• SGA RPG •

RPG sur la Série Stargate Atlantis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 - When the sky turns grey - (PV Hogan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Lun 15 Juil - 21:30

[img][/img] [img][/img]
PV ELLYN & HOGAN
When the sky turns grey
And everything is screaming
I would reach inside
Just to find my heart is beating

Bleeding out - Imagine Dragons



    Ellyn avait quitté son bureau sur les coups de dix-neuf heures. La journée avait été globalement calme comme le reste de la semaine. La Cité se remettait petit à petit de l'agression qu'elle avait subi et ses habitants commençaient à tourner la page. La blonde, elle, avait un peu de mal à saisir comment ces hommes et ses femmes faisaient pour effacer l'ardoise si aisément. De nombreux cauchemars avaient envahi les nuits de la belle, les quelques nuits où elle n'était pas frappée d'insomnies. Ellyn ne digérait pas bien ce qu'il s'était produit, elle avait eu la peur de sa vie, elle avait cotoyé le danger au plus près. Cela lui avait coûté quelques bons points auprès du contingent militaire cependant, le tribut commençait à être lourd à payer. Face à tout un chacun dans la Cité, elle donnait le change. Il était facile de se comporter comme si tout allait bien face à une foule d'inconnus même si parfois ses nerfs étaient mis à rude épreuve. Pour le moment, elle tenait le coup. Ellyn avait toujours eu une certaine faculté pour encaisser la fatigue. Elle n'avait guère atteint ses limites mais elle savait que ce ne serait pas éternel. Quand son planning de la journée le lui permettait il disparaissait mystérieusement pendant une heure ou deux avec son déjeuner pour aller faire la sieste et essayer de récupérer un peu. Jusque là ça avait plutôt bien fonctionné.

    Après avoir salué ses collaborateurs dans la salle des commandes, Ellyn avait filé vers le mess, trajet qu'elle avait mémorisé le plus rapidement parmi les méandres de l'immense Cité avec celui menant à ses quartiers. En dehors de quelques expéditions avec Hogan, la dirigeante de l'expédition ne s'était pas montrée très aventureuse. Les zones de la Cité qu'elle avait exploré pendant l'attaque des Wraiths avait suffi à nourrir sa curiosité pour un moment et aujourd'hui elle aurait très probablement été incapable de retourner à certains des lieux où elle avait été. A quelques niveaux inférieurs de ses quartiers, Ellyn avait déniché une petite jetée au bord de l'eau où elle aimait venir s'oxygéner. L'endroit était connu de nombreux membres de l'expédition mais jusque la blonde n'y avait pas croisé grand monde aux heures où elle s'y rendait. Et c'était pour le mien. Elle n'était pas toujours d'humeur à se "sociabiliser". Après avoir pris un repas à emporter au mess, constitué d'un simple sandwich poulet-crudités entre deux tranches de pain de mie, d'une bouteille d'eau et d'un semblant de fondant au chocolat en guise de dessert. La pâtisserie made in US Air Force pouvait laisser grandement à désirer. La nuit commençait à tomber sur la cité et c'est en le regardant sans véritablement le voir qu'Ellyn assista au coucher du soleil. La vue de ce tableau la laissa indifférente, certains s'en émerveillaient chaque soir mais la blonde paraissait être aux abonnés absents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Jeu 1 Aoû - 17:10

