• SGA RPG •

RPG sur la Série Stargate Atlantis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


MessageSujet: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   Dim 11 Aoû - 20:38

Je venais d'arriver dans un monde qui m'était disons-le totalement étranger. J'étais sur Atlantis et mon dieu, c'était grand, bien grand, "GRAND". Je pensais à cette bonne vieille blague, enfin, je savais que ma nouvelle vie ne serait pas rose du tout. J'avais réussi à me montrer tellement vulnérable auprès du capitaine Ryan, que je me surprenais moi-même à montrer de telles émotions. Mon but maintenant était de montrer ma valeur aux autres et en particulier à la patronne. Dans ce genre de situation, il fallait toujours être subtil, sinon, retour à la case départ. On m'avait convaincu de venir au bureau. Je le recherchais, me perdant dans tous ses couloirs et puis un charmant monsieur m'indiquait directement la porte qui menait au bureau de la patronne de ses lieux. Patronne, je savais que ce serait bien plus difficile. J'aimais les femmes au pouvoir mais avec un homme, cela aurait été plus facile de le manipuler à ma guise.

Je ne me pressais pas. Je respirais un bon coup tout en frappant à la porte. Si j'avais été chez moi, je n'aurais même pas pris la peine de frapper à la porte et je serais rentrée directement. Seulement, en y réfléchissant mes privilèges d'ancienne reine n'existaient plus et je devais bien m'en souvenir, sinon, je serais repérée. J'entendais l'autorisation de rentrer et j'exécutais cet ordre. Je me montrais charmante, souriante et puis, je m'asseyais.


- Bonjour, il m'est encore difficile de m'adapter à cette nouvelle vie, mais j'ai réussi à trouver votre bureau grâce à l'un des membres de votre expédition. Je dois vous dire que je suis vraiment reconnaissante à toute votre équipe et à vous par la même occasion de m'avoir accueilli, de me permettre de vivre enfin une nouvelle vie.

Ca marchait toujours les discours qui montraient bien à quel point je ne me sentais pas si supérieure et faisant référence à mon ancienne vie. Je devais éviter à tout prix d'avoir des ennemis dès les premiers jours sinon, je vivrais un enfer et tout ce que j'étais en train d'entreprendre sera jeté aux oubliettes.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   Mar 20 Aoû - 19:40

    Ellyn avait eu plusieurs briefings d'affilée depuis le début de la matinée. Il lui tardait à grand pas que les réparations de la Cité soient achevées afin qu'elle se consacre pleinement aux tâches qu'elle avait laissées en suspens. Avant de retourner directement à son cher bureau, la blonde s'était dit qu'elle avait bien droit à une collation après ces quelques heures à écouter piailler et se chamailler les techniciens et scientifiques présents. Elle constitua son bonheur d’une tasse à café fumant et d’un donut bien gras fourré au chocolat-noisette. Ce dernier s’avérait être une denrée dont le stock était rapidement épuisé. Ellyn ne put attendre de parvenir à son bureau pour déguster ou plutôt dévorer la pâtisserie qui lui faisait de l’œil dans sa main. L’américaine mit la dernière portion du gâteau dans sa bouche au moment où elle franchit la porte de son bureau. Elle posa ensuite le mug sur son bureau avant de tapoter ses mains l’une contre l’autres et les essuyer avec un mouchoir en papier avant de poser les mains sur son ordinateur. C’est alors que débuta pour elle la fin de la rédaction du premier compte-rendu de briefing qu’elle avait eu précédemment. Ellyn ne voulait pas laisser trainer l’affaire et elle préférait tout écrire tant que c’était frais dans sa mémoire.

