arrivée, les portes s’ouvrirent pour laisser sortir trois personnes. Ellyn s’écarta pour leur céder le passage puis entra dans la cabine et appuya sur un point lumineux rouge de la carte de la cité. Les portes se refermèrent et se rouvrirent quelques secondes plus tard. A peine le temps de se dire qu’on avait voyagé que l’on se trouvait déjà à destination. Ellyn parcourut les dernières centaines de mètres qui la séparaient du fameux laboratoire où elle avait rendez-vous.

Puis, il y eut une explosion… Et personne ne s’y attendait !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mar 23 Sep - 20:30

« Ellyn, attends ! » Mais la jeune femme s’était déjà éloignée, insensible, hermétique même, aux appels conjoints des deux hommes. Hogan regarda le colonel et lui tapa le bras. « Ah bravo ! Vous me l’avez vexée ! » Le militaire ne jugea même pas utile de répondre. Hogan réalisa brusquement que, par inadvertance, il avait révélé le pot aux roses. Et le colonel n’en semblait pas outre mesure plus surpris que cela. Pourquoi l’aurait il été ? Hogan s’abstint de tout autre commentaire. Il voulut suivre Ellyn mais Sheppard lui attrapa le bras en secouant la tête. « Elle est trop énervée contre nous pour nous écouter. » Le mercenaire le fixa, se mordant la langue pour ne pas lui jeter au visage que tout allait parfaitement bien avant qu’il ne débarque dans le bureau de la jeune femme. Ils auraient du passer la soirée ensemble, rien que lui et la jeune femme. « La faute à qui, Sheppard ? » Hogan parvenait toujours à garder son calme face au militaire, mais à cet instant précis, il avait juste envie de lui arracher les yeux. Pour ce que ça valait. Dégageant son bras, il fixa le militaire avec colère. Avant que qu’un bruit sourd ne secoue les baies vitrées et le sol. Toute la Cité, en général, pour être honnête. Une sourde panique l’envahit quand les mots de la jeune femme. A propos des deux idiots qui avaient manqué de se faire sauter une demi douzaine de fois. Sauf que cette fois ci, visiblement, c’était Atlantis qui pâtissait de leurs folies. Et peut être même Ellyn. Il les tuerait à mains nues si quoi que ce soit était arrivé à la jeune femme. Il entendit Sheppard répondre à un appel sur son oreille et lorsque son visage se décomposa, le mercenaire sut que c’était grave. « Un mur s’est effondré. » Il n’eut pas besoin de le lui demander où, le colonel lui montrait déjà. « Ellyn est injoignable, comme plusieurs autres scientifiques. » Hogan ne dit rien, mais il eut l’impression que, une fois encore, tout s’écroulait autour de lui, et qu’il allait finir par la retrouver, ensevelie sous des tonnes de gravats, couverte de sang et de poussière, inerte à jamais, comme il avait, des années plus tôt, retrouvé sa femme. « Elle va bien, j’en suis certain, elle… » « Comment pouvez vous en être aussi sûr ? Vous n’êtes pas là bas. » le coupa t’il sèchement. N’essayant même pas d’en dire plus, le militaire lui fit un signe de tête et Hogan le suivit, empruntant des chemins qu’il connaissait sans aucun doute mieux que lui, pour se retrouver devant… Une vision d’apocalypse, ou quelque chose d’approchant. De son point de vue, en tous cas. Il prit une grande inspiration, refusant de se laisser abattre, mais l’autre côté n’était pas accessible. En aucune façon. L’effondrement avait court-circuité pas mal de réseaux et sans dégager d’abord, rien ne risquait de fonctionner. Plusieurs militaires s’étaient déjà attelés à la tâche, mais lui-même ne s’en sentait pas capable.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 16 Nov - 12:49

Ellyn reprit péniblement connaissance une bonne heure après l'explosion. Ses oreilles bourdonnaient et un grésillement irrégulier résonnait dans son oreille droite. L'air était chargé d'une désagréable odeur de poussière, de vieille climatisation mal entretenue et de sang. L'ensemble la fit tousser et Ellyn réalisa combien son corps avait été mise à rude épreuve, quoi qu'il ait pu se passer ici.  C'était bien simple elle avait la sensation qu'un camion benne lui était littéralement passé sur tout le corps. Le simple fait de respirer lui faisait mal. La blonde essaya de se redresser mais sa tête heurta une poutre métallique s'était effondrée avec l'explosion. Le choc n'améliora pas la condition physique de diplomate et outre de nouveaux vertiges qui la saisirent violemment, elle eut la sensation d'avoir des étincelles dans les yeux. L'américaine jura et maudit l'épais manteau de fumée et de poussière qui lui bloquait toute visibilité. Ellyn voulut tant bien que mal rassembler ses esprits mais ce n'était pas chose facile surtout avec ce foutu grésillement qui n'arrêtait pas de la troubler. Ayant retenu la leçon avec la poutre, la trentenaire opta pour une nouvelle stratégie pour explorer son environnement et se servit de ses mains pour tâter l'environnement avant de s'y aventurer. A quatre pattes elle avança vers la seule source lumineuse de la pièce en espérant y découvrir des indices. Sur les quelques mètres qu'elle avait à parcourir, Ellyn sentit ses doigts effleurer une nouvelle matière qui ne ressemblait ni à du métal, ni au sol ou à un morceau de mur. Après trente bonnes secondes, Ellyn comprit qu'il ne s'agissait pas de quelque chose mais bien de quelqu'un. Par endroit le tissu était humide et visqueux et malgré le fonctionnement au ralenti de ses neurones, la jeune femme comprit qu'il s'agissait de sang. Elle essaya de secouer le corps qu'elle avait découvert dans l'espoir de le réveiller. Et puis il y avait ce pénible grésillement qui ne cessait pas. La jeune femme pesta et porta la main à son oreille et découvrit son oreillette. Et là les choses se firent un peu plus claires, le grésillement émanait de la radio qui diffusait des messages. Elle appuya sur le bouton de l'interface permettant de communiquer. "Ici Thornton..." répondit-elle péniblement. "Est-ce que quelqu'un me reçoit ?". Ellyn attendit une réponse mais si elle en reçut une, elle ne comprit pas le message. Elle réitéra l'annonce plusieurs fois mais n'obtint que le même résultat. La radio devait sans doute être endommagée. Voyant que le corps devant elle ne réagissait pas elle décida de continuer sa progression dans la pièce, peut-être trouverait-elle une issue ? Dans tous les cas, elle y voyait tellement peu qu'elle n'aurait pas pu faire grand chose pour lui. Quelques instants plus tard, elle se sentit prise de nouveaux vertiges contre lesquels elle ne put lutter et Ellyn perdit connaissance. A quelques pas de là, le corps que la jeune femme avait enjambé s'éveilla en hurlant. Quand il fut calmé il se mit lui en quête d'une issue et dans son exploration il trouva la leader de l'expédition. Et ce n'était peut-être pas une bonne nouvelle pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Lun 17 Nov - 19:00

