• SGA RPG •

RPG sur la Série Stargate Atlantis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un petit verre (Sheppard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


MessageSujet: Un petit verre (Sheppard)   Dim 4 Aoû - 19:40

Un petit verre pour la route.




Le SGC m'avait ordonné d'effectuer un voyage éclair vers la terre,  c'était encore un coup tordu de Landry ce fumier semblait encore m'en vouloir pour lui avoir fracassé le nez et il avait obtenu que je sois mis en examen par les grosses légumes du SGC. Tout semblait se liguer contre moi. O'Neil avait été mis à l'écart, je m'attendais à ce que Landry , ainsi que ceux qui lui mangent dans la main, tentent de me faire passer pour le pire des éléments mais je ne comptais pas me laisser faire … j'étais reconnu pour être une forte tête n'ayant pas sa langue dans sa poche, j'allais leur montrer que j'étais encore bien pire que ce qu'ils croyaient.

Le voyage entre Atlantis et la terre avait été des plus ardus, le Dédale avait subit une attaque de Wraith et bien que j'étais toujours interdit de vol je n'avais pas hésité à utiliser un des chasseurs afin d'effectuer une sortie éclair, histoire de faire diversion. Au final nous avions réussi à les mettre en déroute et j'avais ré-intégrer le Dédale, je craignais les conséquences mais le commandant me promis que mes prouesses ne figureraient pas au rapport qu'il allait remettre, je lui en étais reconnaissant car j'étais déjà dans une sacrée merde, c'était inutile d'en ajouter.

Arrivé à destination je me retrouvai confiné à mes quartiers, avec deux gorilles faisant le guet devant ma porte, j'étais prisonnier parmi les miens. Il m'était donc impossible de faire un seul pas sans qu'ils me collent aux basques. Arriva finalement le moment fatidique ou je fus appelé à comparaître et il était évident que Landry voulait avoir ma peau, il m'en tenait rigueur ...malgré tout ce temps qui s'était écoulé depuis cette fois ou je lui avais refait le portrait. Landry semblait manœuvrer afin que je me retrouve dans une prison militaire et puis sans que je ne m'y attende deux des hommes menant cette assemblée semblaient se chuchoter des trucs et l'un d'entre eux fini par me dire que j'étais libre , faute de preuves.  Quelqu'un en haut lieu avait du glisser un mot ou deux en ma faveur, j'ignorais qui il était mais je lui devais une fière chandelle.

Lors de mon départ , afin de retourner vers Atlantis, je croisai le regard de Landry et je ne pus résister à me foutre de sa gueule et s'est en prenant place à bord du Dédale que je croisai le commandant, je compris de par son regard complice et amical à mon endroit qu'il était celui qui m'avait sauvé les miches, je lui devais énormément et s'il y a bien un truc que je déteste c'est de devoir quoi que ce soit à qui que ce soit.

Le voyage de retour avait été beaucoup moins mouvementé et je finis par passer la grande porte afin de regagner Atlantis. Rapidement je gagnai mes quartiers et après avoir prit une douche je m'installai, afin d'être parfaitement à mon aise, et je me décidai à ouvrir cette bouteille de bon vieux Whisky irlandais, les distractions étaient plutôt rare sur Atlantis et celle-ci j'allais la savourer croyez-moi.



code par liden
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   Jeu 8 Aoû - 15:30


    Pour John la vie avait suivi son cours sur Atlantis. Contrairement à certains de ses frères d'armes, pas de retour sur Terre pour lui, quelle qu'en soit la raison. Les retours sur Terre se faisaient rares pour lui, d'une part à cause de sa position sur Atlantis et parce qu'il n'avait que très peu d'attaches sur sa planète natale. Comme il l'avait une fois confié à Teyla, sa famille était à présent sur Atlantis et il serait prêt à faire l'ultime sacrifice pour eux si c'était nécessaire. Mis au courant du retour de certains de ses éléments, Sheppard alla voir certains d'entre eux et plus particulièrement un certain Capitaine. John avait eu vent de la raison de son départ pour la Terre quand il avait consulté le registre du personnel qui quittait la Cité et les raisons associées à leur départ. Dans le cadre de Ryan, cela avait été une convocation qui aurait pu aboutir à une cour martiale. Si le Capitaine était de retour c'était plutôt bon signe pour lui, mais le Lieutenant Colonel avait besoin d'éclaircir certaines choses avec lui. John était responsable de lui sur la Cité et bien qu'ils aient beaucoup de traits de caractère en commun, l'américain s'était assagi et il se disait peut-être qu'il devait aborder la question avec Ryan pour son propre bien.