    De son coin, au carrefour de deux couloirs fortement fréquentés, grignotant un abricot (plus jamais de pomme pour lui, merci Ellyn), Hogan observait ladite Ellyn, nonchalamment appuyé contre le mur. Elle donnait le change. Plutôt bien même. Mais le mercenaire ne se leurrait pas. Il voyait très bien qu’elle n’allait pas pour le mieux. Clairement, l’attaque des Wraiths lui avait laissé plus de séquelles qu’elle ne voudrait jamais l’avouer. A quiconque. Elle sortit de la salle, ne le voyant même pas de sa cachette. Il esquissa un léger sourire en coin. Une Atlante passa devant lui et s’attribua le sourire du mercenaire. Hogan ne la détrompa pas et fit une petite courbette qui la vit rougir jusqu’aux oreilles. D’un pas guilleret, il quitta son poste d’observation et suivit de loin la jolie blonde. Elle s’arrêta au mess. Sa gourmandise n’avait toutefois pas été affectée par les récents événements, ce qui semblait être plutôt une bonne chose. Même s’il avait déjà mangé des mets bien meilleurs que ceux qui étaient servis sur Atlantis. De toutes les façons, il n’avait pas faim. Il était plus préoccupé par la jolie blonde. Jamais elle ne montrait ce qu’elle ressentait. Encore moins lorsqu’elle n’était pas au meilleur de sa forme. Pas de chance pour elle, Hogan la connaissait à présent suffisamment pour voir lorsque quelque chose la tracassait. Il la suivit discrètement lorsqu’elle descendit plusieurs niveaux de la Cité pour se retrouver sur un embarcadère, ou quelque chose du genre. Ce n’était pas vraiment le plus fréquenté de tous. Surtout à cette période de l’année, alors que le jour tombait. Plus personne ne se baignait à cette heure ci, et c’était loin d’être l’endroit idéal, même si le lieu restait fortement agréable. Il lui laissa quelques minutes de solitude, regardant le soleil se coucher, de son coin de pénombre. Puis il décida de prendre les devants et la rejoignit en silence. Mais il ne resta pas silencieux. Avec la malice qui le caractérisait, il se laissa tomber à côté d’elle en l’interpelant. « Hello beauté. » Il n’était pas certain qu’elle allait apprécier son humour ce soir là, mais il estima que cela pouvait valoir le coup de tout même essayer. Quitte à s’y casser les dents. De la position assise, il passa à la position allongée, ses yeux bleu azur à demi fermés. Bien qu’en phase descendante, le soleil l’aveuglait encore suffisamment. « J’ai eu le malheur de défier un Athosien. Je voulais simplement m’amuser, et il a essayé de me mettre en pièces. Essayé, seulement. Tu conçois bien qu’il n’avait pas la moindre chance de réussir face au fourbe que je suis. Cela dit… Le bougre s’est bien défendu. » Hogan attendit une réponse, au moins une réaction, ne serait qu’un soupir. Mais cela n’arriva pas. L’alien se redressa et posa une main sur le dos de la jeune femme. « Qu’est ce qui ne va pas ? » murmura t’il doucement en la couvant du regard. Parfois, Ellyn refusait de lui parler. D’autres fois, elle se confiait un peu. Assez souvent, elle finissait par s’éloigner de lui, comme si le simple fait de se rapprocher ainsi allait finir par réellement les rapprocher. Il n’était pas sûr de ce qu’il voulait, et la jeune femme ne semblait pas le savoir non plus. Il n’ignorait pas les bruits de couloir, les murmures, les ragots à leur sujet, mais il n’en avait jamais eu grand-chose à faire, et Ellyn ne semblait guère s’en préoccuper non plus. « Tu sais que tu peux me parler… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Sam 3 Aoû - 22:38


    Ellyn ne broncha pas quand Hogan vînt prendre place près d'elle. Elle ne savait pas si elle devait se réjouir de sa présence ou tout faire pour le chasser. De toute la population d'Atlantis pourquoi diable y avait-il fallu que ce soit lui qui la retrouve. Le bougre connaissait bien mieux la Cité qu'elle et ce savoir lui conférait un avantage non-négligeable. Ce soir, elle n'était pas d'humeur à l'écouter fanfaronner sur ses futiles exploits de la journée. Elle ne prêta aucune oreille à attentive à ce qu'il raconta, perdue dans ses pensées. Quand elle sentit la main dans son dos, la blonde fut tirée de sa rêverie. Elle frissonna sous ce contact bienveillant et inattendu. Ellyn tourna la tête vers le mercenaire et se sentit fondre. L'américaine ignorait comment elle pouvait se laisser amadouer si facilement mais peut-être qu'en ces temps solitaires, une oreille et une épaule attentives étaient ce dont elle avait besoin. Se confier à Hogan n'était pas la meilleure des idées. Ellyn y voyait un côté non stratégique. Si jamais leurs intérêts venaient à être conflictuels, l'alien n'hésiterait sans doute pas à se servir de ce que la leader de l'expédition lui avait révélé contre elle. D'un autre côté, il n'avait jamais usé de tels procédés après l'interrogatoire qui avait suivi leur rencontre. Il aurait pu tout balancer face à Sheppard mais il n'en avait rien fait. Elle acquiesça quand le beau brun l'encouragea davantage à se laisser aller à la confidence. Après tout, qu'avait-elle à perdre ? « Disons simplement que je ne dors plus très bien ces derniers temps et que ça me donne l'occasion de cogiter un peu trop... » Mais égale à elle-même, Ellyn n'avait pas spécialement envie de s'étaler longuement sur la question. Elle avait pourtant commencé mais faire part de ses doutes et de ses peurs n'était pas quelque chose qu'elle allait laisser échapper facilement. L'américaine avait bien appris à l'internat helvétique qu'il ne fallait jamais montrer de faiblesse surtout lorsqu'on est dans une position de force et de pouvoir. Cela ne peut que nuire et permettre à ses ennemis de s'engouffrer dans la brèche. Mais Ellyn restait humaine après tout. Elle avait ses moments de faiblesses et la dernière fois qu'elle avait eu autant de mal à dormir avait été après un épisode peu glorieux en Afghanistan où elle avait du jouer les négociatrices pour délivrer un groupe de ressortissants américains et britanniques des mains de criminels de guerre. Elle avait été confrontée une première fois à la barbarie de la guerre et elle pensait avoir tiré les leçons de cet épisode. Mais la voici aujourd'hui des années plus tard, avec les mêmes symptômes. Quelle régression...« Tu t'es absenté longtemps... As-tu trouvé ce que tu cherchais ? »  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Lun 5 Aoû - 15:37