Sheppard beuglait des ordres, et tous s’agitaient, lui obéissant sans même tiquer. Hogan réalisa qu’en l’absence d’Ellyn, c’était lui le responsable, le leader d’Atlantis. Il aurait dû en être contrarié, effrayé s’il avait eu un brin de bon sens, ce qui n’était pas le cas. Quand bien même, la seule chose qui l’inquiétait était Ellyn. Coincée quelque part derrière les gravats, que tous avaient déjà commencé à déblayer. Depuis combien de temps ? Il était incapable de le dire et ne voulait pas, à la vérité. Il refusait de songer qu’elle était peut être mourante, là derrière ou, plus précisément, là-dessous. « Hogan, j’ai besoin de votre aide. » L’interpelé regarda le colonel comme s’il était fou. C’était bien la dernière chose qu’il se serait attendu à voir sortir de sa bouche. « Vous êtes plus fort que mes hommes. Vous pourriez accélérer le travail. » Hogan haussa un sourcil. Il secoua la tête. « Je vous en prie ! Ne m’obligez pas à vous en donner l’ordre. » « Je ne peux pas… » Mais Sheppard ne l’entendait pas de cette oreille et il empoigna le bras de l’alien, l’entrainant à l’écart. « Qu’est ce qui ne va pas chez vous ???? » Il ne pouvait pas. Et cela ne suffisait toujours pas au colonel, qui se montrait de plus en plus pressant. Jouant avec les nerfs du mercenaire, qui perdit son calme et, défaisant son bras de la poigne sheppardienne, empoigna le militaire par la gorge et le plaqua contre un mur. Il fut rapidement mis en joue mais, au vu de son caractère imprévisible et de sa puissance physique largement connue, personne ne fit rien de plus. « J’ai perdu ma femme et ma fille de la même façon. Je les ai trouvées mortes sous les décombres de notre maison. Je ne peux pas vous aider à retrouver le cadavre d’Ellyn. Vous m’en demandez trop, Sheppard. » Il le lâcha et recula d’un pas. Le colonel fit signe à ses hommes de baisser leurs armes et les congédier d’un regard noir. « Alors vous ne tenez pas vraiment à elle. » Hogan le fixa, soutenant le regard olive lourd de reproches. Il serra les poings, sentant ses mains trembler de rage quasi incontrôlée. Il le provoquait. Il voulait le mettre en colère, afin d’accélérer les secours. Et cela refroidit immédiatement le mercenaire. Il jeta un regard derrière Sheppard, sur les gravats. Pouvait elle avoir survécu ? Elle était forte après tout. Sa femme était douce, pas une combattante et elle était enceinte. Ellyn pouvait aisément botter le cul de n’importe quel abruti qui aurait décidé de lui taper sur les nerfs. « Colonel ! On capte des interférences ! Je crois que quelqu’un essaye de nous joindre, là-dessous. » Les deux hommes se regardèrent et rejoignirent celui qui venait de parler. Une tenue bleue. Hogan essaya de se souvenir de ce qu’elle lui avait dit. Un scientifique. Comme ceux qu’elle était allée voir. La colère s’empara à nouveau de lui, et il fallut un léger coup d’épaule de Sheppard dans son torse pour qu’il n’étrangle pas le malheureux sur place. Les laissant à leur conversation à laquelle il ne comprenait pas grand-chose, il s’approcha des gravats, un cercle de vide se formant quasi instantanément autour de lui. La méfiance avait cédé à la peur depuis un fier moment, Hogan semblant prouver qu’il n’était pas si dangereux que cela, au final. L’altercation avec Sheppard avait clairement remis les pendules à l’heure. Le mercenaire pouvait péter les plombs et perdre le contrôle à tout moment. Il se fichait de ce qu’ils pensaient tous, de toutes les façons. A mains nues, il empoigna des débris et les envoya au loin. Rapidement, ses mains se mirent à saigner mais il était décidé à ne pas s’arrêter tant qu’il n’aurait pas percé un trou suffisant pour qu’un homme puisse passer à travers, et chercher de l’autre côté d’éventuels survivants. Il lui fallut une bonne paire d’heures pour arriver à quelque chose. De l’autre côté, le chaos était à peu près le même que du sien. « Vous voyez quelque chose ? » lui demanda Sheppard. Il secoua la tête en signe de dénégation, dépité. « Aidez moi à vous rejoindre, on va y aller tous les deux. » Il baissa les yeux vers le colonel, et ce dernier sentit la pique arriver. « Trop vieux pour crapahuter, Shep’ ? » Néanmoins, il lui tendit une main ensanglantée et le hissa à sa hauteur, avant qu’ils ne sautent de l’autre côté. Le militaire lui tendit une torche mais la lumière était bien faible en comparaison à l’autre côté. « Ce n’est pas qu’un mur qui s’est effondré, c’est tout le secteur. » murmura t’il, le désespoir l’envahissant à nouveau. Si Ellyn était là, ils allaient mettre des heures à la retrouver. Toutefois, Sheppard semblait nettement plus optimiste. « Elle n’était partie que depuis une dizaine de minutes quand l’explosion a lieu. Même si elle a utilisé un téléporteur, elle ne doit pas être près du labo. » « Faites moi signe si vous le voyez dans ce foutoir. » railla t’il.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 30 Nov - 19:43

La forme au-dessus d'Ellyn examina comme la leader l'avait fait quelques minutes plus tôt. De la main de l'alien à forme humaine jaillit une source lumineuse qui permit à l'individu de mieux distinguer la forme du corps de l'américaine couchée à plat ventre. Il approcha sa main de son visage et de l'autre il écarta les mèches de cheveux blonds qui l'empêchaient d'identifier la jeune femme. Quand le visage d'Ellyn lui fut dévoilé l'alien marqua un temps d'arrêt. Il approcha sa "main lumineuse" un peu plus près et entreprit de retourner la belle sur le dos, sans ménagement comme pour être sûr qu'il s'agissait de la bonne personne. Une fois fait, il resta un moment interdit puis l'individu sembla entrer dans une phase de réflexion. A quelques mètres de là, Hogan et Sheppard poursuivaient leur exploration. Le faisceau de lumière émanant de la torche du pilote passa tout près de l'individu et d'Ellyn. L'homme se coucha précipitamment sur Ellyn de peur de se faire repérer. Sous le poids de l'individu, la jeune femme gémit et toussota. En réaction, l'inconnu plaqua sa main sur la bouche de la belle en maugréant. En relevant la tête, il vit le faisceau lumineux se stopper net puis il y eut du mouvement un peu plus loin suivie d'une conversation.

Il s'agissait de Miller, un des scientifiques qu'Ellyn devait rencontrer dans le laboratoire. Un bras le long du corps, couvert de poussière, de sang et de sueur, le pauvre homme en combinaison aux couleurs bleus se baladait en boitant. Il manqua de trébucher sur Sheppard et Hogan en venant vers eux. « Vite Colonel, Flint est coincé sous des décombres là-bas je n'arrive pas à le dégager, je crois que sa jambe est cassée » fit-il en lançant un regard en biais à son bras blessé. « Est-ce que Miss Thornton était avec vous ? » demanda le Colonel tout en emboitant le pas du scientifique pour aller l'aider à secourir son collègue et en invitant Hogan à le suivre. « Elle était là oui mais je ne sais pas où elle est. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Sam 13 Déc - 16:22

Le colonel n’avait même pas pris la peine de lui répondre. Ils s’exaspéraient mutuellement, sans doute parce qu’ils se ressemblaient plus qu’ils ne le pensaient. Hogan regarda autour de lui, complètement désemparé. Elle pouvait être n’importe où, morte pour ce qu’ils en savaient. Mais il prit une grande inspiration. Il devait garder son sang froid. Ellyn n’était pas proche du laboratoire, comme Sheppard l’avait dit. Cela ne le rassura pas pour autant. C’est alors qu’un homme les appela, demandant leur aide. Hogan le regarda sans la moindre émotion, ne ressentant aucune sympathie pour son bras cassé sitôt qu’il vit la couleur de son haut. Sheppard le suivit, et Hogan en fit de même. A contrecœur et uniquement parce que péter à nouveau les plombs n’aiderait pas Ellyn. Et lorsque Miller leur confirma qu’elle était effectivement mais qu’il n’avait aucune idée d’où, il serra les poings pour ne justement pas perdre le contrôle. « Hogan, vous saignez… » lâcha le scientifique, visiblement effrayé par l’alien. Ce dernier lui lança un regard qui aurait pu glacer toute la cité. Il le voyait, pour ainsi dire, pour la première fois. Et pourtant, Hogan n’était pas du genre à ne pas faire attention à ceux qui l’entouraient. Il s’était senti trop chez lui, trop en sécurité ici. Soudain, Hogan réalisa qu’il devait partir. Quitter la Cité. Et peu importait à quel point elle comptait pour lui, ni à quel point il avait envie de rester. Ici, auprès d’elle. Avoir une nouvelle famille n’était pas un luxe qu’il pouvait s’offrir. Il le réalisa durement. « Je sais. La faute à qui ? » lui répondit il, toujours aussi froid que la banquise. Et, sans un mot, il attrapa les plus gros gravats et dégagea l’autre scientifique. Sa jambe était plus que cassée, elle était écrasée. Pour ce qu’il en constatait, l’homme allait sans doute la perdre. Pour ce qu’il en avait à faire. Le malheureux Flint gémissait de douleur et il eut envie de l’assommer, ne serait ce que pour le faire taire. « Où est elle ? » Sa question eut au moins l’effet de réduire le blessé au silence. Il allait répondre ‘qui’ mais un regard à Sheppard puis à Hogan le convainquit de n’en rien faire. « Je ne sais pas. » répondit il à la place, d’un ton piteux, réalisant soudain qu’Hogan se fichait pas mal de sa vie. La phrase arracha à Hogan un grognement de frustration. « Ils ont besoin de soins. » « Oui. » « Aidez moi à les ramener. » Hogan regarda Sheppard comme s’il était transparent, et ce dernier ne s’acharna même pas à demander à nouveau. « Soyez prudent. Prenez ça. » Il lui tendit un objet et le mercenaire le prit sans trop comprendre. Avant de reconnaitre ce que c’était. « Je ne sais pas si ça va marcher sous les décombres, mais ça vaut le coup de tenter. Bonne chance Hogan. » Et, le laissant là, il embarqua les deux blessés. Hogan regarda les trois points lumineux s’éloigner, jusqu’à disparaître de l’écran. Il n’en restait qu’un. Lui, selon toute vraisemblance. Eclairant les corridors de sa torche, il avança comme il put. L’écran affichait toujours un seul et unique point lumineux. Ça ne menait nulle part. Il exhala un long soupir de frustration, puis posa à nouveau son regard clair sur l’appareil dans ses mains. Deux nouveaux points venaient d’apparaitre. L’un plus clair que l’autre. Il se demanda, non sans inquiétude, si cela ne signifiait pas que le ‘point’ était en train de mourir. Ou, guère plus encourageant, que ledit point n’avait rien d’humain. Rangeant la torche dans sa poche, il attrapa le premier truc qui lui tomba sous la main. Un énorme bout de caillasse. A pas silencieux, les yeux rivés sur l’écran. Il se rapprochait considérablement d’eux. Encore deux ou trois pas, et il leur tomberait littéralement dessus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Lun 29 Déc - 21:22