    Le pilote avait achevé un long footing après la fin de son astreinte et était allé se réfugier dans ses quartiers pour une bonne douche délassante après l'effort Dans la zone des quartiers, il était pile poil dans la bonne zone pour aller voir son ami qui avait dû regagner les siens. Du moins, John l'espérait, il n'avait pas spécialement envie de lui courir après cent sept ans. Une fois présentable, vêtu de son uniforme couleur ébène, John emprunta les couloirs et parvînt à son objectif une dizaine de minutes plus tard. Il rendit la politesse aux quelques visages qui la lui adressèrent et passa sa main devant le cristal sur la console à côté de la porte qui faisait office de sonnette dans le système Anciens.

    *Pourvu qu'il soit là*
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   Jeu 8 Aoû - 17:56

Je me doutais bien que mon départ précipité vers la terre allait être de nature à éveiller la curiosité de certaines personnes me côtoyant sur Atlantis, je me promettais de bien répondre à leurs questions mais avant tout il était impératif de mettre un terme à cette histoire. Je me devais d'affronter le Général Landry tout en me montrant fier, je n'allais pas m'abaisser à son niveau … j'avais fait l'erreur de le frapper à une certaine époque et cette erreur de jugement m'avait coûté cher, très cher même. Évidemment j'avais passé à autres choses mais il était évident qu'il m'en tenait toujours rigueur, il ne voulait pas se satisfaire de m'avoir envoyé sur Atlantis, il voulait également me briser. Je crois que ce que je trouvais le plus difficile dans toute cette histoire est que malgré tout mes efforts afin de m'assagir l'on tentait toujours de me faire payer … pourtant j'avais perdu gros dans tout ça. Évidemment j'avais refusé d'en parler à quiconque sur Atlantis, je ne voulais pas les impliquer, bien que je savais que tôt ou tard ils apprendrait le tout.

Alors que j'étais persuadé qu'il en était fait pour moi et que j'allais me retrouver dans une prison militaire pour un bon moment, le commandant du Dédale demanda de prendre la parole et il expliqua , en détail, ce que j'avais fait contre les Wraiths … ajoutant même que sans ma participation il ne serait pas en mesure de leur parler. Le comité décida donc d'ignorer ce que Landry me reprocha et se dossier devint clos à tout jamais, je savais que j'avais une dette envers le commandant mais il m'expliqua qu'il me le devait bien. Sur le chemin du retour je ne pouvais qu'être songeur, jamais personne n'avait fait quoi que ce soit pour moi donc j'étais pour le moins inconfortable avec cette situation.

Arrivé sur Atlantis je m'étais rapidement installé dans mes quartiers, prenant une douche je m'étais ensuite mis à mon aise alors que je venais d'enfiler un pantalon militaire kaki ainsi qu'un t-shirt noir … ce genre de tenue était en quelque sorte mon pyjama et je finis par me servir un verre de whisky.

Je m'apprêtais à m'en servir un autre lorsque j'entendis sonner à ma porte, je me dirigeai alors vers celle-ci et agitant ma main devant le dispositif je vis que Sheppard s'y trouvait.

Hey John, allez entre.

Je me demandais bien ce qui l'emmenais à une heure aussi tardive mais j'étais persuadé que je ne tarderais pas à le savoir, Sheppard était après tout quelqu'un de direct … une qualité que j'appréciais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   Dim 11 Aoû - 15:04

    L'américain entra après avoir rendu la politesse à Ryan. Il fut heureux de le trouver là où il l'avait espéré. Les portes se refermèrent sur le passage du pilote et il n'eut pas besoin de faire le tour du propriétaire avec son hôte, il connaissait déjà bien les lieux pour y avoir disputé quelques parties de poker. John se gratta le menton en se demandant comme aborder la chose. Il y avait un peu songé sur le trajet mais c'était un sujet assez délicat et bien qu'ils soient amis, ici c'était le Lieutenant Colonel qui venait voir le Capitaine plutôt que John venant voir Ryan. Il nota que sitôt arrivé, le jeune homme s'était déjà servi un verre. Peut-être tenait-il là son angle d'attaque ?