    Hogan la regarda longuement. Il se sentait responsable. Il aurait dû être là, pour la protéger. Pour une raison qu’il ignorait, Ellyn semblait capable de faire sortir le meilleur de lui-même. Et même plus encore. Comme Lilian. Par bien des aspects elle lui ressemblait. Physiquement mais aussi mentalement. Bien que Lilian ait toujours été douce et effacée, alors qu’Ellyn avait un caractère fort et ne se laissait guère conter fleurette. Mais à cet instant précis, la jeune femme blonde semblait lasse, perdue, vulnérable même, comme jamais Hogan ne l’avait vue ainsi. Cela aurait pu l’inquiéter mais il avait une idée assez précise de la raison. Et lorsqu’elle lui apprit qu’elle avait des nuits difficiles, il ne posa pas la moindre question. Il savait d’où cela venait, tout comme il savait qu’il n’y avait rien à faire de plus qu’attendre. Elle ne semblait pas inquiète outre mesure, comme si elle en avait conscience, sans s’en rendre compte. Hogan l’observa longuement, tandis qu’elle restait silencieuse, avant que sa voix, habituellement autoritaire, ne retentisse doucement dans le silence paisible. « J’ai été si long que ça ? » Il soupira. Oui, probablement, car sinon, il aurait été encore long lors de l’attaque et jamais il n’aurait eu l’idée de partir. Rien n’avait jamais été sur, ça n’avait, au départ, été qu’un fol espoir, et Ellyn ne l’avait pas empêché de tenter sa chance. Il aurait pu ne jamais revenir, mais elle avait pris le risque. Comme Lilian, elle avait toujours compris qu’il était un animal sauvage qu’on ne pouvait tenir enfermé dans une cage sans avoir une pluie de conséquences plus ou moins fâcheuses. Il était comme ça, et il ne s’en rendait pas souvent compte. Rarement, à part dans les moments comme celui-ci. « J’imagine que oui. J’ai un peu perdu la notion du temps, j’avoue. » Il fit une pause, pensif. « Non, je n’ai pas trouvé. J’ai été fou de croire qu’il y avait peut être une chance que quelqu’un ait survécu. » Il tourna la tête vers elle, plongeant son regard azur dans celui d’Ellyn. « J’aurais du le savoir. Je suis retourné sur ma planète. Une seule fois, il y a longtemps. Je ne suis pas du genre sentimental pourtant. Je ne sais pas ce qui m’a pris ce jour là. Une pulsion. Je l’ai regretté dès le premier pas que j’ai fait. Les quelques bâtiments qui tenaient encore debout… Il manquait le toit, des fenêtres, des portes. Personne n’avait survécu. Les Wraiths ont tout détruit et ils sont partis. » Il baissa les yeux, songeant à ce qu’il avait vu ce jour là. « Il y avait des squelettes partout. Certains de personnes que je connaissais. S’il y avait eu un quelconque rescapé, il les aurait tous enterrés. C’est comme ça que j’ai su qu’ils étaient tous morts. C’est ce que j’ai fait. J’y ai passé trois jours mais je les ai tous enterrés. Dans les plaines, dans les collines, parce que les cryptes n’étaient plus assez grandes. Le climat n’a pas été plus clément avec Lilian et notre petite fille. Je n’ai pu enterrer qu’un tas d’os. J’ai cherché un moyen de détruire la planète, ou au moins la porte. Mais je n’ai rien trouvé qui soit assez puissant pour cela. » Hogan retira sa main du dos d’Ellyn, croisant ses doigts et jouant avec ses pouces. « J’ai été stupide et ça a bien failli te coûter la vie. Je ne dis pas que j’aurais fait la différence, mais je connais un moyen très efficace de tuer les Wraiths en les faisant souffrir au maximum. » C’était la première fois qu’il parlait de son jouet favori. Une arme très spéciale dont il ne comprenait pas le fonctionnement exact, mais dont il savait se servir. On lui avait recommandé de bien viser la base de la nuque des Wraiths. Une décharge électrique extrêmement puissante les paralysait en un quart de seconde, puis se diffusait à travers chacun de leurs neurones. Ils mourraient en une minute et ressentaient pourtant une souffrance qui semblait durer plusieurs heures. Une création spéciale d’un scientifique totalement fou de sa planète. Hogan avait été choisi pour tester l’arme, avant qu’elle ne soit étendue à tout Peixata. Mais les Wraiths avaient tout détruit sur leur passage avant, et Hogan n’était pas un scientifique. De plus, il préférait taire l’existence de cette arme, qu’il jugeait dangereuse entre de mauvaises mains. Il aurait pu s’en servir plusieurs fois contre des assaillants on ne peut plus humains. Mais il n’avait jamais pu s’y résoudre. Il préférait des moyens plus conventionnels. Même s’il n’aimait pas se voir ainsi, il était, au final, un mercenaire et une machine à tuer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Mar 6 Aoû - 14:54