La main plaquée sur sa bouche ne fut pas du goût d'Ellyn aussi l'américaine ne se priva pas la mordre. L'individu étouffa un cri de douleur et maugréa dans sa barbe. Il se redressa pour secouer sa main dans tous les sens pour espérant ainsi en chasser la sensation douloureuse. Ellyn cligna plusieurs fois des yeux pour essayer d'identifier l'individu mais en vain.  « Qui êtes-vous ? » demanda-t-elle péniblement. La question sembla énerver l'alien. Il attrapa Leanne par les cheveux et la força à le regarder de plus près. L'américaine gémit de douleur mais n'y voyait pas beaucoup mieux pour autant et se sentit prise de vertiges plus violents que jusqu'à présent. « Tu ne te souviens pas ? Regarde un peu plus près » Il attendit quelques secondes mais voyant que la situation restait inchangée.  « Toujours rien ? Attends, je vais te rafraîchir la mémoire » Il relâcha sa prise sur Ellyn et plaça une main à côté de son visage. Une lumière bleutée jaillit de celle-ci puis des sortes de filaments lumineux très fins sortirent de la paume de sa main et parurent entrer dans la tempe gauche de la belle. Et elle qui pensait que son mal de crâne ne pouvait pas empirer, Ellyn réalisait qu'elle s'était lourdement trompée.
« Souviens-toi c'était ici-même dans ce laboratoire » dit-il tout en commençant à fouiller la mémoire de la leader de l'expédition. La blonde espérait trouver refuge dans l'inconscience pour ne plus avoir à endurer la souffrance qui lui infligeait son agresseur mais bien étrangement elle n'y arrivait pas. « Alors comme ça tu as changé de vie, intéressant, tu les as peut-être trompé mais tu ne m'auras pas » En même temps que l'alien fouillait la mémoire d'Ellyn celle-ci revoyait les souvenirs qu'il visitait et parmi ceux qu'il survola nombreux étaient ceux qui n'étaient pas joyeux. Comprenant que certains types de souvenirs semblait affecter l'alien plus que d'autres, Ellyn décida de lutter et entraîna l'alien sur les sentiers de ses souvenirs les moins chaleureux et à forte charge émotionnelle. Parmi eux il y avait les funérailles de James, les vacances de Noël passées avec quelques rares autres enfants dans un pensionnat suisse et bien d'autres encore... La trop frote charge émotionnelle de ces souvenirs força l'alien à couper la connexion. Ellyn se ressaisit et attrapa ce qui lui tomba sous la main et frappa son ennemi à la tête avec. L'homme s'écroula visiblement sonné sur le côté et l'américaine se laissa aller au sol. C'est alors qu'il lui sembla distinguer une ombre bien plus menaçante à deux ou trois pas d'elle. A croire que le sort s'acharnait contre elle ce jour là. Tentant le tout pour le tout, elle lui balança le morceau de pierre qu'elle avait entre les mains avec le peu de force qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Sam 17 Jan - 18:47

Il faisait sombre, définitivement trop sombre pour le commun des mortels. Mais Hogan n’était pas le commun des mortels et il distingua les deux formes. Qu’il aurait prises pour une seule s’il n’avait pas eu la petite machine de Sheppard. Il entendit un bruit sourd, puis un grognement de douleur. L’une des deux formes venait de frapper l’autre et, à la faveur de quelques insignifiantes lueurs, il reconnut la longue chevelure blonde. Dont la délicieuse propriétaire ne trouva rien de mieux que de lui lancer un énorme débris qui le toucha au côté. Il lâcha l’appareil, qui s’écrasa dans un bruit de verre brisé. Autant pour son maigre avantage. Sans parler du fait qu’elle n’y était pas allée avec le dos de la cuillère. Il fonça sur elle, l’emprisonnant de ses bras. Sa maigre résistance l’inquiéta. Ellyn était soit gravement blessée, soit simplement sonnée, et ce n’était clairement que la peur qui la faisait tenir. Mais elle sembla rapidement reconnaitre son étreinte et elle cessa de se débattre, comme soulagée. Cependant, elle tremblait toujours de peur dans ses bras. Il la serra plus fort, déposant un baiser sur son front, avant de prendre son visage entre ses mains. « Cours. » lui dit il avec fermeté. « Surtout, ne te retourne pas. Il y a une brèche dans les gravats. Les secours sont de l’autre côté. Sheppard n’est pas loin. » Il l’embrassa longuement, avant de la repousser, l’éloignant de lui. Son assaillant venait de bouger, reprenant peu à peu ses esprits. Peut être était il seulement blessé et la peur l’avait fait s’en prendre à elle. Mais ce n’était aucunement une excuse et s’il devait le tuer, qu’il en soit ainsi. Les deux idiots responsables de ce carnage étaient, hélas, sains et saufs. Elle ne pourrait pas le blâmer d’être allé trop loin avec deux ‘innocents’. Ce que n’était clairement pas l’autre homme, qui d’un bond, se redressa et plongea sur lui. Hogan l’avait vu venir, mais pas assez rapidement pour avoir le temps d’amortir sa chute, et il heurta rudement le sol. Il espéra qu’Ellyn était loin déjà, suffisamment pour qu’il puisse lui donner une longueur d’avance. Il leva une main et tenta de frapper l’homme, mais celui-ci, toujours à califourchon sur lui, emprisonna son poignet et serra jusqu’à entendre un sinistre craquement. Le mercenaire serra les dents. Il avait connu pire, et le poignet désormais en miettes n’était pas ce qui l’inquiétait le plus. Lui-même avait une force peu commune, et cet homme était largement plus fort que lui. Il battit des jambes pour se dégager, mais l’autre, qui ne manquait clairement pas de ressources, trouva immédiatement un moyen de le contrer, et Hogan se retrouva à son point de départ. Coincé, sonné, et avec une main en moins, de surcroit. Et la seule main valide qu’il lui restait était emprisonnée par son assaillant. Il cessa de se débattre, pour un instant, avant de voir la lumière bleutée qui s’approchait de sa tempe. « Non ! » cria t’il, ou tout du moins le crut il. La douleur était si intense à l’intérieur de sa tête qu’il n’avait plus la force de rien. Il eut l’impression que sa vie défilait devant lui, revoyant sa formation d’espion, son mariage, la mort de sa femme. « Mon frère… » entendit il murmurer, et cette fois ci, pas dans sa tête. Ce qu’il ignorait, c’était que l’homme, échaudé par son expérience avec Ellyn, ne laissait pas Hogan maître de ses pensées et souvenirs. C’est ainsi que, en ce qui lui parut à la fois un éclair et une éternité, il vit défiler tous les moments passés sur Atlantis, spécialement ceux avec la jeune femme qu’il venait de sauver. « Sale traître. » Cette fois ci, le gémissement était bien réel. Hogan était enfin libéré de l’étreinte de celui qu’il savait désormais être un alien. Il se tourna sur le côté, rassemblant ses esprits, avec la sale impression que des milliers de gravats, semblables à ceux qui les entouraient, lui martelaient la tête. « Je te faisais confiance. » entendit il, tandis qu’il se redressait, prenant appui sur le mur derrière lui. « Tu m’as trahi. Pour elle. Tu es la raison même de tout ça. » Le mercenaire secoua la tête avec incompréhension. Dans sa vie, il en avait croisé des aliénés. Et à ce moment précis, ce n’était pas tellement la folie de cet être qui le prenait pour un autre qui lui faisait peur. C’était sa puissance et les pouvoirs qu’il possédait. S’il le désirait, et vu la façon dont Hogan se sentait observé, il en crevait d’envie, il pourrait lui griller le cerveau en tendant simplement la main, et le mercenaire n’aurait rien le temps de faire pour se défendre. « Je ne crois pas que l’on ait le plaisir de se connaitre. » Il devait gagner du temps. Au moins pour Ellyn. S’il avait vraiment de la chance, peut être que Sheppard aurait le temps de rappliquer pour lui aussi. Mais Hogan en doutait franchement. Au moins, ses mots eurent l’effet qu’il escomptait. L’alien laissa échapper un hoquet de surprise. Il ne s’attendait pas à cela. « J’avais des frères, en effet, mais ils sont morts et ils ne te ressemblaient en rien. Ils ne me ressemblaient en rien non plus, par ailleurs. J’ai toujours été le plus bel homme de la famille, sans prétention aucune. » « Je vais te tuer pour ta traitrise. » fut la seule réponse qu’il eut. Plus ou moins celle qu’il escomptait. « Ou tu mourras en essayant. » rétorquant il avec son habituel sourire narquois. Hogan serrait un lourd morceau de gravats dans sa main valide. Il s’était vu mourir plusieurs fois, et avait toujours réussi à s’en sortir. Sa chance avait toujours été l’effet de surprise. Un effet qu’il n’avait pas à ce moment là, et qui serait très certainement sa perte. « Tu as toujours été trop sûr de toi. » lâcha l’autre sans esquisser le moindre geste offensif. « C’est précisément la raison pour laquelle tu as été enfermé ici quand j’ai pu vivre ma vie. » Hogan avait joué un risqué coup de bluff, mais à la réaction de son interlocuteur, il sut qu’il avait vu juste. « Je la retrouverai, et ce que je lui infligerai sera au-delà du concevable. Et je vais adorer ça parce que tu ne seras pas là pour la protéger. » Pourrait il la suivre si elle retournait sur Terre ? Il espérait que non, mais vu ce dont cet alien était capable, c’était tout à fait possible. Il songea à ce que Sheppard lui avait révélé, à propos du mari d’Ellyn, puis à la promesse qu’il lui avait faite et qu’il ne tiendrait pas. Il aurait du partir. S’attarder ici avait été sa pire erreur, et elle lui coutait la vie. L’autre avait raison. Il ne serait pas là pour la protéger, et Hogan n’était pas convaincu que tous les militaires de la cité lantienne soient suffisants pour protéger leur leader. « Et quand tu nous auras tués tous les deux, qu’est ce que tu feras ? Tu n’auras plus de raison de vivre. » « Est-ce que tu essayes de sauver sa vie ? » « Je me fiche de sa vie, c’est ma peau que je veux sauver. » L’alien sauta sur lui et plaqua sa main filamenteuse sur la poitrine du mercenaire, le paralysant instantanément. « C’était bien tenté, mais je n’en crois pas un mot. Tu vas mourir en sachant que tu as échoué. » Hogan sentit un froid glacial envahir chaque parcelle de son corps (let it gooooo, let it goooo), avant que la douleur ne le terrasse. Il eut l’impression que son cœur explosait dans sa poitrine, certainement parce que c’était le cas. Il ouvrit la bouche et hurla.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 8 Fév - 18:52