    Ce fut à peu près à la moitié du dernier compte-rendu qu’une personne vînt toquer à la porte de son bureau. Elle leva les yeux de son écran et détailla la jeune femme qui venait à elle essayant de se souvenir si elle l’avait déjà croisé ou non auparavant. Elle n’était pas terrienne elle en avait la certitude et ses soupçons s’évaporèrent aux propos tenus par Irina. Elle enregistra discrètement son document en cours et cacha la tâche avant de se laisser aller contre le dossier de son fauteuil de bureau, écoutant ce que la jeune femme avait à lui dire. Quelque chose dans l’attitude de l’alienne paraissait étrange à Ellyn. Elle n’aurait su dire si c’était dans sa manière d’agir ou de parler. Non ce qui n’allait pas, c’était que cette inconnue prenne la peine de s’asseoir alors que la blonde ne l’avait pas invité à le faire. L’américaine se souvînt de ces cours sur ce qu’il fallait et ne fallait par faire quand on passait un entretien d’embauche ou quand on rencontrait pour la première fois des interlocuteurs pour des négociations. L’une des règles d’or était de ne pas s’asseoir avant qu’on vous invite à le faire. Bien sûr dans la Galaxie de Pégase, les choses étaient différentes mais elle avait déjà remarqué que Teyla ne prenait pas ce genre de liberté et de ce qu’elle avait pu lire dans certains rapports de mission les peuples primitifs semblaient attacher une certaine importance à ce genre de principe de politesse. Ou peut-être parce que depuis l’attaque des Wraiths sur Atlantis elle avait une certaine tendance à se méfier plus que de raison des aliens vivants sur la Cité. La leader de l’expédition n’avait pas le souvenir d’avoir déjà eu un entretien avec cette jeune femme mais le moment était peut-être propice pour faire connaissance. Après tout, Ellyn devait bien s’y mettre un jour ou l’autre.

    « Eh bien je suppose qu’à ce moment là c’était la seule chose honorable à faire mademoiselle… ? Veuillez m’excuser je crois que je n’ai pas saisi votre nom » fit la blonde en se montrant aimable mais pas le moins du monde chaleureuse. Elle restait polie et prudente. Qui sait ? Elle avait peut-être face à elle une version féminine de Hogan, un mercenaire qui avait peut-être pour mission de la tuer ou de lui soutirer des informations. A cette pensée, Ellyn ne put s’empêcher de songer qu’elle commençait à montrer des signes de paranoïa.

    « Nous n’avons guère eu l’occasion de faire connaissance depuis votre arrivée. Parlez-moi de vous » demanda la jeune femme de but en blanc, les longs discours n'étant définitivement pas un exercice qu'elle affectionnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   Lun 26 Aoû - 12:11

Jouer les filles vulnérables était devenu monnaie-courante, mon moyen de survivre surtout si je ne voulais être arrêtée pour mes crimes. Après tout, mes sujets l'avaient bien cherché en me désobéissant, en prenant position contre moi, mais merde, j'étais la reine, j'étais la toute puissante. Maintenant que j'avais demandé de l'aide aux Wraiths, je savais que tôt ou tard, je devais payer ma dette. En attendant, je me devais absolument de réussir ma mission et de rester sur Atlantis. Je me demandais vraiment comment je pouvais m'en tirer et le moment était fatidique alors que je me trouvais en face d'elle. Je me rendais compte que je prenais parfois mes aises, me souvenant bien de mon ancien statut. J'avais une certaine capacité de prédire la réaction des autres. Ce n'était pas un pouvoir à proprement parler mais disons que c'était un don naturel. Au moins, je n'avais pas récolté un message de haine. Elle devait être occupée avec un dossier en cours mais je reconnaissais qu'elle était à l'écoute des personnes vivant ici, enfin sur ce que j'avais pu voir au loin lorsque je me promenais dans la cité, enfin dans ce qui m'était autorisée en tant que civil. Je ne connaissais pas encore tous les termes des terriens, mais j'allais les apprendre et m'adapter.

Je me débrouillais du mieux possible dans ce monde et j'allais faire connaissance avec la dirigeante. Peut-être qu'elle était sympathique. Je voyais bien qu'elle avait une vision de la direction bien différente de moi, et ça, cela poserait problème. Elle supposait que le fait de venir ici était la meilleure chose à faire, enfin honorable selon ses mots. Je me montrais quand même des plus amicales, affichant un sourire de circonstance. Je remarquais qu'elle était perspicace. En effet, je n'avais pas donné de nom. Je saurais m'en sortir enfin, avec juste le prénom. Je devais absolument éviter une enquête très poussée, sinon, j'étais grave dans la merde. Je pourrais même être arrêtée pour génocide et pire encore, je pourrais mourir. Oh, non, je devais absolument éviter cette possibilité. J'aimais trop la vie, surtout la mienne. Oh, là, j'avais bien entendu la question piège, celle sur laquelle, je ne pouvais y échapper, sinon je pouvais dire adieu à Atlantis. En effet, je n'avais pas eu l'occasion de faire connaissance avec la patronne. J'aimais les personnes directes, et franches. Cela pouvait être des ennemis potentiels. Je gardais le sourire, ne montrant pas une telle inquiétude.