    Ellyn se fit silencieuse et attentive quand Hogan lui raconta son périple. Pour une fois, elle n'avait pas l'impression qu'il lui racontait des cracks. La sincérité avec laquelle il évoquait son périple toucha beaucoup l'américaine. Elle écouta attentivement son récit sans l'interrompre. Ellyn fit alors la connaissance d'une facette de la personnalité du mercenaire qu'elle avait soupçonné mais qu'elle n'avait jamais rencontré. Elle découvrit ainsi son funeste passé et l'assurance qu'il avait eu une famille autrefois. La blonde observa longuement Hogan. Elle ne savait pas quoi lui dire pour essayer de le réconforter un peu car elle se doutait que l'évocation de son périple devait remuer en lui toutes sortes de sentiments peut agréables à expérimenter. Finalement, Ellyn et sa crise de conscience faisaient pâle figure face à ce qu'avait vécu le beau brun. Quand il eut achevé son récit et qu'il se mit à jouer nerveusement avec ses doigts l'américaine garda le silence. Elle ne jugeait pas utile d'apporter un commentaire à son expérience. Qu'aurait-elle pu dire d'autres que des banalités ? Hogan les trouverait sans doute inutile et ce serait bien loin de lui apporter du réconfort. La blonde détourna la tête et se remit à fixer l'horizon devant elle, à nouveau songeuse. Elle essaya de se mettre à la place du mercenaire. Elle ne savait pas si elle aurait eu le courage comme lui l'avait fait de retourner sur les lieux du génocide de son peuple. Être l'unique survivant de son peuple paraissait parfois être une malédiction. Être le seul à faire vivre le souvenir d'une civilisation qui s'éteindra sans doute avec lui. Connaître les coupables mais être parfaitement incapable de lutter contre eux était frustrant et il devenait alors très facile de se laisser envahir par un puissant sentiment de vengeance destructrice. Hogan avait même songé à détruire sa propre planète. Ellyn trouvait cela terrifiant d'en parvenir à de tels extrêmes. D'une culture à l'autre la manière de gérer ce genre d'évènement était différente. Sur Terre, on aurait érigé un monument en la mémoire des victimes et le devoir de mémoire aurait attiré les financiers qui sous couvert d'informer les jeunes générations se remplissaient allègrement les poches. On demandait aux rescapés de venir raconter leur histoire, inlassablement. A ce niveau, raconter n'était plus une thérapie libératrice était une boucle infernale, ramenant l'individu à revivre toujours la même sombre partie de son histoire.

    Puis le discours prit une nouvelle tournure. En entendant ses mots, Ellyn laissa échapper un soupir triste. Elle posa un main sur celle du mercenaire et quand il releva la tête, la blonde plongea ses prunelles azurs dans les siennes. « Ne commence pas à penser ainsi. Il est facile de s'imaginer que l'on peut refaire l'histoire mais à part t'empoisonner l'esprit tu ne parviendras à rien d'autre. La seule chose qui compte c'est le résultat » Elle marqua une pause, reconsidérant sa position à propos des banalités aisément dites. « Ce que tu as fait sur ta planète était la chose la plus honorable qu'il était possible de faire. Tu en avais sans doute besoin. J'espère que cela te permettra un jour de trouver la paix.» ajouta-t-elle d'une voix douce. Pour ce qui était de l'allusion au moyen que l'alien connaissait pour éliminer des Wraiths, Ellyn préféra ne pas relever. Elle savait que sa mémoire garderait une trace de cet élément mais l'heure était à panser les blessures et pas à en infliger de nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Mar 13 Aoû - 21:51