Ellyn apprécia l'étreinte de l'alien, elle ne savait pas bien si c'était réel ou s'il s'agissait d'une illusion diablement convaincante mais n'avait plus vraiment le courage de faire le discernement. Au moins il n'essaya pas de la tuer et rien que cette orientation suffisait à convaincre la leader qu'elle avait à faire au vrai Hogan. Quand il lui ordonna de prendre la fuite sans lui, l'américaine comprit que ce qu'elle avait vécu jusque là n'était peut-être pas que le fruit de son imagination. La blonde aurait voulu dire au mercenaire qu'elle ne partirait pas sans lui, qu'elle n'arriverait pas à retrouver son chemin sans lui, mais aussi qu'elle ne voulait pas qu'elle affronte cet ennemi seul mais les mots moururent dans sa gorge. Et en vérité Hogan ne lui en avait pas laissé l'occasion. Alors Ellyn tituba sur quelques mètres, il lui sembla entendre des bruits de lutte derrière elle. L'américaine voulut se retourner pour aller aider Hogan mais ses jambes se dérobèrent. A terre, la blonde se sentit prise de violents vertiges. Elle essaya de respirer calmement pour attendre que cela passe mais rien n'y fit. Alors qu'elle se sentait glisser vers l'inconscience, la blonde se sentit soulevée par une force qui n'était pas de son fait. Bien que proche, il lui sembla qu'une voix masculine familière lui donnait des ordres, prononçait son nom mais la seule chose qu'Ellyn parvint à dire fut "Hogan, aide, ennemi". Dans son esprit elle eut la sensation qu'elle avait délivré l'entièreté du message mais ce ne fut pas le cas. D'ailleurs en y réfléchissant bien, ces trois mots selon comment ils étaient interprétés pouvaient ne pas jouer en la faveur du mercenaire. Mais ça, Ellyn était bien loin de s'en douter. Elle voulut lever le bras pour indiquer à Sheppard -car la personne qui parlait était bien le chef de la sécurité- où aller mais elle réalisa qu'il ne devait pas y avoir une seule parcelle de son corps qui ne lui faisait pas mal. Elle jura mentalement en songeant que cette journée ne prendrait décidément jamais fin. " "Trouvez Hogan" se força-t-elle à dire tandis qu'elle sentait que John l'éloignait de la scène de crime. Puis il y eut cet horrible hurlement. Un affreux cri de douleur qui glaça le sang de toute l'assemblée. Sheppard fut rejoint par d'autres militaires, il confia Ellyn à un de ses homme et le pilote remonta la piste. La diplomate fut rapidement emmenée hors de la zone sinistrée et confiée aux soins d'une équipe médicale qui la conduisit séance tenante à l'infirmerie sans qu'elle ne sache si John était arrivé à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Ven 20 Fév - 0:13

L’alien regarda l’homme inconscient, ayant retenu son geste avant de commettre l’irréparable. Même si l’homme avait très peu de chances de s’en tirer, voire aucune. Cela dit, il était plus résistant qu’il ne l’aurait cru. Il attrapa le visage d’une main, l’éclairant de sa main aux filaments bleutés. Il ressemblait à son frère, mais il était plus grand, plus mince, plus athlétique. Et plus intelligent. Il avait lu dans son esprit, il était rentré dans le jeu du dénommé Hogan sans même s’en rendre compte. Pour ce qu’il en voyait, peut être cet homme n’était rien de plus qu’un descendant de son frère. Mais elle, elle. Il était sûr et certain qu’elle n’était pas ce qu’elle prétendait, qu’elle s’était mêlée à ces êtres primitifs, bien que brillants pour des sous évolués, pour se cacher, ou pour autre chose. Pour ce qu’il en savait. Un instant, il regretta son geste. Hogan était innocent, il avait seulement voulu la protéger. Par tous les moyens. Y laisser sa vie ne l’avait clairement pas arrêté. Il le rallongea doucement, éclairant encore un instant le visage aux paupières closes. Puis il descendit la main vers la poitrine qui peinait à se soulever. C’est alors qu’il entendit des pas, des cris, et que des lumières blanches l’aveuglèrent. Et il s’évapora avant d’avoir pu faire ce qu’il avait planifié.
Sheppard laissa échapper un juron, ordonnant à plusieurs de ses hommes de ratisser prudemment les environs, en gardant quelques uns pour transporter le corps. Par acquis de conscience, il se pencha et toucha son poignet. Lâchant un autre juron lorsqu’il sentit le pouls du mercenaire. Si faible qu’il se demanda s’il ne rêvait pas. « Evans, partez devant, et dites leur qu’on a besoin d’un équipe de trauma dans cinq minutes. » Il regarda les deux gaillards qui lui restait. Conscient, Hogan était lui aussi un sacré gaillard. A demi mort, il allait peser au bas mot le triple de son poids. Néanmoins, les trois militaires parvinrent, non sans mal, à le soulever. A la faveur de quelques chiches lumières, le colonel examina le mercenaire. Il n’avait aucune blessure apparente. Il ne s’expliquait pas que le si résistant Hogan soit à peine vivant. Il se mordit la lèvre, songeant à ce qu’il allait dire à la dirigeante d’Atlantis. Elle était sonnée, blessée sans le moindre doute possible, et avait exigé que l’on aide l’alien. Clairement parce qu’elle savait que quelqu’un s’en prenait à lui. Non sans mal, ils soulevèrent Hogan et le firent passer de l’autre côté de la brèche. Un silence de mort régnait. Le colonel regarda le médecin et son équipe prendre en charge l’homme inconscient. Il n’était pas médecin, mais il avait vu assez de morts et de blessés, et connaissait donc assez le jargon pour savoir que les choses se présentaient mal pour Hogan. Il réalisa que, malgré tout ce qu’il avait pu penser de lui, le mercenaire venait probablement de sacrifier sa vie pour la Cité. Et pour Ellyn. Qui avait déjà perdu un mari, et ne se remettrait sans pas d’un deuxième décès de l’homme qu’elle aimait. « Où est Miss Thornton ? » demanda t’il à la première infirmière qui passa devant lui. La femme lui indiqua un lit et il vit la jeune femme blonde regarder anxieusement autour d’elle. Même si ses yeux étaient quelque peu vitreux, elle avait perçu l’agitation et il lisait dans sa posture la terreur et la panique. Fort heureusement, de là où elle était, elle n’avait pas vu son amant arriver à l’infirmerie. Sur un brancard, le médecin à califourchon sur lui, tentant désespérément de faire repartir son cœur qui avait fini par s’arrêter dans un des couloirs d’Atlantis. Il vit le médecin découper le haut du mercenaire, et avoir un hoquet de surprise. Lorsqu’il s’approcha, il comprit immédiatement pourquoi. La partie supérieure de son torse n’était qu’un gigantesque hématome violacé, si foncé qu’il en était presque noir. Le militaire déglutit, se forçant à arborer un air neutre alors qu’il se dirigeait vers sa chef. Qui ne lui semblait à présent qu’une jeune femme innocente et fragile, aux épaules trop frêles pour tout cela. Elle ne l’était pas, et il en avait conscience, mais elle tenait au mercenaire, et ce qu’il allait lui dire n’allait pas l’aider. Il s’assit sur le lit et il croisa le regard d’Ellyn. Se forçant à rester toujours neutre. « Nous avons trouvé Hogan. » commença t’il, avant de continuer, sans lui donner la moindre occasion de soupirer de soulagement. « Son état est très grave, Ellyn. Ce qui lui est arrivé n’est pas très clair, mais au vu de sa blessure… » C’était lui qu’ils avaient tous entendu hurler. Mais il se sentit incapable de lui dire. Elle le savait sans doute déjà. Il passa un bras autour de ses épaules et la serra contre lui…

Pourquoi tout est si sombre ? Où suis-je ? Qui suis-je ? J’entends quelque chose. Des voix peut être ? Oui, mais pas que. Il y a autre chose. Des machines ? Un genre de technologie. Aie ! C’était quoi ça ? AIE ! Encore ! Mais… Ce sont eux qui me font ça. Et c’est… Moi. Allongé. Je me souviens. Ellyn ! Pitié, que quelqu’un me dise qu’elle va bien. Ou mourir n’aura servi à rien. Suis-je mort ? Est-ce que c’est ça la mort ? Etre dans une bulle où tout est flou, mais où on ressent ce que les autres font à mon cadavre ? Est-ce que vous m’entendez ? Arrêtez de faire ça ! Hum… Personne ne m’entend… Est-ce que c’est… Moi ? Et qu’est ce que c’est que…