    JOHN : Tu fêtes quelque chose ou tu tentes de l'oublier ? demanda-t-il en désignant d'un regard et d'un mouvement de tête le verre de whisky de Ryan.

    A en juger par la contenance, il n'avait pas dû se le servir il y a bien longtemps. Mais les "vapeurs" d'alcool semblaient bien présentes dans la pièce. A en juger par son expérience, mais aussi par ses souvenirs des soirées poker avec le Capitaine, il avait déjà dû au moins consommer un verre si ce n'est deux. John ne voyait pas de mal à ce que ses hommes boivent du moment qu'ils demeuraient opérationnels et qu'ils ne le faisaient pas régulièrement. L'éloignement, les heures difficiles, John n'était pas le dernier à se réfugier dans un verre de bourbon pour se détendre. Il avait même pris quelques cuites en ayant baissé sa garde en visitant un monde ou deux et en dégustant les alcools locaux. On y songeant, cela lui semblait tellement loin. Il n'avait pas foulé le pied d'un nouveau monde depuis trop longtemps.

    JOHN : Je pense que tu me dois une petite explication, non ? ajouta-t-il en posant ses mains sur ses hanches, se demandant si Ryan essaierait d'éviter le sujet.

    Sheppard espérait que ce ne serait pas le cas, il n'avait pas très envie de tirer les vers du nez de Ryan. Après tout, il venait simplement s'informer et éventuellement lui prodiguer quelques conseils. Il ne restait à présent plus qu'à savoir si Ryan y était disposé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   Lun 26 Aoû - 11:56


J'étais fortement conscient , qu'en fonction de mon dossier militaire, que mes supérieurs pouvaient être persuadé du fait que j'étais une forte tête et c'est pourquoi je mettais tout en œuvre afin de les persuadé du contraire … je me refusais à ce que les merdes qu'avaient répandues Landry à mon sujet face office de vérité aux yeux de mes collègues et supérieurs. Je tentais de me montrer sympa et respectueux néanmoins je tenais à préserver une certaine distance, peu importe ce que les gens allaient en dire je ne comptais pas changer ma nature j'étais un mec solitaire qui aimait l'action … c'était ce que j'étais et aller à l'encontre de ma nature serait le pire de tout les mensonges.  J'avais beau tenter de m'assagir mon voyage éclair sur terre m'avait permis de réaliser que le poids de mes frasques n'allait pas se résorber et que mes ennemis allaient toujours tenter de s'en servir afin de me disculper, heureusement cette fois j'avais réussi à triompher de leurs efforts. De retour sur Atlantis, alors que je me trouvais dans mes quartier, je m'avais servis quelques verres et lorsque j'entendis sonner je me précipitai afin d'aller ouvrir … après tout il pouvait s'agir d'une urgence. Ouvrant je réalisai qu'il s'agissait de John et vu l'expression sur son visage je me doutais que ce n'étais pas une visite amicale mais bien celle de mon supérieur … les propos qu'il me tenait étaient éloquents en ce sens.

Tu sais John par moment il y a des souvenirs du passé qui une fois ramené à la surface ne veulent plus s'en aller, dans ces cas plutôt rares il n'y a que la bagarre ou l'alcool pour les chasser et comme pour le moment il n'y a pas de bagarres qui semblent vouloir se profiler à l'horizon je me vois contraint de vider quelques verres espérant qu'ils suffiront à effacer tout le rouge que j'ai dans mes livres.

Je n'étais pas né d'hier je savais que John avait détecté l'odeur d'alcool et comme je ne lui avais jamais menti je comptais lui donner l'heure juste.  Et puis sa question suivante me confirma qu'il savait pour mon séjour sur terre, après tout je savais qu'il avait comme habitude de mettre son nez dans les registres … ça fait partie de son boulot après tout. Bien je l'aimais bien je dois avouer que le ton de sa question n'était pas sans m'offusquer quelque peu … après tout étant donné que l'on parlait de choses m'étant reprochés lors de mes précédentes affections je ne voyais pas en quoi cela pouvait le concerner mais puisque j'éprouvais du respect pour John j'avais décidé de lui répondre en espérant que ma réponse lui convienne.