    Il gardait les yeux baissés, perdu dans ses pensées. Jusqu’à ce qu’elle pose une main sur les siennes, toujours jointes. Hogan releva la tête et la fixa longuement, écoutant ce qu’elle lui disait. Ellyn avait raison. Elle avait souvent raison, presque toujours même. Mais lui aussi et c’en était d’autant plus rageant pour tous les deux. Ils avaient tous les deux des caractères forts, dominateurs, et laisser quelqu’un d’autre avoir le dessus n’était pas une situation qu’ils affectionnaient. Spécialement Ellyn, car Hogan possédait un côté totalement vicelard qui faisait défaut à la jeune femme. Il emprisonna sa main, pâle, fine, fragile, entre les siennes, puissantes et rugueuses. « Et quel résultat… » marmonna t’il. Il n’était pas vraiment du genre à se lamenter ainsi, mais il fallait avouer qu’il ne pensait jamais à sa planète, à sa femme ou tout ce qui avait un rapport. « Trouver la paix. Quelle belle expression pour pas grand-chose, au final. » Sans réellement s’en rendre compte, il caressait doucement la main d’Ellyn. Il était venu pour la soulager et au final, c’était elle qui lui remontait le moral. « Peut être qu’Atlantis est le nouveau départ, la nouvelle vie dont j’avais besoin. » Il étouffa un soupir. Ou peut être ce n’était pas une si bonne chose. Il n’avait jamais eu envie d’avoir une vie, comment dire, posée. Il ne se voyait plus autrement que mercenaire nomade. Enfin, avant. Désormais, il y réfléchissait de plus en plus. Il n’avait pas songé qu’il pourrait avoir effectivement envie de rester sur Atlantis. Hogan secoua la tête. Il était venu pour remonter le moral d’Ellyn et c’était exactement ce qu’il allait faire. « Que dirais tu d’une baignade ? » Ce faisant, il lâcha sa main et se redressa souplement. Il enleva son haut et ses chaussures, jetant un regard amusé à Ellyn. « Oh je t’en prie, ne me dis que tu as peur. Les baleines ne sont pas agressives, je suis même intimement persuadé qu’elles vont adorer avoir des amis dans l’eau. » N’attendant pas de réponse de la jeune femme, il prit son élan et plongea dans l’eau claire qui entourait la cité. Il réapparut quelques minutes plus tard et cria : « Tu devrais venir, tu rates vraiment quelque chose ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Jeu 5 Sep - 9:52


    Ellyn resta silencieuse aux propos de Hogan, pensive à son tour. Elle n'avait rien à ajouter à ce qu'il avait dit. L'américaine ne pouvait pas imaginer ce que Hogan ressentait. Etre le dernier homme survivant de son peuple était une situation dans laquelle Ellyn n'aurait pas aimé se retrouver. Qui l'aurait voulu de toute manière ? Savoir qu'après soit toute une civilisation allait s'éteindre devait être un fardeau affreux à porter chaque jour sur ses épaules. Bien sûr chacun avait sa propre façon d'aborder des cas de ce genre et Hogan avait choisi de passer du côté obscur comme on aurait dit sur Terre. Pourquoi avait-il fait ce choix pour survivre ? Les arguments pouvaient abonder en nombre mais la blonde ne souhaitait pas juger son ami. Quant au nouveau départ que pouvait constituer Atlantis pour le mercenaire l’américaine ne s’y opposait pas. Sheppard aurait beau dire ce qu’il voudrait elle aurait le dernier mot. Ces derniers temps il était vrai que son chef de la sécurité avait eu d’autres centres d’intérêt et le retour de l’alien avait été suffisamment discret pour qu’il ne lui colle pas aux basques et à en juger parce qu’Ellyn avait pu apercevoir, aucun militaire ne semblait les surveiller.

    Et puis les sujets sérieux furent balayés en une seconde, Hogan ne trouvant rien de mieux à faire que de se déshabiller. La leader de l’expédition observa silencieusement le rapide effeuillage de tissus que lui servit le mercenaire en guise de spectacle. Elle se souvint de la dernière fois où elle l’avait vu dans une tenue similaire. C’était lors de leur première rencontre, elle en roller car elle n’arrivait pas à dormir et lui en fuite. La tournure des évènements avait été des plus étonnantes Malgré elle, ses joues se tintèrent un peu de rose mais il ne dut pas en voir grand chose car il plongea dans l’océan sous le regard devenu perplexe d’Ellyn. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? Elle n’en savait rien et elle n’était pas sûre de vouloir savoir. A présent il trônait face à elle dans l’eau jouant à ce stupide jeu du « viens tu vas voir elle est super bonne » qui signifiait en réalité « elle est glacée mais viens quand même ». Elle soupira en le voyant faire n’ayant nullement envie de le suivre. Et puis ce n’était pas les baleines ou les quelconques poissons qui pouvaient bien l’arrêter, cela ne lui avait même pas traversé l’esprit. Elle ne répondit rien et l’observa faire le malin dans l’eau, dévoilant le haut de sa musculature travaillée. Mais il était tard, il y avait du vent elle n’avait rien pour se sécher et elle ne voulait pas risquer de créer une situation compromettante avec lui. Depuis qu’ils avaient passé la nuit ensemble, Ellyn avait mis un point d’honneur à bien garder ses distances avec Hogan même si celui-ci avait souvent essayé de faire en sorte que les choses dérapent. Et là, la blonde se doutait que le trentenaire avait une idée derrière la tête. Et quand il lui servit le refrain qu’elle manquait quelque chose, cette fois elle ne put s’empêcher de réagir.

    « Oh oui tu penses, une mer glacée et un coup à m’attraper la crève assuré, tu as raison je rate quelque chose » lança-t-elle sarcastique.