- Pardonnez-moi, il est vrai que je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Irina. Votre équipe m'a sauvé la vie dans mon monde, celui que j'ai d'ailleurs toujours connu jusqu'ici. J'étais plutôt éloignée de la ville. Je suis fille unique, ayant perdu mes parents très jeune et devant vivre du petit commerce qu'il possédait et dont j'ai hérité à la mort de ceux qui m'ont aimé. On était plutôt tranquille sans les Wraiths depuis un bon moment, pouvant fêter nos traditions, et ne rien donner en retour comme sacrifice mais ils sont venus nous attaquer. La ville a été prise d'assaut la première. Je m'estime chanceuse de vivre un peu éloigné d'elle, car sans ça, j'aurais péri avec le reste de la population. J'ai été lâche, je l'avoue de m'être cachée alors que j'aurais pu me battre comme les autres. Je savais que je n'aurais pas fait le poids. Je ressens cette culpabilité de n'avoir rien fait. Je vous en serais éternellement reconnaissante de m'avoir sauvé. Penser aux personnes qui ont péri, c'est si difficile. Je ne pensais que j'aurais eu à vivre toute une épreuve. Je dois apprendre à vivre seule sans aucune attache liée à mes origines et je vous avoue que je suis un peu perdu. Je me demande maintenant ce que je pourrais faire, ce que je pourrais accomplir. D'ailleurs, je ne remercierais jamais assez l'équipe qui m'a sauvée, l'équipe que vous avez envoyé sur mon monde. Sans vous, jamais je n'aurais eu de deuxième chance de vivre. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je serais ravie d'apporter ma petite contribution. Oh, je ne sais pas qui je dois remercier réellement pour m'avoir sauvé la vie, car si l'équipe a été envoyée dans mon monde, c'est grâce à vous. Qui dois-je remercier ?

J'avais laissé quelques larmes couler le long de ma joue, pensant à l'enfer que j'avais dû vivre, enfin que j'avais fait vivre aux autres. Au moins les pleurs me permettaient de cacher ma véritable implication dans mon monde et le poste que j'occupais. Disons que se faire passer pour une personne du petit peuple était du grand art afin de garder une couverture et de ne pas se faire repérer. J'appréhendais ce que ses personnes pouvaient faire à des personnes responsables de meurtre. Je savais bien que dans mon monde, c'était très strict, à la convenance de la famille royale qui ordonnait la mise à mort ou bien accordait le droit de grâce. C'était un peu comme les Romains dans l'ancien temps avec l'empereur. Je commençais à connaitre un peu de leur histoire, mais je devais réussir à connaître l'histoire actuelle pour mieux m'y fondre.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   Mer 11 Sep - 18:46

    Ellyn écouta très attentivement le récit d’Irina les sourcils légèrement froncés. Au fil de son discours, l’américaine eut la sensation d’avoir entendu ce récit déjà des centaines de fois depuis son arrivée au poste de leader de l’expédition. A croire que chaque alien présent sur Atlantis avait la même histoire. Mais depuis l’invasion ennemie Ellyn commençait à avoir des soupçons. Tous les réfugiés de cette galaxie présents sur la Cité ne pouvaient pas tous avoir le même parcours, comme s’il s’étaient tous passés le mot pour gagner leur ticket d’entrée avec une histoire similaire. La blonde avait entendu ces rumeurs au sujet des sélections qui devenaient de plus en plus fréquentes pour assouvir les besoins des Wraiths mais après l’attaque de la Cité, elle ne pouvait s’empêcher d’être plus méfiante à l’égard de ceux qui n’étaient membres de l’expédition. Atlantis était sujet de convoitise dans Pégase et beaucoup de peuples ne voyaient pas d’un bon œil qu’un peuple non natif de la galaxie habite la cité des sages et la pille de sa substance. Mais il valait mieux que la Cité soit entre leurs mains plutôt que dans celle d’autres peuples qu’ils avaient rencontrés. Dieu seul savait ce qu’il pouvait advenir de la galaxie si cette cité tombait entre de mauvaises mains.

    « Votre lâcheté est sans nul doute ce qui vous a sauvé, et pour une commerçante c’était certainement la seule chose intelligente à faire car je ne pense pas que vous auriez pu changer la funeste destinée de votre peuple si vous aviez pris les armes. » lâcha la leader avec un certain pragmatisme. Puis, se rendant compte qu’elle pouvait être offensante envers son invitée elle ajouta : « Sans vouloir vous blesser bien évidemment » bien qu’elle n’ait eu nullement envie de la ménager.