« Docteur, il revient ! » Le médecin regarda le moniteur. Le cœur d’Hogan ne cessait de s’arrêter, pour repartir et s’arrêter de nouveau. Mais apparemment, cette fois ci, il s’accrochait à la vie. Il profita de ce court répit pour faire une échographie de son cœur. Et ce qu’il vit le laissa muet de surprise, tout comme ceux qui l’entouraient. « Appelez le Dr Keller, il a besoin d’être mis sous CEC immédiatement ! » Il releva la tête et vit Sheppard qui le fixait. « Miss Thornton veut une mise à jour de son état. » Le médecin posa les yeux sur son patient, couvert de fils en tous genres. « Son cœur est fichu. A moins d’une greffe, il ne passera pas la nuit. Le Dr Keller va le mettre sous circulation extra corporelle, peut être que ça lui donnera quelques heures de plus. A part cela, je crains qu’il n’y ait rien que nous ne puissions faire. Il est peu probable qu’il reprenne conscience. Le choc sur son organisme a été très violent. A vrai dire, je suis surpris qu’il soit encore vivant. Je… Je n’avais jamais vu un cœur dans un tel état, pas même à l’école de médecine. » marmonna le médecin. Sheppard le regarda, pensif. Le pauvre homme était secoué. Puis il regarda le mercenaire. Il refusait de croire que cet empêcheur de tourner en rond allait y passer parce qu’il avait fait quelque chose de noble. Ellyn l’attendait. Entre ses larmes, elle l’avait supplié d’aller voir Hogan, de la tenir informée. Le colonel ne se sentait pas la force de lui annoncer une telle nouvelle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Dim 3 Mai - 20:58

Ellyn encaissa la nouvelle incapable de parler dans un premier temps. Cette journée était un cauchemar sans fin. Après quelques instants, la leader refit surface. Malgré le mal de crâne effroyable dont elle souffrait et qui lui donnait la nausée elle posa son regard sur Sheppard. Elle se souvenait alors de quelque chose qui avait son importance, quelque chose qui n'allait pas égayer leur journée bien au contraire mais le danger qui planait sur la Cité était toujours présence. "Colonel" fit la belle d'une voix mécanique qui se voulait autoritaire mais qui ne l'était pas autant qu'elle l'aurait souhaité. "Il y avait quelqu'un d'autre dans le labo" dit-elle lentement en fixant un point devant-elle comme si elle essayait de rassembler ses souvenirs. "Je ne sais pas comment il a fait ce qu'il a fait à Hogan mais je sais qu'il a réussi à... à sonder ma tête" Même pour elle qui l'avait vécu cela paraissait difficile à avaler. "Ce n'est pas un robot c'était... Disons... Organique ?" demanda-t-elle pour la rhétorique sachant Sheppard incapable d'infirmer ou de confirmer ses propos.  "Bref. Je ne sais pas ce qu'il a pu obtenir comme information mais je suis probablement compromise". La blonde leva les yeux vers ceux de Sheppard.   "Faites faire le nécessaire pour invalider mes accès jusqu'à nouvel ordre" Il fallait espérer qu'il n'était pas trop tard. "Retrouvez cet homme, qui qu'il soit ou quoi qu'il soit, trouvez-le et ramenez-moi ce fils de pute" ordonna la leader.

Sheppard acquiesça sans relever l'écart de langage de sa supérieure puis fila d'un pas déterminé. Il cliqua sur sa radio pour distribuer une série d'ordres avant de disparaître du champ de vision de l'américaine. La nausée qu'il l'avait accaparée arriva à son point culminant et la leader n'eut le temps que de se pencher sur le côté pour vomir. Elle était sincèrement désolée pour le service de nettoyage. La voyant faire, une infirmière vint la voir et demanda par radio à médecin de venir examiner la leader, sa blessure à la tête pouvant être plus grave qu'elle ne le paraissait. Lorsque le médecin arriva Ellyn se sentit à nouveau prises de violents vertiges et elle perdit connaissance. A quelques pas de là, Keller s'occupait du mercenaire aussi perplexe que son confrère que ce qui avait pu causer de tels dégâts. Le médecin qui s'occupait d'Ellyn écarquilla les yeux à la lecture des résultats qu'il obtint. Il avait déjà vu quelque chose de similaire quelques mois plutôt sur un autre patient, un scientifique nommé Rodney McKay qui après avoir accidentellement activé un laboratoire s'était retrouvé avec les aptitudes des architectes de la Cité. Quelque chose semblait activer anormalement la zone du cerveau liée à la mémoire. Le médecin alla montrer ses relevés à sa supérieure qui était aussi perplexe que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Lun 4 Mai - 18:04

Etre hors de son corps était une expérience nouvelle et hautement dérangeante pour Hogan. Quelque chose qu’il n’appréciait définitivement pas. Le mercenaire savait que cela signifiait la fin pour lui, et il détestait l’idée d’abandonner Ellyn. Spécialement avec cet alien dégénéré qui rôdait dans la Cité. La Cité qu’il semblait très bien connaître, trop au gout d’Hogan. Lui-même connaissait Atlantis mieux que les Terriens eux-mêmes, qui y vivaient depuis largement plus longtemps que lui, et il n’était pas exactement une référence. De surcroit, il ne pouvait pas vraiment s’éloigner de son corps. Terriblement ennuyeux. Ledit corps qui n’était pas en grande forme. Des tuyaux sortaient des deux côtés de son torse, et il voyait le liquide rouge qui était, sans doute possible, son sang, pour finir dans un grand récipient et ensuite revenir vers lui. Sans parler des autres tubes et fils divers et variés. Malgré tout cela, il pouvait voir qu’il était plus pâle qu’un cadavre, et que l’énorme hématome sur sa poitrine était tout simplement horrible. Il ne voulait pas qu’Ellyn le voit ainsi, mais qui allait la stopper ? C’est alors qu’il entendit sa voix et, pour la première fois depuis de longues minutes, il put s’éloigner quelque peu. Elle parlait avec Sheppard et ce que le mercenaire entendit le glaça. Elle n’était sans doute pas excessivement prudente, mais tout de même. Et il ne pouvait rien faire pour la protéger. Sheppard s’éloigna finalement et il la vit se sentir mal, pour ensuite perdre connaissance. « Ellyn ! » Mais, bien entendu, elle ne l’entendit pas. Comment l’aurait elle pu ? Hogan réalisa alors qu’il n’était pas si loin d’elle, et qu’ils étaient tous deux en soins intensifs. S’il savait que pour lui, c’était mauvais, il comprit qu’Ellyn n’était pas dans un meilleur état que lui. Il maudit une nouvelle fois ces idiots de scientifiques, songeant que ces abrutis étaient plus que chanceux. Trop chanceux. Hogan prit une grande inspiration. Il n’aidait personne ainsi. Et surtout pas elle. Il avait pensé à quitter Atlantis, Ellyn. Il réalisa qu’il n’en avait pas la moindre envie. Elle comptait trop pour ça. Et la voir dans cet état lui déchirait les entrailles. S’il s’en sortait, s’ils s’en sortaient tous les deux, il se promit de l’emmener dans un endroit romantique. Son attention s’éloigna de la belle inconsciente lorsqu’il vit les médecins se réunir et commencer à discuter de l’état de la leader. Il ne comprenait pas grand-chose à leurs images aux couleurs étranges, mais ce qu’il comprenait, en revanche, était ce qu’ils disaient. Quelque chose n’allait pas avec son cerveau, et cela n’avait rien à voir avec sa blessure. Hogan fronça les sourcils. Peut être était il le plus chanceux des deux, au final. Ou pas. Une douleur lui traversa la poitrine et il vit les médecins se précipiter vers lui. « Il s’enfonce. » entendit il dire. Il n’aurait su dire si la voix était masculine ou féminine. Ils étaient plus flous qu’auparavant et, pour ne rien gâcher, il se sentait plus faible. Il aurait aimé s’allonger, ou, au moins, s’assoir, mais il craignait que ce ne soit la dernière chose qu’il fasse. Et, tandis qu’il luttait, il aperçut une forme au loin. Une forme comme lui. Mais il ne pouvait ni s’en approcher ni lui parler.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Lun 4 Mai - 20:21

« Attendez! Il se stabilise! » déclara la blouse blanche visiblement dépassée par les évènements. Et il n'était pas étonnant pour un esprit carthésien d'être perplexe face à la situation. La forme s'approcha de Hogan et vînt soutenir le mercenaire. Elle lui sourit et posa une main sur son visage. Elle caressa doucement la joue du beau brun qui la dévisageait. La forme ressemblait à s'y méprendre à la leader de l'expédition mais il émanait d'elle la bienveillance d'une mère et la puissance d'un combattant aguerri. « Je suis désolée de ce qui vous arrive, vraiment. Ne vous inquiétez pas, je vais arranger tout ça » fit-elle en se voulant rassurante. Nullement disposée à en répondre aux probables multiples questions qui devaient se bousculer dans l'esprit de l'alien, elle regarda le corps inanimé du mercenaire et d'un battement de cils la condition précaire de celui-ci se stabilisa autant que cela était possible. « Je reviens » indiqua-t-elle avant de disparaître de son champ de vision. Ellyn apparut à des lieues de là, quelque part dans la cité où l'intrus avait trouvé refuge. Celui-ci sentit sa présence et se tînt sur ses gardes pourtant il ne put distinguer où son ennemie se trouvait. « Montre-toi traîtresse! » somma l'homme dans le vide tendant ses mains devant lui prêt au combat. Quelques secondes plus tard, alors qu'il tentait de bouger, il se rendit compte qu'il n'en était plus capable et la forme se dévoila alors à lui.
« Je savais que c'était toi ! Je t'ai reconnu dès l'instant où je t'ai vu »

« Tu as eu tort Lev  » répondit Ellyn d'une voix douce
« Je savais que c'était toi ! Je t'ai reconnu dès l'instant où je t'ai vu »

« Tu as causé beaucoup de dommages en si peu de temps. Si seulement tu avais essayé de comprendre la situation nous ne serions pas à nouveau dans cette situation où je tiens à nouveau ton existence entre mes mains, mais je ne serais pas aussi clémente cette fois »
« Foutaises ! Tu m'as emprisonné et tu m'as torturé! »
« Ce n'est pas tout à fait exact Lev, je t'ai sauvé la vie. Certes, au prix de souffrances que je n'avais pas su anticiper mais tu as survécu tel l'un des derniers vestiges sain de ta civilisation... »  
« Tu mens »
« L'époque dans laquelle nous évoluions a bien changé et tes efforts désespérés pour me retrouver ont perturbé le Plan »  

L'expression du visage d'Ellyn se durcit et une lueur de peur traversa les yeux de Lev.