    Par précaution, la jeune femme se recula du rebord de la terrasse. Avec un être aussi imprévisible on n’était jamais assez prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Mar 17 Sep - 19:15

    Hogan leva les yeux au ciel. Pour la spontanéité, on repassera, n’est ce pas ? Ellyn avait presque gâché tout son plaisir. « Par tous les dieux, est ce que tu sais parfois te dérider ? Tu sais, c’est bon pour le moral de ne pas être… » Il se ravisa. Elle n’allait pas apprécier. Vraiment pas. Même s’il adorait la taquiner, aucun des deux n’était vraiment d’humeur ce soir. De toute façon, il n’avait pas vraiment envie de se baigner tout seul. Et, clairement, Ellyn ne le rejoindrait pas dans son petit bain de minuit. Il sortit de l’eau tranquillement, sans se presser, et passa devant la jeune femme avec son habituel sourire, mi charmeur mi goguenard. Exactement le sourire qui, il le savait, horripilait Ellyn au plus haut point. Il adorait faire ça. Son sourire les faisait presque toutes craquer, ainsi que ses yeux bleus. Tout comme sa musculature parfaite et sa voix grave et veloutée. Hogan avait parfaitement conscience de ses atouts, et de l’attrait qu’il avait sur la gente féminine. Mais, pour la première fois de toute sa vie, une femme lui résistait. Précisément celle qui avait sur lui un puissant attrait. Un peu trop puissant à son goût, même. Puis, se désintéressant totalement d’elle, il enfila ses chaussures. Puis son haut qui, instantanément, se colla à sa peau trempée. « Est-ce que tu vas enfin te comporter comme quelqu’un de civilisé ou est ce que je dois te demander sans cérémonie de me faire gouter un de tes alcools terriens ? » Il s’était tourné vers elle, à nouveau. « Tu sais, ceux que tu caches dans ton bureau. Et ne me dis surtout pas que ça n’est pas vrai, parce que je ne te croirais pas. » Elle allait lever les yeux, c’était certain. Elle faisait toujours ça. Enfin, elle faisait toujours ça quand elle était avec lui. Uniquement avec lui. Cela cachait quelque chose. Ou peut être cela signifiait juste qu’il était exaspérant. Après une petite révérence, il tendit galamment une main à la jeune femme. « Nous y allons ? » demanda t’il d’une voix pompeuse. Il n’était pas qu’un odieux coureur de jupons, il avait été bien élevé, car il avait été formé pour être infiltré sur n’importe quelle planète. Et pour cela, il se devait d’être irréprochable sur tout, spécialement sur les mœurs et la bonne éducation. Et il l’était. Surtout sur les mœurs, cela allait sans dire. « Ne dis pas que tu es bien ici, je peux voir d’ici que tu as la chair de poule, ma jolie. » Et, ne lui laissant pas le temps de répondre, il rajouta : « Ou que tu voudrais être partout ailleurs sauf avec moi. » Leurs relations s’étaient nettement améliorées, mais il ne le lassait jamais de la taquiner. Elle s’était inquiétée pour lui lorsqu’il était parti loin de la Cité à la recherche de chimères. Tout comme il s’était inquiété en apprenant l’attaque sur Atlantis, tandis qu’il était à des milliers d’années lumières de là. En étant terrorisé à l’idée qu’elle soit tuée elle aussi. Cessant subitement d’être taquin, il fondit presque vers elle et la souleva, un bras autour de sa taille fine, et l’autre sous ses genoux. Elle était si légère qu’il avait l’impression qu’elle pourrait s’envoler. Il la regarda un long moment, pensif, avant d’avancer lentement vers l’intérieur de la Cité. Finalement, elle n’était pas si légère que ça…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Mar 15 Oct - 19:15