    Elle lui avait ainsi raconté quelques petites choses sur son monde et sa vie avant la récolte et certains éléments méritaient selon Ellyn quelques éclaircissements. Après tout si cette jeune femme avait l’intention de rester parmi l’expédition il faudrait bien qu’elle soit mise à contribution. Les Athosiens fournissaient de la nourriture en échange de la protection d’Atlantis, Ronon participait aux missions d’exploration et apprenait certaines techniques de combat aux terriens. Qu’est-ce que cette Irina pouvait bien leur offrir en échange du gîte et du couvert ?

    « Vous dites que vous étiez commerçante, qu’est-ce que vous vendiez sur votre monde ?  »

    Et puis cela permettrait aussi à Ellyn d’avoir des éléments pour éventuellement mener une enquête sur cette jeune femme. Pour cela, elle savait qu’elle pouvait compter sur la collaboration de Teyla si elle lui en faisait la demande. Ce qu’elle ferait très probablement. Mais avant de lancer l’athosienne sur la piste de son invitée, la blonde avait besoin de davantage d’éléments et puis elle pourrait ainsi déceler si son interlocutrice semblait réellement affectée par ce qui lui arrivait ou si elle lui racontait des bobards pour l’endormir. Dans tous les cas il y avait fort à parier pour que la leader de l’expédition n’accorde aucune confiance à Irina à la sortie de leur entretien. Ce serait aller trop vite en besogne et puis cela n’aurait pas ressemblé à Ellyn.

    « Je sais que cela vous ai difficile mais j’aimerais que vous me parliez de votre monde, comment s’appelait-il ? Quelles étaient ces traditions auxquelles vous étiez attachées? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   Ven 20 Sep - 21:14

Je ne savais pas si mon histoire allait bien passée, mais au cas où je me ferais repérée, j'avais directement une porte de sortie. Prévoir un plan de secours, c'était ce qu'il fallait faire. Il m'était très difficile de repérer les paroles de mon interlocutrice. J'avais même l'impression qu'elle était plutôt perplexe. J'étais vraiment prête à varier mon discours afin d'obtenir ce dont je rêvais et personne ne pouvait m'empêcher de vivre ma nouvelle vie. Je savais totalement que ce que j'avais fait était hautement répréhensible mais je voulais vivre ma vie, changeant de vie, même si ma vie de souveraine me manquait, là, où je pouvais montrer à mon peuple ce dont j'étais capable de faire quand on me désobéissait et ce que je pouvais donner en récompense si jamais j'étais satisfaite. Cependant, je ne m'attendais pas à autant de franchise de la part de quelqu'un envers moi et cela me surprenait. Si j'étais dans mon monde, bien sûr que je n'aurais pas laissé faire et j'aurais fait fusiller sur le champ.

Je prenais quand même une grande respiration, tentant de rester calme. Ce que j'entendais était juste dingue. Ainsi ma lâcheté était sans nul doute ce qui m'avait sauvé et pour une commerçante, c'était certainement la seule chose intelligente à faire car elle ne pensait pas que j'aurais pu changer la funeste destinée de mon peuple si j'avais pris les armes. Vraiment j'aurais pris la décision de tout faire pour rectifier ses paroles. Alors je jouais une carte qui allait être surprenante mais je baissais la tête, honteuse de ce que j'avais fait. On pourrait même croire que ma réaction était sincère. Seulement, elle avait dû se rendre compte que j'étais blessée. Elle ne voulait pas que je me sente offensée. Oh non, je n'étais pas offensée, je devais me montrer juste à l'écoute. Affichant un sourire quand même, montrant que j'étais amicale mais sans plus, j'allais montrer disons-le ma lâcheté en action sans révéler la vérité. La stratégie, c'était du grand art.


- C'est vrai, ma lâcheté m'avait sauvé la vie mais en sachant très bien que je ne savais pas manier les armes, j'aurais pu aggraver encore plus le cas. Je n'ai quand même pas d'excuse sur le coup. Ne vous inquiétez pas, je ne me sens pas blessée. Je reconnais quand même mon erreur.