Comment dire John, sans vouloir t'offenser et ce avec tout le respect que je peux te vouer, si je ne t'ai pas parlé de mon passage sur terre c'est que je n'en voyais pas la pertinence. Tu vois je devais répondre à certaines questions à propos de mon ancienne affectations et de mes relations pour le moins houleuse avec le général Landry, alors comme cela ne concernait pas mes activités sur Atlantis j'ai préféré te tenir à l'écart … je ne voulais pas t'embêter alors qu'il ne s'agissait que d'une tentative de vengeance personnelle de mon ancien supérieur. Comme tu vois j'ai finis par lui faire fermer le clapet devant le comité de discipline, puisque je suis de retour.

J'espérais que John comprenne la situation dans laquelle je me trouvais ainsi que les raisons qui m'ont poussé à garder le secret, après tout je n'avais pas trop envie de me faire faire la morale … je sais pertinemment ce qui m'a mis dans ce pétrin et j'ai tout mis en œuvre afin de m'en sortir bien que Landry ait tenté de m'y remettre bien malgré moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   Jeu 29 Aoû - 17:53

    John écouta les arguments de Ryan en silence. Inutile d'être devin pour comprendre qu'il ne voulait pas entrer dans les détails. Ryan ignorait sa chance, son supérieur n'avait pas envie de connaître les détails. C'était le passé et si les rôles avaient été inversés, John aurait sans doute aussi essayé d'éviter d'en dire trop. Dans sa propre carrière, Sheppard se traînait de nombreuses casseroles et parmi elles, il y avait la marmite qui l'avait conduit en Antarctique. Au final, les choses avaient bien tourné pour l'américain mais il savait également que rien de ce qui lui était arrivé aurait pu se produire. C'était un heureux coup du sort qu'il pose son séant sur ce siège vieux de plusieurs millénaires et qu'il parvienne à l'activer du premier coup.

    JOHN : "Les contentieux que tu as avec le Général Landry ne m'intéressent pas. Ce qui me pose problème en revanche c'est que tu sois parti sans m'avertir de ce qui allait se passer sur Terre. Bon sang Ryan ! Sans intervention extérieure tu n'aurais jamais remis les pieds sur Atlantis ! Qu'est-ce qui t'es passé par la tête ?"

    Le pilote ne paraissait pas en colère mais il semblait plutôt frustré. Il aurait aimé que Ryan le mette au courant et John aurait volontiers usé de son grade et de ses connaissances pour éviter au Capitaine de partir sur Atlantis. Lui aussi avait un contentieux avec le Général Landry mais la réussite de sa mission suicide pour sauver O'Neill, Woolsey et la Cité d'Atlantis avait beaucoup aidé à effacer l'ardoise.

    JOHN : "Ecoute, sur Atlantis, je suis ton supérieur cela veut dire aussi que lorsque tu as des ennuis de ce genre je suis le premier à qui tu dois venir en parler. Tu sais aussi bien que moi que les places sont chères ici et que des dizaines d'autres soldats rêveraient de prendre ta place. Je pensais que tu le savais et que nous commencions suffisamment à nous connaître pour que tu viennes me voir."

    Sheppard soupira. Il ne voulait pas accabler Ryan mais il voulait lui faire comprendre que son attitude l'avait déçu mais aussi qu'il pouvait éventuellement compter sur lui pour couvrir ses six heures. La solidarité militaire est loin d'être un mythe. Beaucoup des choses qui se passaient sur Atlantis, n'atteignaient pas la Terre et c'était aussi bien car sinon il y aurait bien longtemps que plus personne ne serait sur cette Cité. John passa une main dans ses cheveux puis s'approcha de la fenêtre de la chambre. Les laissa son regard vagabonder à l'horizon. Adossé contre le montant de la fenêtre il finit part ajouter :

    JOHN : "Tu sais que le Général Landry n'en restera sans doute pas là ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un petit verre (Sheppard)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit verre (Sheppard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit verre Général ? [PV : Juri]
» Petit verre entre amis | Magnus
» [Libre]- Takeru- Un petit Verre pour se Rafraîchir ....
» Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)
» Un petit verre [ PV Perseus ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• SGA RPG • :: | Atlantis City | :: • Quarters-