« Tu as sauvagement agressé des innocents sans raison alors que tu aurais pu seulement laisser ces humains venir à ton aide. Ils t'auraient offert la seconde chance que j'espérais pouvoir te donner mais le siège de la Cité nous a contraint à abandonner notre foyer. »  
« Vous avez... Vous avez perdu ? » bredouilla Lev en paraissant avoir du mal à croire le récit de la blonde.
« Nous avons été contraints d'abandonner notre maison et les nôtres pour permettre à la Cité de nous survivre, léguant ce lieu à ceux que nous avions désigné comme étant nos descendants. Mais à présent, il faut réparer les erreurs que tu as commises »

Le visage de Lev se déforma en un rictus douloureux alors qu'Ellyn n'avait pas bronché.

« Qu'est-ce que tu vas me faire hein ? Tu vas me tuer ? »
« Ton cœur pour celui que tu as détruit » murmura la blonde avec une once de tristesse comme si ce qu'elle faisait ne lui apportait aucune satisfaction.
« Tu oublies une chose, j'ai infiltré ta tête »
« Tu as sûrement déjà causé pas mal de dégâts alors que nous parlons mais la vie de cet homme et la survis du Plan m'importe plus que la survie de ce corps et de ma nouvelle identité. » confia Ellyn songeuse.
« Mais quel est ce Plan dont tu n'arrêtes pas de parler »
« Plus rien qui ne te concerne à présent. »

Non loin de là, le Colonel Sheppard et quatre de ses hommes approchaient des lieux en formation. Leurs armes pointées vers l'avant, le pilote guidait ses hommes à travers les couloirs d'Atlantis en regardant sur l'écran d'un petit pad de technologie lantienne. Lev hurla et les militaires pressèrent le pas tout en restant sur leurs gardes. Quand ils arrivèrent sur les lieux ils découvrirent le corps agité de spasmes du fauteur de troubles. Sheppard cliqua sur sa radio pour appeler l'infirmerie

Ellyn reparut aux côtés de Hogan. Elle lui adressa le sourire faux et timide de ceux qui viennent d'accomplir quelque chose de monstrueux ou néfaste pour sauver le plus grand nombre. « D'ici quelques instants le docteur Keller va venir vous soigner, vos souffrances seront bientôt terminées » A l'infirmerie, on vit la leader du corps médical de l'expédition approcher du corps de Hogan avec un étrange artefact ancien. « C'est l'occasion ou jamais » l'entendit-on murmurer avant qu'elle n'active l'appareil. De la lumière jaillit de la petite boule qui se déploya comme une araignée et entra dans les chairs de l'alien qui fort heureusement était inconscient. Une fois à l'intérieur de l'organisme, l'appareil entama la tâche pour laquelle il avait été programmé : reconstruire le cœur du mercenaire. L'opération prit plusieurs longues heures mais les yeux rivés sur l'écran, Jennifer ne crut pas ce qu'elle vit. La reconstruction du muscle cardiaque se fit tissu après tissu, recréant de la matière là où il y en avait besoin. Jamais de son vivant, elle n'aurait imaginé assister à un tel spectacle. Cet engin lantien, allait révolutionner la médecine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mar 5 Mai - 15:59

La forme qu’il avait vue au loin s’était, subitement, approchée de lui, jusqu’à être à ses côtés. Ellyn. Il sourit faiblement, avant de réaliser que, malgré ses traits en tout point semblables à sa bien aimée, ce n’était pas cette dernière qui se tenait près de lui. Ellyn n’était pas Ellyn. Elle ne l’avait jamais été, réalisa t’il. Ici, ils les appelaient les Anciens. Mais la plupart des peuples de Pégase les surnommaient les Ancêtres. Les êtres comme lui ou Sheppard, nés avec le gène capable d’activer les technologies d’Atlantis, en étaient leurs lointains descendants. Il ne comprenait pas pourquoi Ellyn s’était ainsi liée à lui, à eux tous, si elle était l’un d’entre eux. Mais cela n’importait guère, comprit il. Hogan se mourait, et à présent qu’elle se montrait sous ce qu’elle était réellement, elle ne ferait rien pour lui, à supposer qu’elle en ait le pouvoir. « Il n’y a rien qui ne puisse me sauver, et vous le savez. » répondit il, sachant que tout n’avait été qu’une vague mascarade. Hogan détourna le regard d’elle, observant le médecin. Elle s’apprêtait à utiliser un objet qui se ressemblait à s’y méprendre à la main de celui qui l’avait mis dans cet état. Il voulut l’en empêcher, mais il ne pouvait rien faire et, lorsque l’appareil se déploya en lui, tout devint noir.

La lumière blanchâtre l’éblouit et il referma aussitôt les yeux en laissant échapper un gémissement. « Docteur Keller ! Il est réveillé ! » Pas la peine de crier, voulut il dire, mais il ne pouvait parler. Il avait quelque chose dans la bouche. Un tube qui descendait dans sa gorge, et plus bas. Sensation affreusement dérangeante. « Hogan, s’il vous plaît, calmez vous. Je vais retirer le tube. » Il s’exécuta, et il toussa lorsqu’elle le libéra. « Comment vous sentez vous ? » Tout lui revint d’un coup, et il baissa les yeux sur son torse. Il n’avait même pas la moindre trace, pas le moindre bleu. Rien. Il releva la tête, son regard azur croisant le regard de Keller. « Impressionnant, Hogan incapable de parler. Je ne pensais pas voir cela de mon vivant. » Le mercenaire fusilla Sheppard du regard, mais purement pour la forme, car le cœur, si l’on pouvait dire les choses ainsi, n’y était pas vraiment. Il regarda autour de lui, et c’est alors qu’il la vit. Il essayait de se lever mais Keller, Sheppard et deux infirmiers l’en empêchèrent. Un seul d’entre eux aurait largement suffi, mais Hogan ne leur donna pas l’occasion de le comprendre. « S’il vous plait… » Et, finalement, il se retrouva assis à son chevet. Les machines bipaient doucement, et il se demandait comment elle pouvait encore vivre. Etre encore là, plus précisément. « Elle est aussi têtue et forte que vous. Elle va s’en sortir. » Hogan prit la main de la jeune femme, s’abstenant de répondre. Il était très certainement le seul à avoir vu l’Ancienne et, désormais qu’il n’était plus mourant, il ne la reverrait pas, et l’Ellyn qu’il connaissait finirait par mourir paisiblement. Ou disparaître pour redevenir celle qu’elle était vraiment. « Tu ne m’entends surement pas… » murmura t’il. « Mais je dois essayer. » Il fit une pause, soupirant. « Ellyn, ou quel que soit ton nom. Si tout ça n’était qu’un jeu ou un moyen de protéger celle que tu es vraiment, pour moi, c’était sincère. Je réalise que je suis amoureux d’un leurre, d’une femme qui n’existait pas vraiment. Je ne sais pas pourquoi tu es encore ici, mais si c’est pour moi, tu peux partir. Et si c’est pour eux, alors bats toi. Si tu es là pour protéger Atlantis, tu dois te réveiller, car personne ne le fera jamais mieux que l’une de ceux qui ont construit la Cité. »

_________________



Dernière édition par Hogan le Mer 6 Mai - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mar 5 Mai - 21:16

Ellyn n'ouvrit les yeux qu'approximativement quarante-huit heures plus tard. Sa tête lui faisait un mal de chien et la grimace qu'elle fit au réveil n'en fut qu'un pale témoignage. Après que ses yeux se furent habituée à la lumière, elle battit des paupières plusieurs fois comme pour ajuster la netteté de sa vision puis elle se rendit compte qu'une de ses mains n'était pas libre. En tournant la tête, son regard partir de sa main tenue pas une autre jusqu'à remonter le long du bras et découvrir l'identité de son propriétaire, un certain mercenaire. Essayant d'oublier sa douleur, l'américaine se força à lui sourire. Le cœur y était mais la démonstration n'était sans doute pas à la hauteur. « Hey » fit-elle avant de presque s'étrangler après avoir parlé. La blonde se rendit alors compte qu'elle avait la bouche horriblement sèche. Le docteur Keller s'approcha alors avec un verre d'eau salvateur pour venir examiner sa compatriote terrienne.  « Miss Thornton, comment vous sentez vous ? » demanda la doctoresse en guise de préliminaires à l'interrogatoire qu'elle avait préparé. Ellyn ne chercha pas à dissimuler la vérité sachant que si elle le faisait elle risquait de ne pas se retrouver avec une dose d'anti-douleur pour sa tête. « En toute honnêteté j'ai connu mieux... Que s'est-il passé ?» répondit-elle péniblement. « Vous ne vous souvenez pas ? » Au prix d'un effort qui lui parut surhumain de concentration Ellyn tenta de se remémorer ce qu'il avait bien pu se passer mais elle secoua la tête en ayant un peu peur de ce qu'on allait lui annoncer. La leader échangea un regard avec Hogan et c'est là qu'elle vit quelques égratignures sur son visage du beau brun. Son inquiétude monta d'un cran et elle se tourna vers Keller en quête d'information. « Il y a eu une explosion dans un laboratoire et vous avez été blessée. Vous savez quel jour on est ? » Cette question marqua le début de la série prévue par le docteur Keller. Tout y passa ou presque comme par exemple, son nom complet, sa date et son lieu de naissance et tout un tas d'autres choses qui purent paraître étrange au mercenaire. Keller conclut qu'il y avait eu plus de peur que de mal, une commotion cérébrale, une côte cassée et quelques contusions. Sans doute plus qu'Ellyn n'avait eu dans sa vie mais elle n'en dit rien. Jennifer s'éclipsa quelques instants pour revenir avec de quoi calmer la douleur de la leader puis la doctoresse laissa Hogan et Ellyn en tête à tête. « Que t'est-il arrivé ? » demanda-t-elle sans cacher son inquiétude, comme si la question lui avait brûlé les lèvres tout au long de l'interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Mer 6 Mai - 19:20