Au moins, j'avais pu montrer le fait d'être compréhensive et surtout que je ne pouvais pas lui en vouloir. J'avais retenu mes grands instincts. J'avais un grand self-control. Seulement je craignais quand même les questions sur mon monde, sur ce qui se passait exactement. Elle avait donc bien noté que j'étais commerçante, mais elle me demandait ce que je pouvais vendre dans mon monde. Oh, je devais trouver un domaine dans lequel je serais des plus utiles. Il y a différents domaines sur lesquels je devais penser et qui ne serait pas vu, mais j'avais trouvé un qui ne serait pas vu ici, une de mes spécialités : les objets rares. Etant une reine, je n'aimais que ça ce qui était le précieux. Je pouvais en parler. Je ne pouvais que prier pour que ce soit crédible. Là, c'était l'occasion de me montrer créative.

- En fait j'étais spécialisée dans la vente d'un bien plutôt rare dans mon monde : la fabrication de vêtements. Chez nous, ce savoir se perdait et ceux qui en fabriquaient devaient se cacher afin de pouvoir pratiquer leur art, sinon les idées risquaient rapidement de partir en fumée. Je ne sais pas si je pourrais de nouveau pratiquer cet art maintenant que je n'ai plus de chez moi, mais j'espère pouvoir réapprendre au travers d'autres techniques afin de me relancer. J'étais vraiment qu'une enfant quand ma mère me disait que la persévérance était le maître de la réussite. Comme le métier que je pratiquais était généralement caché de par la concurrence, j'offrais aussi des services pouvant aider un maximum de personnes.

Je m'étonnais moi-même mais cela devait marcher. Je comprenais la curiosité, mais après il fallait vraiment que je reste cohérente dans mon histoire, car à force de me demander, je pourrais perdre le fil. Je gardais quand même un calme relatif ce qui me surprenait. Même si je me trouvais dans un monde inconnu, je savais bien qu'il y avait de l'appréhension, mais comme je souhaitais déjà vivre une nouvelle vie, je prenais tout ce qui venait comme un cadeau. Par contre, je ne m'attendais pas vraiment à une si grande curiosité. Je reconnaissais que celle en face de moi avait quand même une curiosité que personne n'avait jamais affiché ça devant moi. Elle semblait être si compréhensive sachant que ce serait difficile. Elle voudrait donc que je parle de mon monde, son nom et donc les fameuses traditions. J'y tenais tellement à celles-ci, enfin, surtout que c'était en honneur de la famille royale, qu'en réalité, j'avais tout fait pour prendre le pouvoir. Je devais absolument éviter de montrer un tel attachement que cela pourrait me trahir.

- C'est dur d'évoquer un monde qui n'existe plus et dont j'en ai gardé de si bons souvenirs. Mon monde s'appelle Centuria, si je me suis référée à votre carte, elle était près de M3R-428. Je trouve que c'est un peu technique, je n'y comprends pas vraiment les principes. Notre monde connaît des changements de saison. Généralement notre monde était peuplée de forêts, des fleurs les plus belles que l'on ait jamais vu. On vivait en harmonie avec la nature. On croyait que la Nature ne devait être dérangée sous aucun prétexte car sinon, on le payerait très cher. Ses traditions concernaient la fête du printemps. Pour nous, c'était le signe d'un renouveau et par la même occasion, on voyait nos dirigeants un peu plus proche de nous. On avait le droit à des fêtes, des attractions et des personnes choisies directement par nos dirigeants essayaient de nous impressionner par des records. Dans mon monde, on tentait par tous les moyens de chercher la nouveauté. C'était la tradition majoritaire, celle où on devait participer. Celle que j'aimais le plus comme tradition, c'était celle concernant les commerçants. A chaque nouvelle année, on faisait ce qu'il fallait pour transmettre le savoir, même si on ne transmettait pas tous. Il y avait une part de secret, et chaque savoir est parti en fumée à cause des Wraiths.

Je me cachais mon visage, comme si finalement le souvenir du massacre par les Wraiths était un cauchemar. Je jouais plutôt à merveille. Pour une victime, il était vrai que les cauchemars peuplaient chacune des pensées. C'était même une obsession. Je ne savais pas si ça pouvait fonctionner. Je ne savais pas si j'avais bien répondu, mais je sentais que mon histoire était des plus cohérentes.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée en fanfare (Pv avec Ellyn C. Thornton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un quiproquo avec la marine.
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Arrivée du homme du harad à Osgiliath
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• SGA RPG • :: | Atlantis City | :: • Offices :: ¤ Leader's Office-