    « De ne pas être ? » demanda Ellyn qui espérait que le mercenaire achève sa pensée. Lui qui habituellement ne se gênait pas pour dire ce qu’il pensait. Le voir prendre des gants ainsi ne lui ressemblait pas. La franchise était une des qualités que la terrienne appréciait chez Hogan. Sa position de leader faisait que forcément ses subalternes ne jouaient pas toujours franc jeu avec elle. Nombreux étaient les hypocrites qui la côtoyaient en espérant obtenir des faveurs de sa part. Les sombres idiots étaient si peu adroit qu’Ellyn les remarquait à peine quelques secondes après qu’ils aient ouvert la bouche. A présent, voilà que le mercenaire se rangeait au parti des membres de l’expédition préférant taire ce qui aurait dû être dit. La jeune femme prit offense du comportement de son interlocuteur. Elle alla même jusqu’à le mettre dans le même panier que tous ces autres êtres dont elle avait la charge. Et ainsi comme les autres elle serra les mâchoires discrètement et envoya paître ce maudit individu mentalement. Il ne valait pas mieux que ces hypocrites qui ne voyait en Ellyn qu’un intérêt à gagner en venant lui parler. Les idées de la belle n’étaient pas claires et ses insomnies chroniques les lui rendaient de plus en plus souvent ainsi. Elle se renfrogna et s’agaça de plus belle quand Hogan lui rejoua sa classique pièce où il usait de ses qualités physiques pour lui démontrer à quel point il était irrésistible. Mais ce soir, à nouveau, et comme ce serait sûrement le cas d’autres soirs encore, Ellyn resta de marbre face à la provocation. Quand comprendrait-il qu’entre eux il n’y aurait rien d’autre que ce qu’il y avait eu cette nuit où ils s’étaient rencontrés ? A moins que ce ne soit à nouveau une de ses manœuvres pour jouer avec elle, lui faire croire que et finalement rien ? L’américaine se sentit lasse de se poser toutes ces questions une nouvelle fois. Ce soir non plus, elle ne serait finalement pas épargnée. Lorsqu’il aborda cette histoire de bouteilles d’alcool habilement cachées dans son bureau, elle fut surprise l’espace d’un instant. Mais quand son regard se posa sur le jeune homme, elle se demanda pourquoi cela l’étonnait encore ? Il en savait plus sur ses activités qu’elle sur les siennes. Cela pouvait s’avérer dangereux si un jour l’alien révélait des intentions hostiles. Peut-être qu’après tout, Sheppard avait raison, peut-être que ses mises en garde méritaient d’être un peu plus prises au sérieux. Néanmoins, ses fameuses bouteilles en verre n’étaient pas dans son bureau. Il y en avait bien une mais elle n’était pas précieuse, laissée par ses prédécesseurs et malgré les tentations, Ellyn n’avait pas eu le cœur d’y toucher. Elle s’était faite peur avec la dernière cuite qu’elle s’était prise et depuis ce jour il y a deux ans, elle supportait difficilement l’odeur même des alcools forts. Et l’idée de retourner dans son bureau ne l’enchantait guère. L’américaine avait été heureuse de quitter les lieux un peu plus tôt ce n’avait pas été dans la perspective d’à nouveau y franchir le seuil même en compagnie de Hogan. La blonde entreprit de se lever mais une nouvelle lubie illumina l’esprit de l’alien et quand elle le vit se ruer vers elle, elle se demanda à quelque sauce elle allait être mangée cette fois. La jeune femme ne chercha pas à se défendre. Cela aurait été vain et elle aurait sûrement risqué de se faire plus de mal qu’elle n’en aurait fait à sa cible. « Well, puisque tu es si sûr de toi, pourquoi se noyer en conjectures ? » demanda-t-elle l’air moqueuse. Puisqu’il la connaissait si bien, pourquoi lui donner tort ? Fort heureusement, les couloirs étaient relativement déserts à cette heure-ci. Seuls les militaires d’astreinte patrouillaient dans les couloirs. Après un moment, et ayant un peu pitié de lui, elle lança « Tu sais, j’ai saisi que tu étais un homme grand et costaud, mais je peux aussi marcher… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 504
Localisation : Atlantis
Date d'inscription : 10/07/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 32 YO
Poste Occupé: Mercenaire
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Sam 19 Oct - 20:30


    « J’ai cru que tu ne le dirais jamais ! » lâcha t’il avec un soupir soulagé, reposant la jeune femme au sol. Oui, ce n’était nullement galant. Hogan en était amplement conscient, mais ce n’était pas comme si elle lui avait tendu la perche. Ou peut être que si, après tout ? Peu importait, il n’avait plus vraiment de remords à se comporter comme un goujat. Après ce qu’il s’était passé, l’attaque d’Atlantis par les Wraiths et lui à des milliers de kilomètres, il avait réalisé, une fois encore, que la vie était bien trop courte. Mais il était d’un naturel optimiste. Et il ne s’en rendait même pas compte, la plupart du temps. Il n’avait plus grand-chose à quoi se raccrocher, à part la Cité, et tout ce qui allait avec. Il n’aurait jamais imaginé qu’une seule personne pouvait le faire changer ainsi, alors qu’il avait toujours pensé que jamais plus il ne serait heureux. Une seule ou tout un peuple. Sans doute un peu des deux. Il avait une part sombre, enfouie très profond, qu’il ne laissait pas beaucoup voir, jamais même, mais il semblait incapable de laisser abattre, contrairement à ce qu’il avait longtemps cru. Sortant de ses pensées, il regarda enfin Ellyn. Longuement silencieux, pensif, ce qui pouvait semblait extrêmement étrange avec lui qui avait toujours quelque chose à dire. L’observant sans un mot, il s’approcha d’elle, le faible espace entre eux disparaissant en seulement quelques pas du jeune homme. Hogan savait que cela finirait mal. Dans le sang, au sens propre du terme, car la jolie blonde avait la main assez leste. Mais il était prêt à prendre un tel risque. Une dernière fois, car même si le jeu en valait certainement la chandelle, il n’était pas sûr qu’il aurait la patience d’attendre qu’elle ouvre les yeux. Ou plus certainement, il n’était pas sûr que son imprudence légendaire lui laisse assez de temps pour cela. Cessant de penser ou réfléchir, il caressa délicatement une mèche blonde, laissant ensuite sa main errer sur la joue de la jeune femme. Avant de subitement fondre sur elle, pour l’embrasser plus passionnément qu’il ne l’aurait voulu. Par ce geste qui n’avait rien d’anodin, il laissait filtrer plus de lui-même et de ses sentiments qu’il ne le souhaitait. S’écartant brusquement, il la fixa avec un regard blessé. Il ne pouvait pas lire ses pensées mais il pouvait presque les entendre. Hurler. « Je sais parfaitement ce que tu veux. Et ne veux pas. Je sais qu’il ne se passera plus rien. C’était en quelque sorte un baiser d’adieu. » murmura t’il. Déposant un dernier baiser sur la joue d’Ellyn, il commença à s’éloigner. Leur conversation, plus tôt, lui avait, peut être pas ouvert les yeux, n’allons pas si loin, mais l’avait quelque peu éclairé. Le mercenaire ne s’était pas attendu à une quelconque réaction venant de la jeune femme, et sans doute était ce mieux pour son amour propre. Tandis qu’il s’éloignait d’un pas tranquille, il réalisa brutalement que c’était elle qui avait cette influence sur lui. Qui le rendait optimiste, qui lui faisait croire que tout n’était pas perdu pour lui. Si elle restait réellement loin de lui, comme elle avait toujours prétendu le vouloir, sans doute pourrait il quitter plus aisément la cité. No happy ending, mais qui croyait encore à ce genre de conneries dans la Galaxie de Pégase ? Après tout, il était venu sur Atlantis dans un but bien spécial, et ce but n’était pas de tomber amoureux d’une femme qui n’était même pas de sa galaxie. Il était venu pour trouver un artéfact et à présent que toutes les portes semblaient s’être refermées pour de bon, peut être pourrait il enfin retourner à sa mission première.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 484
Localisation : Somewhere on Atlantis
Date d'inscription : 28/09/2009