Elle était stable. Keller ne cessait de répéter cela. Il avait été un temps où il lui aurait tout simplement brisé la nuque la seconde fois qu’elle aurait énoncé cette stupide évidence. Ce qu’elle voyait comme une relative bonne chose, Hogan le voyait comme une torture. Il était peu probable qu’elle ait entendu ses mots. Elle n’était guère qu’une enveloppe charnelle vide désormais. A supposer qu’elle ait été autre chose, un jour. Pourtant, il ne pouvait la laisser. Cela lui était tout bonnement impossible. Peut être le pourrait il, un jour plus ou moins proche. Lui-même n’en était pas persuadé. Il n’avait dit à personne ce qu’il savait. Peut être était il fou, peut être tout cela n’était dû qu’à sa blessure. Non, il n’était pas fou, il n’avait pas halluciné. Ellyn, ou quel que soit son véritable nom, était une Ancienne. Il songea à l’autre alien, qui l’avait pris pour son frère. Hogan secoua la tête. Il le saurait s’il était l’un d’entre eux. Au mieux était il un lointain descendant, qui ressemblait trop à feu son ancêtre. Deux longs jours, il la veilla, ne se reposant pas alors qu’il l’aurait du, et dissuadant quiconque de l’éloigner d’elle par un simple regard glacial. Même Sheppard ne s’y était pas essayé, se contentant de lui tapoter l’épaule en lui disant qu’il avait une sale mine. Etrangement, le mercenaire se sentait mieux qu’il ne le laissait paraître. Il avait été groggy quelques heures après son réveil, mais rien qu’un peu de nourriture n’avait ensuite effacé. Il restait toutefois prudent, ne présumant pas de ses forces. Cette blessure était de loin la plus grave qu’il ait eue, et la façon dont il avait été guéri ne l’enjoignait pas à se penser sans séquelle. Et, enfin, la jeune femme bougea. Il ne put masquer son soulagement au simple fait de la voir battre des paupières. Et lorsqu’elle ouvrit les yeux, son premier sourire, bien que compliqué, fut pour lui, et Hogan réalisa que, malgré tous ses doutes, le jour où il s’éloignerait d’elle était encore bien loin. Mais il n’eut guère l’occasion de répondre à son faible salut. Déjà Keller l’assaillait de questions et, une nouvelle fois, elle ne réalisa pas à quel point elle était chanceuse qu’il se soit rangé. Ellyn ne se souvenait de rien. Tout du moins le prétendait elle. Hogan l’observa, répondant aux questions stupides du médecin. Elle était une bien meilleure comédienne que lui-même. A supposer qu’elle ne mente pas. Il n’avait aucun moyen de le savoir. Keller disparut enfin, et il ne fallut que quelques secondes à sa compagne pour le questionner. Il n’avait pas réalisé qu’il avait quelques égratignures, et s’en fichait éperdument. « Tu ne te souviens vraiment de rien ? » demanda t’il plus durement qu’il ne l’aurait voulu. Ellyn semblait sincèrement inquiète, mais il ne pouvait s’empêcher de se demander si elle ne jouait pas la comédie, une fois encore. Il ne fit cependant aucune remarque, et baissa les yeux sur leurs doigts entremêlés. Comme cela lui semblait loin lorsque, deux jours auparavant, il avait réussi à la convaincre de passer la soirée avec lui. Croiser son regard et prétendre qu’il ne savait rien lui était impossible. « J’ai cru te perdre. Il y a eu cette explosion et… Personne ne savait où tu étais. Mais j’ai fini par te trouver et ce… » Il fit une pause, réalisant que l’être qui s’en était pris à eux était un Ancien. Sauf que personne d’autre que lui ne l’avait réalisé. « Cet être humanoïde était penché au dessus de toi. J’ai fait ce qu’il fallait. » acheva t’il simplement, les yeux toujours baissés. Parfaitement conscient qu’il n’avait nullement répondu à sa question. Il songea qu’il avait présumé de ses forces. Il se sentait vidé. Déposant un baiser sur le front d’Ellyn, il se leva et, pour la première fois depuis deux jours, alla s’allonger sur le lit voisin. Elle avait peut être besoin de lui, mais jamais plus il ne pourrait en être sûr. Il devait prendre du recul, aussi douloureux cela fusse t’il. Le fait qu’elle soit à quelques mètres de lui n’aidait pas exactement, de surcroit. Il sentait qu’elle l’observait. Il voulut lui tourner le dos, mais si Ellyn avait effectivement tout oublié, cela serait se montrer cruel. Et il lui devait la vie. Aussi se contenta t’il de fermer les yeux, prétendant dormir alors qu’il était parfaitement éveillé. Et n’avait qu’une envie, en parfaite contradiction avec tout ce qui le traversait : la serrer contre lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Jeu 7 Mai - 19:59

Hogan questionna la leader sur la véracité de ses propos concernant sa mémoire défaillante. L'anti-douleur que lui avait donné Keller ne faisait pas encore effet et se sentant peu patiente elle faillit répondre "A ton avis connard ?" mais elle n'en fit rien. Elle n'était pas sur Terre et puis le pauvre bougre n'y pouvait pas grand chose. Elle n'aurait de toute manière pas pu répondre de la sorte à Hogan. Elle avait trop de respect pour lui pour cela. Plutôt que de parler elle se contenta de secouer doucement la tête attendant que l'alien consente à répondre. L'américaine cherchait à capter le regard du mercenaire mais elle dut se contenter du sommet de son crane recouverte par une tignasse brune en chantier. En le voyant agir ainsi Ellyn arqua un sourcil. L'attitude de Hogan ne ressemblait en rien à ce qu'il l'avait habituée. Il était peut-être plus secoué que ses quelques égratignures ne le laissaient paraître. La blonde écouta attentivement ses propos mais elle n'obtint pas de réponse à son interrogation. Hogan s'était montré particulièrement évasif et si elle avait espéré qu'il l'aide à combler les 72h qui échappaient à ses souvenirs elle s'était trompée d'adresse. La leader ouvrit la bouche pour lui poser à nouveau la question mais aucune syllabe n'eut le temps de sortir de ses cordes vocales, il déposa ses lèvres sur son front et se dérobait à elle. Ellyn ne put le retenir et le mercenaire ne lui en laissa d'ailleurs pas l'occasion. La blonde resta bouche bée, était-il en train de la fuir ? De ses prunelles azurs elle vit alors son manège. Il était peut-être fatigué, le connaissant il l'avait sans doute veillée mais tout de même ? Pourquoi ne pas profiter davantage de leurs retrouvailles toutes fraîches ? Que s'était-il donc passé pour qu'il agisse ainsi ? Cela ne lui ressemblait tellement pas. Elle sentit enfin l'effet bénéfique du calmant atténuer progressivement ses douleurs mais elle n'en était pas apaisé pour autant. La diplomate cesser bientôt d'observer le douloureux spectacle que lui offrait l'homme qu'elle aimait. Elle préférait regarder autre chose que de le voir agir de la sorte avec elle. Peu de temps après, Sheppard vint prendre des nouvelles de sa supérieure. Après s'être enquis de sa santé, il lui fit le rapport qu'elle lui demanda sur ce qu'il s'était passé sur Atlantis. Si Hogan refusait de parler, John lui se montra volontiers coopératif mais fut incapable de l'éclairer sur les détails qui l'intéressaient. Ellyn eut du mal à cacher sa déception mais elle ne pouvait en vouloir au chef de la sécurité, il ne pouvait pas inventé ce qu'il n'avait pas vu. Elle le remercia d'être passé et de son rapport et ils conclurent de se voir le lendemain pour discuter à nouveau des affaires de la Cité. Hogan fut libéré de ses obligations à l'infirmerie bien avant Ellyn et celui-ci se fit alors plutôt rare dans l'infirmerie dans les jours qui suivirent. Ah les hommes, la blonde doutait de pouvoir comprendre à jour ce qui leur passait par la tête. Après trois jours supplémentaires, l'américaine reçut la permission de quitter la zone médicale pour rejoindre ses quartiers et pour se reposer. Keller n'avait aucune inquiétude à se faire de ce côté là, Ellyn n'allait pas se tuer à la tache. Lire et écrire quelques rapports ne lui demandaient pas tant d'énergie et puis elle avait une totale confiance en Sheppard pour la permanence. Ce fut donc seule qu'Ellyn regagna ses quartiers. Elle marchait avec précautions, elle avait remarqué que des pas trop francs résonnaient jusque dans ses côtes aussi elle prit son temps pour y aller. Voir un autre lieu que l'infirmerie lui fit du bien. Elle entra dans cette toute petite partie de la Cité qui était devenue son "chez elle" et s'y enferma. Une odeur désagréable la fit grimacer. Elle approcha de la fenêtre, un rictus douloureux tordit ses trais quand elle leva les bras un peu trop rapidement pour ouvrir. Une brise marine s'engouffra dans la pièce soulevant légèrement quelques mèches blondes de la belle alors qu'elle reprenait son souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Jeu 7 Mai - 20:34

Sheppard, comme il était prévisible de le penser, ne tarda guère à montrer le bout de son nez. Hogan prétendit dormir, mais il l’écouta d’une oreille attentive faire son rapport à Ellyn. Le colonel évita soigneusement de lui dire dans quel état le mercenaire avait fini en la protégeant de l’alien tueur. Intérieurement, Hogan le remercia pour cela. Le militaire la salua, car, à l’instar du mercenaire, il avait entendu à la voix de la jeune femme qu’elle sombrait dans le sommeil. Et il ne fut pas long à venir vers lui. Sheppard le secoua sans ménagement et fut quelque peu surpris de le voir si vite éveillé. « Je suis surpris que vous dormiez au lieu d’être près d’elle. » lâcha t’il durement. Lui qui n’avait jamais caché son désaccord quant à leur liaison, voilà que désormais il le blâmait pour ne pas être à ses côtés. « Je serais déchargé d’ici quelques heures. » répondit simplement Hogan. Sheppard fronça les sourcils. Il ne parviendrait pas à le faire parler, n’essayerait même pas, pas encore, tout du moins. Il hocha simplement la tête et s’éloigna. Et, effectivement, moins de deux heures après, Hogan quitta l’infirmerie. Et il sentit de nombreux regards sur lui. Il était un mort vivant. Ou un survivant. Visiblement, beaucoup d’Atlantes avaient vu dans quel piteux état il avait été sorti des gravats. Peu semblaient en croire leurs yeux. Il était impossible à tuer, et cela le rendait encore plus effrayant et indigne de confiance qu’avant. Ellyn ne put quitter l’infirmerie que trois jours après lui. Il était partagé entre l’envie d’être avec elle, et l’envie de rester aussi loin que possible, afin d’être sûr qu’elle ne pourrait pas lui faire plus de mal. Il voyait dans son doux regard à quel point elle était désemparée qu’il la fuit de la sorte. Il l’était tout autant qu’elle. Le troisième jour, il alla à l’infirmerie, décidé, comme les fois précédentes, à aller la voir. Le lit vide lui donna un frisson. Il attrapa Keller, qui le rassura en lui disant qu’elle était enfin déchargée et prenait du repos dans ses quartiers. Il lâcha le bras qu’il serrait trop fort, marmonnant quelques excuses, avant de s’éclipser. Il ne l’avait ratée que de deux heures. Quand bien même, il doutait qu’elle puisse aller où que ce soit. Il l’espérait. Il devait lui parler. Il le savait. Il ne savait absolument pas ce qu’il lui dirait, en revanche. Et sans même s’en rendre compte, il se retrouva devant sa porte. Restant planté là de longues minutes, à ne rien faire, si ce n’était regarder la double porte hermétiquement fermée. Prenant une grande inspiration, il posa la main sur l’ouverture. Aucun résultat. Elle s’était enfermée. Pas sa meilleure idée, songea t’il. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas une porte verrouillée qui allait l’arrêter. En moins de deux minutes, il débloqua l’ouverture et fut à l’intérieur. La fenêtre était ouverte. « Ellyn ! » lâcha t’il en allant vers elle. Il faisait frais, et il voyait à ses bras nus qu’elle avait la chair de poule. Retirant sa veste de cuir, il la posa sur les épaules de sa compagne, l’enveloppant du vêtement imprégné de sa chaleur. Se maudissant de ne pas avoir pu rester loin d’elle. La jeune femme le fixait froidement. Elle était furieuse, mais aussi blessée. Par sa faute. Hogan l’avait délaissée au moment où elle avait le plus besoin de lui. Mais était ce réellement la femme qui comptait tellement pour lui, ou l’Ancienne ? Etaient elles une seule et même personne ? Il n’avait jamais côtoyé les Anciens, contrairement à d’autres membres de l’expédition. Mais il ne pouvait rien demander sans éveiller les soupçons. Et il ne pouvait certainement pas lui demander à elle, surtout s’il voulait une réponse honnête. « Je suis désolé… » murmura t’il. Mais de quoi ? Lui-même ne le savait pas vraiment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Jeu 7 Mai - 21:16

Ellyn ne regarda même pas qui intenta la violation de domicile, elle le savait déjà. Un terrien se serait purement et simplement contenté de sonner et de demander la permission. Hogan non. Une simple porte n'était pas suffisante pour l'arrêter. Si elle avait eu une serrure comme sur Terre comment aurait-il fait pour entrer ? Il l'aurait défoncée jusqu'à ce qu'elle cède ? Le leader n'accorda pas un regard au mercenaire, il l'avait fui au cours des derniers jours mais voilà qu'à présent il se permettait d'entrer avec effraction dans ses quartiers. Décidément, il était difficile à cerner. Pour autant, la diplomate n'allait pas le laisser s'en tirer à si bon compte. L'air frais sur sa peau faisait du bien à l'américaine. A trop rester dans l'infirmerie où la température était hyper régulée par les miracles de la technologie lantienne, sentir un peu de fraîcheur était agréable. Sa conduite de gentleman, bien que partant sans doute d'une intention louable, ne le sauverait pas non plus. « Il me semblait pourtant avoir verrouillé cette porte » fit-elle froidement. Le ton était donné. Les excuses qu'il formula ne furent pas suffisantes non plus. Durant ses quelques jours de quasi solitude, la belle avait eu le temps d'interroger le personnel médical et sans trop de difficulté, une infirmière lui avait volontiers raconté les mésaventures du mercenaire. Pour autant, rien de ce qu'elle savait ne justifiait son attitude si distante des derniers jours. « A d'autres » répondit-elle à ses excuses auxquelles elle ne croyait nullement. Elle commençait à le connaître suffisamment pour savoir qu'il ne savait même pas pourquoi il était désolé. S'il pensait l'amadouer ainsi il faisait fausse route. La leader quitta la fenêtre et ôta la veste de Hogan de ses épaules en grimaçant avant de la lui rendre ou plutôt de la lui lancer autant que ses forces amoindries le lui permirent. « Qu'est-ce que tu fais là ? Tu étais très bien ailleurs les jours précédents... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   Ven 8 Mai - 18:20

Effectivement, le ton était donné. Hogan déglutit péniblement, restant étonnamment muet. Rien qui n’était habituel pour lui. Elle était furieuse contre lui. Pourtant, il n’arrivait pas à se convaincre que c’était réellement Ellyn, celle dont il était tombé amoureux sans même s’en rendre compte. Elle lui jeta sa veste, à ses pieds, même s’il avait dans l’idée que c’était plutôt le visage qu’elle visait. Ellyn souffrait, physiquement tout du moins. Il ramassa le vêtement et le remit. « Ce n’est pas ce que tu crois. » Il serait si facile de croire que c’était Ellyn, son Ellyn, pas l’Ancienne dont il ne connaissait même pas le nom. Avec lassitude, il s’assit sur le lit, regardant le sol, ne sachant guère par où commencer. Avait elle réellement effacé sa propre mémoire ? Cela en avait tout l’air. Il serait idiot de réveiller ce qu’elle avait pris tant de soin à enfouir. Mais il se sentait incapable de lui cacher une telle chose. Elle le connaissait trop pour ne pas avoir de soupçon. Quoi qu’il décide de faire, Hogan savait qu’il allait tourner en rond en se mordant la queue. « Je t’aime, Ellyn. C’est pour cela que je suis là, et c’est pour cela que je t’ai fuie ces derniers jours. » Le mercenaire exhala un long soupir. Cela semblait fou, dit de la sorte. Hélas, c’était la pure et stricte vérité. « Te voir comme ça a ravivé de vieux souvenirs, de douloureux souvenirs. Je n’étais pas sûr de pouvoir tenir le coup face à ça. Je ne le suis toujours pas. » La jeune femme savait pertinemment de quoi il parlait. Il n’avait pas le moindre besoin de s’étendre sur la question. Hogan déglutit. Arriverait il à noyer le poisson ainsi ? Il l’espérait. Rien n’était moins sûr car Ellyn la Terrienne, leader d’Atlantis, était l’une des personnes les plus brillantes qu’il lui ait été donné de rencontrer. Et l’une des rares personnes qui ait réussi à le cerner, et à faire tomber ses barrières les plus hautes. Elle se tenait debout face à lui, mais il lui était impossible de la regarder. Il lui était impossible de passer le restant de leurs vies respectives à lui mentir. Qu’elles soient longues ou pas, ensemble ou pas. Lorsqu’elle était encore portée disparue, Hogan avait pensé à quitter la Cité. Il se dit que c’était peut être le moment. Il aurait pu le faire pendant qu’elle était encore sous surveillance médicale. Qu’est ce qui l’avait retenu ? Il voulait lui dire au revoir ? Les adieux n’avaient jamais été son truc. « Je ne peux pas te perdre toi aussi… » murmura t’il pourtant. « Je sais que la fuite n’est pas une solution mais… » acheva t’il, ne sentant pas la force d’en dire plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise   

Revenir en haut Aller en bas
 

ELLYN & HOGAN - We are the kings and queens of promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Milo Cantor-Day ? We were the kings and queens of promise
» We were the kings and queens of promise. • Ksen's links
» Los Angeles Kings
» Allignement Kings De Los Angeles
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• SGA RPG • :: | Atlantis City | :: • Offices :: ¤ Leader's Office-