¤ Your Character ¤
Âge : 34 ans
Poste Occupé: Leader de la Cité
Relationships:

MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   Lun 28 Oct - 7:24

    Ellyn ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel quand Hogan exprima son soulagement de ne plus avoir à la porter, c’était tellement délicat et fin de sa part, du Hogan tout craché. Elle marcha à ses côtés, silencieuse elle aussi, en se demandant ce qui pouvait bien passer par la tête du mercenaire en cet instant. Après mûres considérations, elle jugea qu’il n’était peut-être pas judicieux de chercher à savoir finalement. Mais la situation ne resta pas figée ainsi très longtemps. En quelques secondes tout dérapa et la leader de l’expédition perdit ce sentiment de contrôle qui lui était si cher. La blonde ne chercha pas à repousser l’alien, l’effet de surprise jouant en sa faveur. Ce qu’elle éprouva au cours de l’échange l’effraya autant que cela lui fit plaisir. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas éprouvé de tels frissons, une telle sensation de bien être. En moins de quelques secondes, son esprit fit le rapprochement avec la dernière fois où elle avait été embrassée de la sorte. Sous le choc, elle n’entendit les mots d’adieu du mercenaire que de manière très lointaine. Alors qu’il s’éloignait, Ellyn recula de quelques pas pour trouver appui sur le pan de mur derrière elle. Tandis qu’il disparaissait, l’américaine repensa à son défunt fiancé et se remémora la promesse qu’elle s’était faite sur sa tombe, à savoir de ne plus tomber dans les griffes de l’amour non par en souvenir du Marine qu’elle avait aimé mais plus par auto-protection. Elle ne voulait plus risquer de vivre à nouveau le deuil de son compagnon. Toute chamboulée, l’américaine ne chercha pas à rattraper Hogan. A quoi bon ? Il avait lui même dit qu’il s’agissait d’un baiser d’adieu. Sans doute était-ce mieux ainsi et puis de toute manière Ellyn n’éprouvait rien pour lui. Du moins, elle en avait été persuadée jusqu’à il y a quelques minutes. Elle n’avait rien à offrir au mercenaire et lui n’avait rien à offrir la jeune femme, du moins rien qui ne l’intéresse sur ce terrain là. Ellyn se détacha du mur sur lequel, elle avait pris appui et se mit lentement en route en direction de ses quartiers vraisemblablement bouleversée. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas repensé à James et malgré le temps passé, la blessure qu’elle avait cru n’être à présent qu’une petite cicatrice se rappelait à son bon souvenir presque comme au premier jour. Une fois dans l’intimité de ses quartiers, Ellyn s’autorisa à relâcher la pression. Elle s’allongea sur le lit et étouffa son chagrin dans son oreiller. Malgré ce moment de faiblesse, elle demeurait la leader de cette expédition et se refusait à laisser son image être ternie par une oreille indiscrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: - When the sky turns grey - (PV Hogan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

- When the sky turns grey - (PV Hogan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Grey's Anatomy RPG]
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» Hogan Foth [Soldat nain]
» Grey's Anatomy
» Grey Knights

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• SGA RPG • :: | Atlantis City | :: • Balconies-